JavaScript must be enabled to use the Koulfa language sound dictionary. If you do not have or wish to enable javascript, please view the Koulfa PDF dictionary.

The Sound Dictionary is loading...


loading image

Lexique Kulfa

Nanga Jean Tadio
Ndoko Masa Singa
John M. Keegan


The Sara-Bagirmi Language Project

Morkeg Books
Cuenca

Deuxième Édition

mars, 2016

Information sur
le Projet des Langues Sara-Baguirmiènne
est disponible à

http://morkegbooks.com/Services/World/Languages/SaraBagirmi

Introduction

Kulfa est une langue Sara-Kaba de la famille Sara-Bagirmiènne, sous-famille des langues Sudaniques Centrals de Nilo-Sahariènne. Elle est parlée principalement du canton d’Alako, à l’est de Kyabé. Ce lexique contient plus de 1284 mots, 1352 phrases illustratives et 91 expressions idiomatiques. Ces informations sur la langue Kulfa ont été recuillies à N’Djaména au cours des étés de 2014, 2015 et 2016.

Sélon Lewis, Simons and Fennig [2013], Il n’y a qu 7,300 locuteurs de Kulfa. Hormis les 160 mots contenus dans Marianne (2012), cet ouvrage est le rmier lexique de cette petite langue.

Ce travail a été rendu possible par des dons de National Endowment to the Humanities (FN-5007410, FN-5010412 et FN50134-14).


Abréviations

Aux. - verbe auxiliaire
Av. - adverbe
Cmp. - « complementizer »
Cnj. - conjonction
Exp. - expr. idiomatique
fréq. - fréquentatif
Id. - idéophone
Inf. - infinitif
Inj. - interjection
Int. - interrogatif
Loc. - locatif
N. - nom
Nin. - nom inaliénable
NP. - nom propre
Pr. - pronom
PrA - affixe pronominal
qqc - quelque chose
qqn - quelqu’un
Spc. - « specifier »  (article ou démonstratif)
NPl - marque le pluriel d’un nom
Num. - numéro
V. - verbe
VN - nom verbal
VPl - marque le pluriel du verbe
VT - verbe transitif
v. - voir

Ordre Alphabétique

a, b, ɓ, d, e, ε, f, g, h, i, j, ɗy, k, l, m, mb, mv, n, nd, ng, nj, ŋ o, ↄ, p, r/ɗ, ɗ, s, t, u, v, w, y


1
à AUX marqueur progressif, "en train de". Kóò má à ɓī màgā. Ma mère est en train de préparer la boule. AUX marqueur d'une activité habituelle. Njɔ̄-njɔ̄ kóò má à ɓī màgā náǹjā. Tous les jours ma mère prépare une boule excellente.
à [à] N être. ɓólō à hāgā kókò. Le caïlcédrat est un grand arbre. Ní Kúlfā gē à dèɓē mὲkɛ̄-njàfà. Les Koulfas sont des gens gentils.
àá-nàrí INT comment?. àá-nàrí émvè-ń gúrsù kókòń? Comment as-tu trouvé beaucoup d'argent?
àɓà VI être large. ɗóvò Sár̀ àɓà vī nàpà. La route à Sarh est large et bonne.
àɓē V aller, partir. Vìyà má àɓē súkù. Mon père est parti au marché. jí m-āɓē, ī j-áɓē, nì j-àɓē, jí j-àɓē - je vais aller, tu vas aller, il va aller, nous allons aller.
àfā VI être sec. Ngīyā má gē àfá hɔ̄. Mes vêtements sont déjà secs.
àgà VI se lever. ágà tàyó. Lève-toi. VI entrer. ágà tèē háỳ. Entre dans la maison (invitation). V commencer. Màndà-kóò má àgà ɓī màgā. Ma femme commence à préparer la boule. V venir de. Expr: ágà lé? -Comment ça va?
ágāá AV dehors. Mí tákī ágāá gὲrὲ-ní mí ndélè. Je sorte dehors avant de revenir.
àgē VT refuser. Ní-tàdàrū má àgē nāhā mā kùlà. Mon voisin refuse de m'aider avec le travail.
àgō VT piler (pour enlever le son). Mōnō mūɲé gē àgō tɛ̄ lò kèɓè jùjú. Les jeunes filles pilent le mil pour faire la farine.
àhā VI flotter. Hāgā àhā ɗá jɔ̀ mànī. Le tronc d'un arbre est en train de flotter là sur l'eau.
àhà-ń VI être mieux. Hàɓē mbā àhà-ń ùmbā kìnjī lòō hàré. Aller en voyage est mieux que rester sur place.
àjì VI être vieux. Hàhā má àjí hɔ̄, nì àsà sáà ndé lò támà kùlà. Mon grand-père est déjà vieux, il ne peut plus travailler.
àjī VI être mûr; produire. Tɛ̄ màā màgì má àjí hɔ̄, jí mí-dúrù kùɗyà-ń. Le mil dans mon champ est déjà mûr, je vais le récolter. Expr: [dèɓē] hàmù ní àjī -[qqn] être intelligent Mōnō má hàmù-ń àjī kókòń.Mon enfant est très intelligent.
àɗyà [àɗyà] VI n'avoir pas encore (fait qqc). àɗyà hàvò. Il n'est pas encore venu. m-áɗyà, áɗyà, nì àɗyà, j-àɗyà, dēgé d-áɗyà, sēgé áɗyà négē àɗyà - je n'ai pas encore ..., tu n'as pas encore ..., il n'a pas encore ..., nous n'avons pas encore ..., nous (excl.) n'avons pas encore ..., vous n'avez pas encore ..., ils n'ont pas encore.
àɗyà VT guérir; sauver. N-áɗyà mōnō má jí m-ítō kī ná dúrù yέ. Si tu guéris mon enfant, je te donnerai n'importe quelle chose que tu veux.
àkè VI être rouge. Sāhā-ń gē àkè. Ses chaussures sont rouges.
àlà VI ramper. Mōnō-sáā àlà lòfà-gīnī ìɓì hàɓē. Le petit enfant rampe parce qu'il ne sait pas marcher. VT guetter.
Álákō NP Alako, chef-lieu de la sous-precture, et nord-est de Kyabe,.
àlē VT être grand pour. Ngīyā àlē mōnō-sáā. Le vêtement est trop grand pour l'enfant.
2
álfù NUM mille. Mí dúrù gúrsù álfù mí lò kùyì háỳ má. J'ai besoin de 5,000 (25.000 CFA) pour construire ma maison.
àlī N sagaie : sorte de. àlī à nìŋà kùɗù hānjē. Lla sagaie "ali" est une sagaie pour jeter sur le poisson.
àlmétè N allumette. àlmétè mànī n-ɔ̀dɔ̀ yɔ̄-ń ndúù sáà. Une allumette que l'eau a touchée ne s'allume pas. Expr: ùgà àlmétè -frotter une allumette úgà mā àlmétè mí táhà-ń fàrù.Frotte une allumette pour moi et je allume le feu avec.
àlō V monter. Mōnō-sáā àlō jɔ̀ hāgā. L'enfant est monté sur l'arbre. VT guetter. Expr: àlō gɔ̄ -traverser M-ālō gɔ̄ vā tì tìpò-ń.J'ai traversé le fleuve avec une pirogue.
àm̄ V continuer à faire. Mí tínì kī nàá ām āɓē-ń. Je t'ai appelé mais tu continues à marcher.
àmàríkì NP Amérique. àmàríkì à ɓē kókòō. L'Amérique est un grand pays.
ámbà VT pousser, bousculer. N-ámbà-ń nī j-ìsō. Si tu le pousse il va tomber.
àmvì VI être graisseux. Jā vàrū àmvì. La viande du phacochère est graisseuse.
ànā VI donner de fruit. ɓālā ɗà móngò má gē ànā náǹjā. Cette année mes manguiers ont donné beaucoup de fruits.
ànī CNJ alors, donc. Kóò mōnō ndò ní àvī mōnō ὲmὲ nō ànī jì támà há nàrí. La mère de l'enfant est absente et l'enfant pleure, donc qu'allons nous faire?
ànū VI pénétrer dans l'eau. Dābá n-ànū mɔ̀tɔ̀ mànī nī tàkī sáà làlà. Si le canard pénètre dans l'eau, il ne sorte pas vite.
àngā [àŋgā] VI être difficile. Kìmvè kùlà lóò čádì àngā. Trouver travail au Tchad est difficile.
àɲā V courir. m-āɲā, āɲā, nì àɲā, j-àɲā, d-āɲā, āɲā, négē àɲā - je cours, tu cours, il court, nous (incl.) courons, nous (excl.) courons, vous courez, ils courent. V fuir. Mōnō-mvō t-ùwà-n̄ ngèsè àɲā lέlέ ɔ̀dɔ̀-ń ɓēé. Quand le chasseur voit le lion il court jusqu'au village.
àrì VI tomber (la pluie). Njɔ̀njɔ́ yā àrì kókòń vī mànī ùnù màā-dòbō fέfέ. Avant-hier il a beaucoup plu et l'eau a inondé la concession totalement.
àrígì N boisson très forte fabriquée à base du manioc, "argi".
àsà VI pouvoir. m-ásà, ásà, àsà, j-àsà, d-ásà, sēgé ásà, négē àsà - je peux, tu peux, il peut, nous (incl.) pouvons, nous (excl.) pouvons, vous pouvez, ils peuvent. VT suffire. Níì-rà àsà mā. Ça me suffit.
ásgàrà Arabe N soldat, militaire. ásgàrà čádì gē àɓē lòō ɗɔ̄ Nèjérìyà. Les soldats du Tchad sont partis à la guerre à Nigéria.
àtà VI tranchant : être. Kùyā má àtà sáà jí m-ɔ̄lɛ̄ lò téē jā. Mon couteau n'est pas tranchant, je vais l'aiguiser pour dépecer l'animal.
àtù VI répandre une odeur, sentir. Mànī njúmū àtù. L'eau stagnante sent mauvais. Tárō njùmù àtù kókòní, í ɗyélì hɔ̄. La sauce pourrie sent beaucoup, il faut la verser.
àvà N hippopotame. àvà à jā hàm mànī gì à ɗàjì dèɓē gē gì tà tɔ́ɔ̀ námū tàḿ tà vā. L'hippopotame est un animal du fleuve qui dérange les gens qui lavent les choses au bord du fleuve.
3
àvī CNJ mais. Mí dúrù nāhā yέ àvī m-āɓē sáà tè gúrsù ní. Je veux t'aider mais je n'ai pas de l'argent.
àvò VI venir. m-ávò, ávò, nì àvò, j-àvò - je suis venu, tu es venu, il est venu, nous sommes venus. àvó lɔ́ɔ̀? àvò. Est-ce qu'il est venu? Il est venu. VI arriver. Kóò mà àvò njɔ̄ɔ́. Ma mère est arrivée hier. VI verbe qui indique que la propostion implique un risque qu'on doit éviter, porte l'idée de "de peur que". ūyā gúrsù yέ kέɓɛ̄ àvò ùsà. Cache ton argent de peur que le rat le mange. újì jī jɔ̀ hāgā, ávò īsō. Descends de l'arbre de peur que tu tombes.
ávò CNJ comme. Jí mí támà ávò támà má kétē. Je le ferai comme je l'ai fait avant.
àwù VI être long. Míndì kòlò àwù ùmbā míndì jā nɔ̀fɔ̄ gē. Le cou de la girafe est plus long que le cou des autres animaux.
àyē VT boire. Ní-sáā má àyē tàhā kókòń. Mon petit frère boit trop de la bière.
bàā N antilope cheval. Bàā à jā kókòō àsà sè súndā-ń. L'antilope cheval est un grand animal, elle est de la taille du cheval.
bàgà N mensonge. Bàgà yέ ùmbā jɔ̀. Ton mensonge dépasse le normal.
bāágā N fourmilier. Bāágā n-ùwà kī tì gè-gɔ̄ ní-ń tíyà óyò. Si le fourmilier te regarde de derrière tu vas mourir.
bāgō N épaule. Bāgō má nɔ̀rē. J'ai un déboîtement de l'épaule [litt: mon épaule est sortie]. N aile.
bájàlà Arabe N maladie vénérienne, gonorhée. Dè-ngàɓà n-à n-ùlà màndà-kóò kókòní j-ùnù bájàlà. Si un homme cherche trop les femmes il va contracter la gonorrhée.
bál̀ Français (Syn: bàlóò) N ballon; football. Mōnō-sáā gē à ùgà bál̀ tàḿ nà lèkɔ́lɔ̀. Les enfants jouent au football devant l'école.
bàlóò Français (Syn: bál̀) N ballon. Expr: njíkī bàlóò -jouer au football Mōnō-sáā gē à njíkī bàlóò ɗá gɔ̄ háỳ.Les enfants jouent au football derrière la maison.
bámū [bámṵ̄] N esp. de fourmi grande et noire. Bámū à kùū gì à àtù kókòń. La fourmi noire "bamu" est un insecte qui sent très mauvais.
bàmbú N poussière. Njɔ̄ ɲā bàmbú ùtī mὲɛ̄ ɓē lò hàwū-dé ndò. Ce jour-là la poussière a envahi le village et nous ne pouvions pas respirer.
bándà N filet. Bándà má ndīlī nàá ùhà sáà ní hānjē. Mon filet est déchiré, c'est pourquoi je n'ai pas capturé des poissons.
bándà-nílà-súù N araignée. bándà-nílà-súù ɗɔ́hɔ̄ gìndō-ń lò kùhà háw̄ gē. Les araignées tissent des toiles pour attraper des mouches.
básà N soif. Ndélè hàvò má jī súkù básà támà mā. Quand je suis revenu du marché j'avais soif.
bàtā N mouton. Vīɲā gē ɓē níngè nέὲ ùmbā bàtā gē. Les chèvres craignent leur propriétaire plus que les moutons.
bàtóò N chat. Bàtóò àlō kέɓɛ̄ lò kùhà-ń. Le chat guette le rat pour le saisir.
bèē N abeille de terre. Bèē ògò ɗá mὲkɛ̄ dūkú vī à tútà sáà dèɓē. Les abeilles de terre vivent dans des trous dans la termitière, mais elles ne piquent pas les gens.
4
bīgīrī N souche. Bīgīrī ùgà njà-má. J'ai frappé mon pied contre la souche.
bìlà NIN abri (animaux domestiques). Bìlà vīɲā òyó ùmbā bìlà kūnjá. L'abri pour les chèvres est plus grand que le poulailler. Expr: bìlà vīɲā -abri pour les chèvres
bìlà-kūnjá N poulailler.
bísī N chien. Bísī hà dōbō ɲā à sáà nì má. Le chien qui est en train d'aboyer n'est pas à moi.
bītī N porte. Bītī má àgē ndéē. Ma porte refuse de s'ouvrir.
bɔ̄ N marmite. Bɔ̄ kóò má òyō lòfà yɔ̄ dé ɗòsò-ń. La marmite de ma mère est grande parce que notre famille est grande.
bɔ̀bɔ́tɔ̄ NIN mollet. Métèrè à ìfī bɔ̀bɔ́tɔ̄ mōnō lèkɔ́lɔ̀. Le maître est en train de frapper l'élève sur le mollet.
bɔ̀dɔ́ N la boue. Njɔ̄ɔ́ lέpɛ̄ ɔ̀rē mā vī m-īsō tàḿ hàm bɔ̀dɔ́. Hier la glissade m'a pris et je me suis tombé dans la boue.
bɔ̄dɔ̄-màgī N jachère, surface en jachère. Bɔ̄dɔ̄-màgī vìyà má nàá mí-njáhà ní wúlī. La jachère de mon père j'y cultive les arachides.
bɔ́ngɔ̄w N patate douce. Bɔ́ngɔ̄w tólō ɲèlē tì tárō jā-ń. La patate douce pelée est bonne dans une sauce de viande.
bríkìī N brique. Mā m-ɔ̄rɛ̄ bríkìī lò kùndā háỳ. Je fabrique des briques pour construire une maison.
búndù Arabe N fusil. Ní-mvō tɔ̄lɛ̄ hàjī tì búndù-ń. Le chasseur a tué l'éléphant avec le fusil.
ɓà N saison des pluies. Tàhàsà mà ɓà dè-ngàɓà gē àɓē mà màgì lò njàhā. Pendant la saison des pluies les hommes vont au champ pour labourer.
ɓàdà N tombe. Nōnō má à ùɓā ɓàdà kóò ní. Mon oncle maternel construit la tombe pour sa mère (qui est morte).
ɓàgā N promenade. Expr: àɓē ɓàgā -se promener Mōnō vàlā gē àɓē ɓàgā ɗá dànà ɓē.Les jeunes hommes sont partis en promenade en ville.
ɓālā N année, an. ɓālā yέ à nàrí? ɓālā má à kóò-vī-jɔ̀-sālīnjā. Tu as quel âge? (litt: tu as combien d'années?) J'ai trente-huit ans. N saison sèche.
ɓálà N dessin. VT écrire. Nɛ̄έ má ɓálà mā létrè njā-ɓālā. Ma femme m'a écrit une lettre l'année passée. Expr: hārō ɓálà -calebasse avec dessins
ɓàánà N âne. ɓàánà ìtō námū ùmbā súndā. L'âne porte plus que le cheval.
ɓāngā [ɓāŋgā] N vengeance. N rancune, hostilité. ɓāngā ndò dànà jé. Il n'y a pas de rancune entre nous.
ɓàtī N singe. ɓàtī à àɲā kókòní ùmbā mábàā. Le singe est plus rapide que le babouin.
ɓē N village. ɓē dé ùrà jī lòō ɗà. Notre village est loin d'ici.
5
ɓēé VT craindre. Hàbà ùmā kókòń nàá-gì ɓēé sáā dèɓē gē. La panthère est féroce parce qu'elle ne craigne pas les gens. N peur, crainte. Lòō-gì mōnō-sáā t-ùwà-n̄ ní-mālá ɓēé támà-ǹ. Lorsque l'enfant voit un sorcier il prend peur [litt: ... la peur le fait]. Expr: ɓēé támà [dèɓē] -[qqn] avoir peur ɓēé támà mā.J'ai peur.
ɓēé AV au village. Hàɓē má ɓēé nàá m-ímvè ní kōfō. C'est quand je suis allé au village que j'ai trouvé la semence.
ɓὲ AV un peu. ītō mà mànī ɓὲ. Donne-moi un peu de l'eau.
ɓὲlɛ̄ N l'année prochaine. ɓὲlɛ̄ jí mí-njàhā sáà ɲàlwέὲ. L'année prochaine je ne vais pas planter du coton.
ɓī VT préparer (la boule). ī-tɔ́ɔ̀ jīnī, kóò má ɓī màgā ɲèlē. Lave-toi les mains, ma mère a préparé une boule excellente.
ɓī N sommeil. Expr: tòrò ɓī -dormir Mōnō sáā ògò-ń à tòrò ɓī.L'enfant est en train de dormir.
ɓíī VT enrouler. Nónjò má à ɓíī dòbō kīɗyō-ń njɔ̄ɔ́. Mon frère est en train d'enrouler le secko qu'il a tressé hier.
ɓìtɔ̀ N esp. d'arbre [Daniellia oliveri]. ɓìtɔ̀ ngárè sáà, ɲélē à tátē-ń làlà. L'arbre "bito" n'est pas dur, le vent le casse facilement.
ɓō N faim. ɓō ɔ̀ɲɔ̀-ǹ kókòń. Il a beaucoup faim.
ɓòɓō N hyène. ɓòɓō ùhà vīɲā ɗá ɓē Álákō. L'hyène a saisi une chèvre dans ville d'Alako.
ɓògò VT voler. à nónjò yέ nàá ɓògò sāhā má gē. C'est ton frère qui a volé mes chaussures.
ɓōlē N arc et flèche. Dèɓē gē à ndālē fà Fàlátà gē à ùrì kὲmὲ hàmù ɓōlē nέὲ. Les gens disent que les Mbororo préparent leurs flèches avec du poison.
ɓólō N esp. d'arbre, caïlcédrat [Khaya senegalensis]. ɓólō à hāgā kókòō, njílī-ń nàpà. Le caïlcédrat est un grand arbre, son ombre est bonne.
ɓōndō NIN emmanchure. ɓōndō nìŋà mbàtà kókòń, ɲàlà ɓūwē. L'emmanchure de la sagaie est trop mince, le manche est serré.
ɓōy VT serrer. VT être trop petit pour. Háỳ ɓōy mōnō-sáā gē. La maison est trop petite pours les enfants.
ɓóỳ V presser, se presser (obj. toujours yɔ̄). Expr: ɓóỳ yɔ̄ -être presser de (faire qqc). Mōnō sáā gē ɓóỳ yɔ̄ gē lò hàɓē lèkɔ́lɔ̀.Les petits enfants sont pressés de partir à l'école.
ɓɔ̄ N marmite. ɓɔ̄ ndɔ̄hɔ̄ vī tárō ɗyélè. La marmite est cassée et la sauce a été renversée.
ɓɔ̄nī N écureuil de Gambie. ɓɔ̄nī àlō hāgā kókòní. Les écureuils montent beaucoup dans les arbres. ɓɔ̄nī hàmù òyō ávò hàmù mùlà. L'écureuil a des gros yeux comme ceux du chat sauvage.
ɓúù NIN cuisse. Yòō jɔ̀ɲɔ̀ ɓúù má. Un serpent m'a mordu à la cuisse. ɓúù vīɲā à jā kókòní. La cuisse de la chèvre a beaucoup de viande.
ɓūlū N l'eau profonde. Ní-mvō-hānjē à ùjā bándà ɗá màā ɓūlū. Le pêcheur lance le filet à l'eau profonde.
6
ɓútù N esp. d'herbe difficile à sarcler. ɓútù n-ùtù tàḿ màā màgì ní-nὲɛ̄ ní nì j-àsà sáà njàhā. Si l'herbe "butu" germe dans le champ d'un paresseux alors il ne pourra pas labourer.
ɓūwē VI être serré. Sāhā má ɓūwē njà má. Mes chaussures sont trop serrées pour mes pieds.
ɓùwɛ̄ N esclave. jī-hɔ̀nɔ́ ɗá àméríkì ɓùwɛ̄ gē à dèɓē kìtì. Autrefois en Amérique les esclaves étaient des noirs.
čádì NP Tchad. Lóò ɓē jέὲ čádì kèmvè jɔ̀ àngā kókòń. Ici au Tchad réussir est très difficile.
d- PRA nous (sub. de verbe, avant voyelles, forme excl.). Dí d-āɓē tà háỳ dé nì-yá-rà. Nous, nous (excl.) allons chez nous maintenant.
dàbà N hangar. Dàbà à lò kùvù hàwū. Le hangar est la place pour se reposer.
dābá N canard. Dābá à kólē gì dúrù mànī kókòń. Le canard est un oiseau qui aime l'eau.
dàbà-hàjī N abri dans un champ. Ní-njàhā támà dàbà-hàjī ɗá tà màgì lòfà yā. Les cultivateurs construisent l'abri dans le champ contre la pluie.
dàhàɓú NUM neuf. Mōnō má gē à dàhàɓú. J'ai neuf enfants.
dājú N cicatrice. Mūɲé gàjà gē ùɗyà dājú hàmù gē. Les filles initiées font des cicatrices au visage.
dālā N sorte de grand tamtam. Mōnō-vàlā gē àɓē tè dālā-ń lò njíkī. Les jeunes hommes sont partis avec le tamtam pour danser.
dàmā N gauche. Vìyà má à ní dàmā. Mon père est gaucher.
dàmtórò N docteur, médecin. Dàmtórò ndò ɗá Álákō lòfà ndò háỳ-làptánì. Il n'y a pas de médecin à Alako parce que il n'y pas d'hôpital.
dànà N centre, milieu. Háỳ má ògò dànà ɓē. Ma maison est au centre du village. PRP entre. ɓē má ògò dànà Kíyāɓē sè Álákō. Mon village est entre Kyabé et Alako.
dānā VT accompagner. Mí dānā nέɓὲ má tèē ɗóvò. J'accompagne mon ami vers la route.
dànà-hāgā N la brousse. Mōnō vàlā gē àɓē dànà-hāgā mvō kέɓɛ̄. Les jeunes garçons sont partis en brousse pour chasser les rats.
dànà-ùmùú [dà̰nà̰-ṵ̀mṵ̀ṵ́] N brousse. ɓàtī gē à ɗéē ɗá dànà-ùmùú. Les singes vivent en brousse.
dàngà [dàŋgà] N marigot. Hānjē gē ɗòsò màā dàngà. Les poissons sont nombreux dans le marigot.
dāngō [dāŋgō] N grue couronnée. Mōnō sáā gē à ɗójō njū dāngō. Les enfants imitent le crie de la grue couronnée.
dánjī VT empoisonner. Dánjī nónjò má hàmù tàhā. Ils ont empoisonné mon frère avec la boisson. ní-jɔ̀-dòbō má à dúrù dánjī mā tà màgì. Mon voisin veut m'empoisonner dans le champ.
dáwà Arabe N médicament. Dáwà gì t-ìtō mà ɲā àɗyà mā làlà. Le médicament qu'on m'a donné m'a guéri vite.
PR nous (excl, obj. de verbe). ìfī dè, ìtō dè, àsà dè - il nous a chicoté, il nous a donné, cela nous suffit.
7
PR notre (excl.). Háỳ-dé òyō ùmbā háỳ-sé. Notre (excl.) maison est plus grande que votre maison.
dè-ngàɓà N homme. Dè-ngàɓà ɗà à nōnō má. Cet homme là est mon oncle.
dèɓē N personne. Dèɓē ɗà à hāfā má. Cette personne est (de) ma famille.
dèɓē-ɗémè N adulte, un grand. Mōnō-sándírí tìɲà ɗójō dèɓē-ɗémè. Un tout petit enfant ne doit pas imiter un adulte.
dēgé PR nous (excl, suj. de verbe). Dēgé d-āɓē hɔ̄. Nous (excl.) sommes déjà partis. Vìyà ní ùnù hāgā vī ìfī-ń dēgé. Son père a pris un bois pour nous taper avec. PR nous (excl, obj. de verbe). Nì ìtō dēgé. Il nous (excl.) l'a donné.
PRA nous (avant verbe qui commence avec une consonne). Dí dígì sáà. Dí dí dígì sáà. Nous n'avons pas répondu. Nous n'allons pas répondre.
AUX marqueur de futur (seulement pour le prem. pers. plur. excl.). Dēgé dí dí júfà kēy. Nous (excl.) allons fendre le fagot.
dìdī N esp. d'insecte qui se met dans le poisson et la viande sèche. Dìdī ùsà hānjē tūfū tújù. L'insecte "didi" a mangé le poisson fumé et il l'a détruit.
dígā VI se dépêcher. ī-dígā gὲrὲ-ní ɔ́dɔ̀ ɓēé njà-hàjà-ń. Dépêche-toi pour arriver à l'heure au village.
dìgì VT répondre. mí dígì, ī dígì, nì dìgì, jì dìgì - je réponds, tu réponds, il répond, nous répondons. Vìyέ à tínì kī, í dígì súlú? Ton père t'appelle -- vas-tu lui répondre?
dìmásì Français N semaine. M-ávò lòō ɗà àsá hɔ̄ dìmásì jēé. Je suis venu ici il y a deux semaines.
dìngī [dìŋgī] N chauve-souris, esp. de. Dìngī à tòrò ɗá jɔ̀ gùlā. La chauve-souris vit en haut dans l'arbre "gula".
dìsā VT raser. Vìyà má à dúrù sáà dìsā jɔ̀ ní. Mon père ne veut pas se raser la tête.
dìyò N la plaie. Mōnō-sáā ìsō vī ìmvè dìyò tàḿ njàā ní. L'enfant est tombé et il a une plaie sur le pied.
dòbō N secko. M-ībō dòbō lò kùlī gɔ̄ lò kìnjī má. J'ai de secko pour entourer là où j'habite. Expr: dòbō tūwā -natte en roseaux
dòbō VI se baigner. Kóò má àɓē dòbō mànī tà vā. Ma mère est partie se baigner au fleuve.
dōbō VT aboyer. Mà-njɔ̄-rà bísī gē dōbō kókòń. Cette nuit les chiens ont beaucoup aboyé.
dòktórò Français N médecin.
dòngó (Syn: ɲámā) N gombo. Mōnō-mūɲé ùrì dòngó tì hānjē ní. La jeune fille prépare le gombo avec le poisson.
8
dɔ̀ngɔ́ [dɔ̀ŋgɔ́] N gombo. Kùsī dɔ̀ngɔ́ nàpà tì yā kétē-ń. Semer le gombo est bon avec la première pluie.
dɔ́sɔ̀ N mouche tsé-tsé. Dɔ́sɔ̀ n-ùtà-kī nī mὲtù ɓī támà-kī. Si la mouche tsé-tsé te pique, tu auras la maladie du sommeil.
dūkú N termitière. Njɔ̀mὲ àgà mὲkɛ̄ dūkú. L'écureuil est entré dans une termitière.
dúmù [dṵ́mṵ̀] N bosse (d'un animal). Dúmù jámàlà òyò ùmbā dúmù sā. La bosse du chameau est plus grande que celle du boeuf.
dúmbà N marigot, marécage. Gísā ɗòsò ɗá hàm mànī dúmbà. Les silures sont nombreux dans les eaux du marigot.
dùngùsī [dùŋgùsī] (Syn: tɔ̀jɔ́) N la hache. Dùngùsī à ná kùgà hāgā. La hache est une chose pour couper le bois.
dúrù V vouloir. Mí dúrù kìbō ngīyā vī gúrsù ɗūkū mā. Je veux acheter un habit mais il me manque de l'argent. V aimer. Mōnō má ní-mùɲē dúrù ngīyā hàkè. Ma fille aime les vêtements rouges.
dùw̄ V panier. Dùw̄ à ná hɔ̀hɔ̀ tɛ̄. Le panier est une chose pour ramasser le mil.
PrA ton, ta, tes. nébè-é = nébè yέ ton ami.
èɓè VT piler (pour faire la farine). Màndà-kóò à èɓè tɛ̄ lò góngō jùjú. La femme pile le mil pour (après) vanner la farine. VT cogner, frapper (contre).
élē VI passer (en haut). Kí-mà-mālā gē élēē tà ɗèӯ. Les papillons ont passé devant le puits.
èmè VI rugir, crier. VI chanter (coq).
èmvè VT trouver. m-émvè, émvè, nì èmvè, dēgé d-émvè, j-èmvèē, émvèē, négē èmvèē - j'ai trouvé, tu as trouvé, il/elle a trouvé, nous (excl.) avons trouvé, nous (incl.) avons trouvé, vous avez trouvé, ils/elles ont trouvé.
èsè VT prendre (de l'eau dans la rivière, marigot, mais pas au puits à trou) (v. ìsè).
έfὲ VT nettoyer l'extérieur d'un animal┤/poisson (pour le préparer); plumer. VT plumer. Màndà-kóò à ὲfὲ yɔ̄ kūnjá lòfà jì-kùrì ní tì ní-mbā gē. La femme est en train de plumer le poulet pour le préparer pour les étrangers.
ὲkὲ VT pétrir. Màndà-kóò ὲkὲ mātō fólō-ń màsā. La femme pétrie le néré mélangé avec le tamarin.
ὲmὲ VT pleurer (avec ). Mōnō ὲmὲ nō lòfà ɓō ɔ̀ɲɔ̀-ǹ. L'enfant pleure parce qu'il a faim.
έrɛ̄ VT balancer sur la tête. Mōnō-mūɲé έrɛ̄ tásà. La jeune fille balançait la cuvette sur sa tête.
VT dire. Nì fà kóò ní yɔ̄ tíyō-ǹ. Il a dit que sa mère est malade. m̄-váà, ī fáà, nì fà, jì-fà, sēgé fáà, négē fà - je dis, tu dis, il dit, nous disons, vous dites, ils disent. VT penser, croire. Mā fá hānjē yè vī yɔ̄hɔ̄ ndèé. Je croyais que c'était un poisson mais au contraire c'est tortue.
PRP pour, pour que (exige l'auxiliaire dans la proposition dépendante). àɓē fà n-ùwà kóò ní nàá ndò tà háỳ. Il est parti pour voir sa mère mais elle n'était pas à la maison.
9
N parole. Nì ndālē mā fà vìyà-ń yɔ̄ tíyō-ǹ. Il m'a dit que son père est malade. Expr: (dèɓē) kùlà sà [ní] -(qqn) chercher des problèmes
CMP que (avec négatif). M-ūndā mὲkɛ̄ má fá j-àvò sáà. J'espère qu'il ne vienne pas.
fàā N problème. Mí dúrù sáà fàā dànà-jí. Je ne veux pas de problèmes avec toi [litt: entre nous].
Fàlátà NP Foulbé, Peule. Fàlátà gē à ɗábē mvà. Les Foulbé vendent du lait.
fàrù N feu. Mí táhà fàrù lò kùmā hānjē. J'allume un feu pour griller le poisson.
fέfέ AV tous, toutes. Mōnō-sáā gē fέfέ àɓē kɔ́hɔ̄ lèkɔ́lɔ̀. Tous les enfants sont allés à l'école.
fìī N esp. de serpent, cobra. Fìī à yòō ɲīmī, nì jɔ̀ɲɔ̀-kī nī tíyà j-óyò. Le cobra est un serpent mauvais, s'il te mord alors tu vas mourir.
fīlī N le foyer. ɔ́mvɔ̄ kēy màā mvāhā fīlī vī jí mí táhà fàrù. Mets du fagot dans les espaces entre (les rocher du) foyer et j'allume le feu. Expr: háỳ fīlī -la cuisine
fílū VT donner des cloques. Mànī kúmā fílū jīnī má. L'eau chaude m'a donné des cloques sur la main.
fólō VT mélanger. Màndà-kóò fólō mātō sὲɛ̄ màsā lò kìfò víyā. La femme mélange le néré avec le tamarin pour faire la bouille. VT remuer. Màndà-kóò fólō tárō lòfà hàtā tì-ɗyɔ̄ɗyɔ̄-ń. La femme remue la sauce pour que le sel se dissolve.
fórè NIN fleur; fleurir. Wúlī má fórè kókòní. Mes plantes d'arachide ont beaucoup fleuri.
fɔ̀ AV doucement, lentement. ɔ́mvɔ̀ fà fɔ̀. Parle doucement.
fɔ́fɔ́n AV tôt. àɓē mbā jīnjɔ̄ń fɔ́fɔ́n. Il est parti en voyage tôt du matin.
fɔ́tɔ̀ VT malaxer (boue pour briques). Mā mí-fɔ́tɔ̀ bɔ̀dɔ́ lòfà hɔ̀rɛ̄ bríkìī. Je malaxe la boue pour en faire des briques.
fūlā VT adorer. Fūlā yòō gὲrὲ-ní hānjē tì-tàkī ní. Il adore les pouvoir traditionnels pour qu'il y ait de l'abondance de poisson.
fūlū NIN poil. Yɔ̄ bàtā à fūlū. Le corps du mouton a beaucoup de poils.
fùrúù N brouillard. Fùrúù njɔ̄ ɲā ɔ̀gɔ̄ dēgé kùwà lòō. Le brouillard de ce jour là nous empêchait de voir.
fúwɛ̄ VT choisir. āɓē kí fúwɛ̄ dànà bàtā gē vī ávò-ń ní mà ní kókòō. Va choisir un gros mouton et amène-le moi.
gàjà N corne. Sā à dúrù kùdù mā tè gàjà ní àvī mā m-āɲā jī hàm ní. Le boeuf a voulu me piquer avec ses cornes mais je me suis enfui de lui.
gàjá N initiation des filles. Kùɗyà gàjà dànà ɓà ní àvò ní ɓō. L'initiation faite pendant la saison des pluies amène la famine. Expr: mūɲé gàjá -fille initiée
gángá [gáŋgá] N côte. Mōnō-sáā ìsō jī jɔ̀ hāgā vī gángá ní ndàtè. L'enfant est tombé de l'arbre et (l'os de) son côté est cassé.
10
gàtō N gâteau. Gàtō nàpà lò kùsà tì sέὲ ní jīnjɔ̄ń. Le gâteau est bon à manger avec du thé le matin.
N côté. N part, partie. Gè yέ ògò ɗá, gè má ògò ló. Ta part est là, ma part est ici. Expr: gè hɔ́ɲɔ̀ -à la droite Expr: gè dàmā -à la gauche Expr: gè nɔ̀fɔ̄ -une partie d'eux; quelques uns Gè nɔ̀fɔ̄ dèɓē gē àɓē kùlà.Quelques uns sont partis au travail.
NPL marqueur du pluriel. háỳ gē, mōnō-sáā gē - les maisons, les enfants.
gè-gɔ̄ PRP derrière. Hāgā móngò dé ògò-ń gè-gɔ̄ háỳ. Nous avons un manguier derrière la maison.
gè-gɔ̄wέ AV en arrière. ī ndélè gè-gɔ̄wέ vúhà ògò nèé. Recule-toi (en arrière), il y un trou devant toi.
gè-háӯ AV à l'envers. úsì ngīyā-yέ gè-háӯ. Tu as mis ton habit à l'envers.
gè-rè-ní Cnj avant que. í-ndālē-mà gè-rè-ní ōbō sā. Parle avec moi avant d'acheter le boeuf.
gὲɛ̄ N spatule en bois. únù gὲɛ̄ ábò-ń mí ɓī ní màgā. Prend-moi la spatule en bois pour que je remue la boule avec.
gὲɛ̄ VT savoir, connaître. Vìyà má gὲɛ̄ tà nàsárā náǹjā. Mon père connaît le français très bien. mí gέɛ̄, í gέɛ̄, nì gὲɛ̄, jέὲ jì gὲɛ̄, sēgé í-gέɛ̄, négē gὲɛ̄ - je sais, tu sais, il sait, nous (incl.) savons, vous savez, ils savent.
gέὲ N grenier. Gέὲ à lò kùyā tɛ̄. Le grenier est la place pour garder le mil.
gέɛ̄ N tapioca blanc. Màndà-kóò gē à ndīrī gέɛ̄ lò hɔ̀ɲɔ̀ víyā-ń. Les femmes déterrent le tapioca pour en faire de la bouillie.
gὲrὲ-ní CNJ d'abord et après. M-ímvè gúrsù gὲrὲ-ní m-āɓē súkù. Je trouve l'argent d'abord et après je vais au marché.
CMP que, qui. Nì à dèɓē gì à ùsī sáà yɔ̄ tàḿ dànà fà gē. Il est une personne qui ne se mêle pas dans les problèmes.
gìdì N dos. Gìdì má njòɲō mà, mí dúrù dèɓē t-ùgù mā. Mon dos me démange, je veux que quelqu'un me le gratte.
gìdì PRP derrière (location). Mōnō-sáā gē à njíkī ɗá gìdì háỳ. Les enfants jouent derrière la maison.
gìndō NIN toile d'araignée. Gìndō ùhà háw̄ nàá à ùgà-ń kùlā. La toile d'araignée a pris la mouche, c'est pour quoi elle se débat.
gínjà N semoule. Màndà-kóò góngō jùjú vī télè gínjà tàḿ mὲkɛ̄ vìrī. La femme tamisait la farine et après remit la semoule dans le mortier.
gìrā N son de mil. Màndà-kóò télè tɛ̄ tàmú mὲkɛ̄ kèē lò góngō-ń gìrā. La femme a versé le mil dans le van et l'a secoué pour enlever le son.
gírò N jarre. Gírò à wūlī mànī. La jarre maintient l'eau fraiche.
gísā N silure : esp. de. Gísā à hānjē gì ɲōngō-ń ɗòsò sáà. Le silure est un poisson sans beaucoup d'arrêts.
11
gòō NIN pilon. Mōnō mūɲé ùnù gòō lò kèɓè ní ngàlè. La jeune fille a pris le pilon pour piler le manioc.
gólū VT consoler; bercer. Màndà-kóò à gólū mōnō ní. La femme est en train de bercer son bébé. VT tromper.
gómvò N esp. d'arbuste [Grewia venusta]. Tárō gómvò ɲèlē mà kókòń. La sauce de Grewia venusta me plait beaucoup.
góngō [góŋgō] VT vanner. Màndà-kóò ɔ̀rē hàm tɛ̄ jī yɔ̄ tīsá. La femme sépare (en vannent) le mil de la balle.
górō N noix kola. Górō hátā vī à àkè ŋāŋā dèɓē. La noix kola est amère et elle rougit les dents d'une personne.
gōsō N artiste. Nōnō má à gōsō kùndè. Mon oncle est un artiste de la cithare.
gɔ̄ PRP derrière. Hàɓē má gɔ̄-έ njɔ̄ɔ́ ɲā mōnō má yɔ̄ tíyō-ǹ. Quand je suis parti derrière toi, mon enfant est tombé malade. PRP après. Expr: kùlī gɔ̄ -entourer
gɔ̄-lòō AV au WC, aux besoins. Jī m-āɓē gɔ̄-lòō. Je vais aux besoins.
gɔ̀jì N sorgho, mil rouge (on dit aussi gɔ̀jè). Màgā gɔ̀jì àhà-ń lò màgā ngàlè. La boule du mil rouge est mieux que le mil du manioc.
gɔ̀lè N gourdin. M-úhà gɔ̀lè lòfà ɓēé má bísī. Je porte le gourdin parce que j'ai peur des chiens.
gɔ̀lē-míndī NIN pomme d'Adam. Gɔ̀lē-míndī màndà-kóò ndò. Les femmes n'ont pas de pomme d'Adam.
gɔ́ɔ̀lɔ̀ɔ́ N escargot. Gɔ́ɔ̀lɔ̀ɔ́ à ùnù háỳ-ń tàḿ gìdì àɓè-ń. L'escargot prend sa case sur le dos et se promène avec.
grὲń CNJ avant de. Mí támà kùlà gɔ̄ má ùrà grὲń m-ímvè gúrsù nàá m-ībō-ń mòtō. J'ai beaucoup travaillé avant de trouver l'argent pour acheter la moto.
gúù N pipe (pour fumer). Hàhā má à ɔ̀rè mándò tì gúù ní. Ma grand-mère fume le tabac avec sa pipe.
gùgù NIN menton. Ní-hàɓē má ùgà gùgù má nàá mí-nɔ́rē m-īsō-ń. Mon copain m'a frappé au menton et m'a terrassé.
gùlā N esp. d'arbre. ɗá ɓēé ní-hàjì gē à ìnjī njílī gùlā. Là-bas au village les gens âgés restent dans l'ombre de l'arbre "gula".
gùmbā-dɔ̀gɔ̀ N guêpe maçonne. Gùmbā-dɔ̀gɔ̀ à ùɓā háỳ-ní ɗá yɔ̄ mùyà. La guêpe maçonne fait son nid aux murs.
gūmbī N piège. Gūmbī ɗɔ́hɔ̄ má ùhà jùlù. Mon piège a attrapé une biche-cochon.
gúnā N escarabée, esp. de. Gúnā n-ùtà-kī nī tíyō kókòń. Le scarabée assassin, s'il te pique ça te fait très mal.
gùndù N sorte de gourde. Ní-njàhā ùgà gùndù mànī-ń ló jɔ̀ bāgō. Le cultivateur met sa gourde sur l'épaule.
12
gúrsù N argent. M-áɗyà kìmvè gúrsù má. Je n'ai pas encore reçu mon argent.
VN être en train de, qui est en train de (l'infinitif de à, et suivi d'autre l'infinitif). Dèɓē hà hɔ̀mvɔ̀ fà ɲā à vìyà má. La personne qui est en train de parler est mon père. Ngīyā hà kùsī má ɲèlē mà. vs. Ngīyā kùsī má njɔ̄ɔ́ ɲā ɲèlē mà. La chemise que je porte me plait. vs. La chemise que je portais hier me plait. hà ndélè má ... vs. ndélè má ... - pendant que je revenais ... vs. à mon retour.
N le bras. Há má ndàtè ɔ̀gɔ̄ mà njàhā. Mon bras est cassé et il m'empêche de labourer.
AV il faut que (après verbe). N-īyō fà ɲā náǹjā ní ī-ndālē há mà. Si tu écoutes de bonne information, il faut me dire.
hàbà N panthère. Hàbà ùmā kókòń nàá-gì ɓēé sáā dèɓē gē. La panthère est féroce parce qu'elle ne craigne pas les gens.
hàɓè N oeuf. Kóò kūnjá má ɔ̀mvɔ̀ hàɓè kókòń. Ma poule pond beaucoup d'oeufs.
hàɓē VN aller, marcher (inf. de àɓē). Hàɓē má ɓēé nàá m-ímvè ní kōfō. C'est quand je suis allé au village que j'ai trouvé la semence.
hádà NIN tige. Dèɓē gē à ùyì háỳ tì hádà tɛ̄ ní. Les gens construisent les (les toits des) cases avec la tige de mil.
hàfā VI être sec. Ngīyā gē àɗyà hàfā. Les vêtements ne sont pas encore secs.
hāfā N famille. Mōnō-àlà à mōnō hāyé jī hāfā. Un orphelin est un enfant sans famille.
hāfī N marché. Dèɓē ɗòsò àɓē hāfī ùlùvē njɔ̄-kàmísì. Beaucoup de gens vont au marché d'Oulouvé le jeudi.
hàgà VI se lever. Hàgà yέ làlà nàá īsō-ń. C'est parce que tu t'es levé vite que tu es tombé.
hāgā NIN prix. Hāgā hānjē gúrsù nàrí? Le prix du poisson est à combien?
hāgā N arbre. Hāgā gē ɗòsò màā ngáā Kúlfā. Il y a beaucoup d'arbres dans le pays Koulfa. Expr: dànà hāgā -en brousse Hàɓē dànà hāgā màā-njɔ̄ɔ́ ɲīmī lòfà mōnō-sáā gē.Aller en brousse pendant la nuit est mauvais pour les petits enfants.
hāgā-bīlā N arc-en-ciel. Hāgā-bīlā nì tàkī nī yā àrì sáà. Quand l'arc-en-ciel apparaît alors il ne pleut pas.
hàhā N grand-parent. Hàhā má gὲɛ̄ súsúlē gē kókòń. Mon grand-père connaît beaucoup de contes.
hāhā N nuages. Hāhā gē tàkī kókòń vī yā àrì sáà. Il y a beaucoup de nuages mais il ne pleut pas.
háhā VT attraper a la volée. ìlā móngò nàá mí-háhā-ń jī-hàmù nébè-má gē. Il a lancé la mangue et je l'ai attrapé (à la volée) avant mes amis.
hàjà CMP pour que. M-āɓē màā hāfī hàjà kí m-ōbō wúlī. Je vais au marché pour acheter des arachides. ùdù yòō tà màgì-ń hàjà dèɓē tìɲà ɓògò-ń. Il a mis un fétiche sur son champ pour que personne ne le vole pas.
hàjà N soleil. Hàjà ùmā kókòń ɗyáa-rà. Le soleil est très chaud aujourd'hui.
hàjī N éléphant. Hàjī à jā kókòō gì ùmbā nébè gē. L'éléphant est un animal plus grand que les autres.
13
hàjī VN être mûr (inf. de àjī). Tɛ̄ hàjī nàpà màgā. Le mil mûr est bon pour la boule. VN produire.
hájī N urine. Mōnō-sáā hájī tàḿ gìdì kóò ní. L'enfant a uriné sur le dos de sa mère.
hàjō N côté. Hàjō má tíyō mā. Ma côté me fait mal.
hàjù PRP à côté de. Màā-dòbō nónjò má ògò ló hàjù ní vìyà má gē. La concession de mon frère est à côté de celle de mes parents.
hàɗyū (Syn: nà-hàɗyū) N genou. M-údù hàɗyū má ngáā. Je me suis agenouillé [litt: j'ai mis mon genou à terre].
háɗyū VI être frais. wúlī háɗyū, jā háɗyū, hānjē háɗyū, kēy háɗyū - les arachides fraîches, la viande fraîche, le poisson frais, le fagot humide. VI être humide, pas sec. Wúlū gē ɗòsò dànà ùmù háɗyū. Les moustiques abondent dans les herbes humides.
hàkè VN être rouge (inf. de àkè). Nɛ̄έ má dúrù ngīyā hàkè. Ma femme aime les vêtements rouges.
hákè N enfance. Náŋà hákè má yɔ̄-má à tíyō mā kókòń. Quand j'étais bébé j'étais très malade.
hākō N canne de sucre. mōnō-sáā gē tátē tɛ̄ fà hākō yè. Les enfants ont détruit du mil pensant qu'il était la canne à sucre.
hālā N antilope (Cobe de Buffon). Hālā ɗāngō ùmbā wālē vī ɓálà-ń mɔ̀tɔ̀ ɗéē. L'antilope "hala" est plus grand que le "wale" mais ses bandes sont différentes.
hálā VI être aigre (lait). Nɛ̄έ má ìfò víyā tì mvà hálā-ń. Ma soeur prépare la bouille avec du lait aigre. VI être gâté. ìɲà tárō tàḿ hàmù-hàjà nàá hálā ní. Il a laissé la sauce au soleil, c'est pourquoi elle est gâté (avec). VI être acide.
Hàlàkò [hàlàkò, àlàkò] NP Alako, lieu-chef de canton du pays Koulfa. Hàlàkò à ɓē kókòō nì Kúlfā gē. Alako est le plus grand village des Koulfa.
hàlè VT nager (obj. est mànī). N-íɓì hàlè mànī íɲà hàɓē tà vā. Si tu ne sais pas nager, il ne faut pas aller au fleuve.
hálī VT chatouiller. N-í hálī mōnō-hákè-ń tóbō sáà. Si tu chatouilles un nouveau-né il ne rit pas.
hàlíyū N épervier. Hàlíyū à kólē kókòō gì ùsà mōnō kūnjá gē. L'épervier est un grand oiseau qui mange les poussins.
hàm PRP dans. hàm yā, hàm mànī, hàm hàjà - dans le ciel, dans l'eau, au soleil.
hàm N grain. hàm tɛ̄, hàm mātō, hàm kīɲō, hàm wúlī - grain de mil, de néré, de karité, d'arachide.
hàm-hàjī N intelligence. Dèɓē hàm-hàjī à àyē sáà àrígì kókòń. Une personne intelligente ne va pas boire beaucoup de "argi".
hàm-ɗā-rà AV à nos jours. Hàm-ɗā-rà lòfà kèmvè jɔ̀ mōnō-sáā gē ngárè. À nos jours il est difficile pour les enfants de réussir.
hàmhákī N poisson : capitaine. Hàmhákī à hānjē kókòō ùmbā nébè gē. Le capitaine est un poisson plus grand que les autres.
14
hàmì-yā N le ciel. Mɛ̄ gē ɗòsò hàmì-yā ɗyáa-rà. Il y a beaucoup d'étoiles dans le ciel aujourdÆhui.
hàmù [hàmṵ̀] N oeil. hàm má, hàm-í, hàm ní, hàm dé, hàm sé, hàm nέὲ - mes yeux, tes yeux, ses yeux, nos yeux, vos yeux, leurs yeux. N visage. N noix, noyau. Hàmù móngò à ùtù. Le noyau de la mangue est en train de pousser. Expr: hàmù [dèɓē] àjī. -[qqn] être intelligent Mōnō-sáā ɗà hàmù àjì, gὲɛ̄ námū kókòń.Cet enfant est intelligent, il connaît beaucoup de choses. Expr: lóò hàmù [dèɓē] -à la présence de [qqn] Expr: hàm hàmù ɲélè, hàm hàmù hàjà, hàm hàmù yā -dans le vent, au soleil, sous la pluie
hāmū [hāmṵ̄] VI la branche (d'un arbre). Nì túgā hāmū hāgā lòfà támà-ń dàbà. Il a coupé des branches de l'arbre pour en faire le hangar. Expr: hāgā hāmū -bois fourchu Mā m-úlà hāgā hāmū lò támà dàbà.Je cherche un bois fourchu pour faire un hangar.
hàmùrà AV maintenant, de nos jours. Hàmùrà mōnō-sáā gē à ɓēé sáà dèɓē-ɗémè gē. De nos jours les enfants ne respectent pas les grands.
hàmyā N le ciel. Jīnjɔ̄ń hàmyā tálē vī tàgā-ń yā àrì. Le matin le ciel était clair mais le soir la pluie est tombée.
hàmbà VN pousser. íɲà hàmbà nónjò yέ. Il ne faut pas pousser ton frère.
hámvà N arbuste. Kùlā gómvò nàá màndà-kóò gē à kúlī kèn̄ tárō C'est l'écorce de l'arbuste "Gomvo" que les femmes font la sauce longue avec.
hàmvì N graisse (de la viande, poisson, etc.); graisseux, chose graisseuse. Vàrū à jā hàmvì. Le phacochère est un animal graisseux.
hànā N fruit. Hànā hāgā ɗà ndɛ̄rɛ̄ kókòń. Le fruit de cet arbre est très sucré.
hānjē N poisson. Ní mvō gē àɓē mvō hānjē. Les pêcheurs vont pour attraper du poisson.
hàɲā VN fuir, s'enfuir; courir (inf. de àɲā).
hápā N corbeau. Hápā ìtì vī míndì njàfà. Le corbeau est un oiseau noir avec le cou blanc.
hàré NUM un. Sā njàhā má à hàré, mí ɗábē sáà. J'ai un boeuf d'attelage, je ne le vends pas. Av ensemble. Njɔ̄ fέfέ ní-hàɓē gē à tàkī hàré. Tous les jours les camarades sortent ensemble.
hàrì VI tomber (la pluie). Yā dúrù hàrì àvī àrì sáà. La pluie veut tomber mais il ne pleut pas.
hārō N calebasse. Hārō ɓálà nàpà lò hɔ̀tɔ̄ màgā tè dè-ngàɓà gē. La calebasse avec dessins est bonne pour présenter la boule aux hommes.
hàsí N tôt. Vìyà má àvò hàsí. Mon père est arrivé tôt.
hásì VT tousser. Mōnō-sáā hásì kókòń, jí m-úlà nì òtōrō t-àyē. L'enfant tousse beaucoup, je vais lui chercher du natron pour qu'il boive. Expr: ùgà hásì -tousser
hàtā N sel. Hàtā ɔ̀dɔ̀ sáà hàm tàrò. Il n'y pas de sel dans la sauce. Hàtā àsà sáà hàm tàrò. Il n'y pas assez du sel dans la sauce.
hátā VI être amer. Mvī ɓólō hátā. La feuille du caïlcédrat est amère. Njùlà dèɓē háyī nā à ìyō sáà ná hátā. La langue d'autre personne ne goût pas la chose amère (il faut goûter toi même).
hàtīī VI éternuer. Mí dúrù hàtīī vī àvò sáà. Je veux d'éternuer, mais il ne sorte pas.
15
hàtù VN sentir, répandre une odeur (inf. de àtù). N odeur. Hàtù hānjē njúmū ùtī mà háỳ. L'odeur du poisson pourri a envahi la case.
hàvò VN venir (Inf. de àvò). Hàvò yέ mà-njɔ̄ɔ́ támà mā ɓēé kókòń. Ta venue pendant la nuit m'a effrayé beaucoup.
háw̄ N mouche. Mà ɓà háw̄ gē táɓà lòō kókòń. Dans la saison des pluies les mouches dérangent beaucoup.
hāáwē N héron garde-boeufs. Hāáwē à kólē njàfà vī njàā ɗāngō. Le héron garde-boeufs est un oiseau blanc et ses pattes sont longues.
hàwù VN être long (Inf. de àwù). N long, chose longue. Hāgā hàwù nàpà lòfà támà háỳ. Un bois long est bon pour construire une maison.
hàwū N respiration. Hàwū ní-hàjì ɗà àngā. La respiration de ce vieux est difficile. Expr: kùvù hàwū -se reposer
háỳ N maison. Háỳ má ùrà jī yɔ̄ ɓē. Ma maison est loin du village.
háỳ-sálà N mosquée. Háỳ-sálà à lòō tɔ́rē tà ní-màŋà gē. La mosquée est l'endroit de prier pour les arabes.
hàyē VN boire (inf. de àyē). ītō mà mànī hàyē. Donne-moi de l'eau à boire.
hāyé AV rien. AV vide, sans rien. Ní-mvō jā ndélè jī ní hāyé ní. Le chasseur est rentré avec les mains vides. Expr: à nàrí? à hāyé. -Comment ça va? Ça va bien. Expr: hāyé jī -sans Mí dúrù tàrò hāyé jī hānjē.Je veux une sauce sans poisson.
háyé AV seulement. AV gratuit. à hāyī mànī háyé tàḿ mà ɓē. On distribue de l'eau gratuitement en ville.
hàyī N perdrix. Jā hàyī ɲèlē kókòń. La viande de la perdrix est délicieuse.
hāyī VT distribuer; partager. Négē hāyī ná-kùsà tè ní-hàɲā-ɗɔ̄ gē. Ils ont distribué la nourriture aux réfugiés de guerre.
háyī AV autre, différent. Ní nɔ̀fɔ̄ gē àɓē vī ní háyī gē náŋà. Certains uns sont allés et d'autres sont restés.
hàyō N crapaud. Hàyō gē ɗòsò màā ɓà-ń. Les crapauds sont nombreux pendant la saison des pluies.
hèmè VN rugir, crier (inf. de èmè).
hɛ̄ VT séparer. Jí mí-hɛ̄ dànà kòɗyò sé. Je vais couper vos liens fraternels. Dèɓē gē à hɛ̄ ná-kùsà tì ní-hàɲā-ɗɔ̄ gē. Les gens distribuent la nourriture aux réfugiés. Expr: hɛ̄ nɔ̀fɔ̄ -se séparer Hɛ̄ nɔ̀fɔ̄ sè màndà-kóò-ń.Il s'est séparé de sa femme.
hέɛ̄ N pagaie. Mōnō-sáā gē à ndóò kùpā tòpò tì hέɛ̄-ń. Les petits enfants apprennent à pagayer la pirogue avec la pagaie.
hὲmὲ VT pleurer (toujours avec ). Hὲmὲ nō àvò-ń jɔ̀ júfà. Pleurer provoque des maux de tête.
hōnō N épine. Hōnō ùdù jīnī má. L'épine a piqué ma main. N piquants (d'un animal, poisson).
16
hɔ̄ AV déjà. Vìyà yέ àvó hɔ̄. Ton père est déjà venu.
hɔ́ɔ̄ AV marqueur de débarras (utilisation limitée). Hānjē njúmū, īlā hɔ́ɔ̄. Le poisson est pourri, jet-le.
hɔ̀dē N artisan. Hɔ̀dē vìrī ndò ló ɓē-dé nàá d-á d-áɓē kòbō-ń ɗá Álákō. Il n'y a pas un artisan pour fabriquer des mortiers dans notre village, c'est pourquoi nous allons à Alako pour les acheter.
hɔ̀dē-kùkù N forgeron. Hɔ̀dē-kùkù ùnù mùɲā ùkù-ń hɔ̀kè njàhā. Le forgeron a pris un morceau de fer pour en forger une houe.
hɔ̀dɔ̀ VN toucher (inf. de ɔ̀dɔ̀).
hɔ̀hɔ̀ VN ramasser, prendre (Inf. de ɔ̀hɔ̀). Dùw̄ mbùtì nàpà sáà ndé lòfà hɔ̀hɔ̀ tɛ̄. Le panier est troué, il n'est plus bon pour ramasser le mil.
hɔ̀jɔ̀ VN filtrer, fabriquer (la boisson en filtrant) (inf. de ɔ̀jɔ̀). Hɔ̀jɔ̀ tàhā tíyō kókòní vī gúrsù ní mbàtà. Fabriquer la bière est très pénible et l'argent est peu.
hɔ̀kè N la houe. Ní-jɔ̀-dòbō má ùnù hɔ̀kè-ń vī àɓē mà màgì-ń. Mon voisin a pris sa houe et il est parti au champ.
hɔ̀kè-njàhā N charrue.
hɔ̄lə̄-ɓē N esp. d'arbre. Ní táhà fàrù tì hɔ̄lə̄-ɓē ní dèɓē gē jí-mbùlà kókòní. Si tu fais le feu avec l'arbre "hole-be" alors les gens vont bagarrer beaucoup.
hɔ̄lē V quereller, se disputer. Mōnō-sáā gē à hɔ̄lē jɔ̀ màgā. Les enfants querellent sur la boule.
hɔ̀lɛ̄ VN aiguiser, affûter (inf. de ɔ̀lɛ̄). ɔ̀gɔ̄ mà fà tì m-íɲà hɔ̀lɛ̄ kùyā ní. Il m'a empêché d'aiguiser son couteau.
hɔ̀mὲ N visqueux, gluante. Tàrò hɔ̀mὲ nàpà sáà. La sauce visqueuse n'est pas bonne.
hɔ̀mvɔ̀ VN mettre (plus. choses), verser (inf. de ɔ̀mvɔ̀). Ní-ɓògòō tájà mā lòō hɔ̀mvɔ̀-ń ná ɓògò-ń gē. Le voleur m'a montré là où il a mis les choses volées.
hɔ̀mvɔ̀ VN parler (Inf. de ɔ̀mvɔ̀). Fà hɔ̀mvɔ̀ nέὲ ɗàjì mā. Ce qu'ils ont dit me dérange.
hɔ̀nɔ́ AV autrefois, auparavant (on dit aussi jī-hɔ̀nɔ́). Hɔ̀nɔ́ màndà-kóò à ùsà sáà kūnjá. Entre-temps les femmes ne mangeaient pas du poulet.
hɔ̄ngɔ̄ [hɔ̄ŋgɔ̄] V sauter. Wālē à hɔ̄ngɔ̄ kókòń. L'ourébi saute beaucoup. Vīɲā hɔ̄ngɔ̄ jɔ̀ mùyà. La chèvre à sauté par dessus le mur.
hɔ̀ɲɔ̀ VT manger (boule, liquide, etc.). Màgā hɔ̀ɲɔ̀ nέὲ ɲā à nì jέὲ. La boule qu'ils ont mangée était à nous.
hɔ́ɲɔ̀ N droit. Mí-ɓálà mbētē tì jīnī hɔ́ɲɔ̀. Moi, j'écris avec la main droite.
hɔ̀rɛ̄ VT tirer. VT retirer. VT puiser. Hɔ̀rɛ̄ mànī jī mὲkɛ̄ ɗèӯ tíyō. Puiser l'eau d'un puits est très difficile.
hɔ̀sɔ̀ VN arracher (Inf. de ɔ̀sɔ̀).
17
hɔ̀tɔ̄ VN mettre, poser (quelque chose qui reste "couché") (Inf. de ɔ̀tɔ̄). Hɔ̀tɔ̄ yέ wúlī ngáā nàá kέɓɛ̄ gē ùsà-n̄. C'est parce que tu as mis les arachides sur la terre que les rats les a mangées.
hɔ́tɔ̀ NIN joue. Mōnō-sáā jɔ̀ tíyō-ǹ nàá hɔ́tɔ̀ túfū-ń. L'enfant a mal à la tête et ses joues sont enflées.
hɔ̀yὲ VN crier (inf. de ɔ̀yὲ).
hɔ̀yɛ̄ VN être lourd (inf. de ɔ̀yɛ̄). Hāgā hɔ̀yɛ̄ mōnō-sáā àsà sáà kìtō. Un bois lourd, un petit enfant ne peut pas le porter. VN être épais (inf. de ɔ̀yὲ).
hɔ̄yɛ̄ N morceau. Ní-sáā má ùnù hɔ̄yɛ̄ jā kókòō jī hàm tàrò vī nì ùsà. Mon petit frère a pris un grand morceau de la viande de la sauce et il l'a mangé.
hɔ̀yɔ̀ N fatigue. Ní-lɔ̀ɔ̄ támà kùlà kókòń nàá hɔ̀yɔ̀ támà nì. Le cultivateur a travaillé tellement que la fatigue enfin s'empara de lui.
hùgù VN gratter, séparer, couper (à la main), pincer (inf. de ùgù).
hùsì VN mettre dedans (inf. de ùsì).
hùwà VN voir (Inf. de ùwà). Hùwà ní mā nàá ùnù mɔ̀tɔ̀ hàɲā. Quand il m'a vu il a commencé à courir.
ì PR toi (forme d'emphase). M-úwà kī ì. M-úwà kī ì nā. Je t'ai vu à toi. Je t'ai vu à toi même.
ī [ī, yī] PR tu (forme indépendante). ī nàá ī-ɓògò-ǹ. C'est toi qui l'as volé.
í PR tu (sujet. de verbe). í gέὲ námū gē náǹjā àvī mà mí gέὲ kīɗyō dōbō ùmbā kī. Tu sais beaucoup de choses bien mais moi je sais tresser le secko plus que toi.
ìī N nom. ìī yέ à nóò? ìī má à Nàngā. = ìī yέ nóò? ìī má Nàngā. Comment tu t'appelles? Je m'appelle Nanga. Expr: ùndā ìī -nommer, donner un nom ùndā ìī mōnō fà Kímànī.On a nommé l'enfant "Kimani".
íbì VT asperger, saupoudrer. íbì mànī yɔ̄ kùlā. Asperge la corde avec de l'eau. m-íbì, íbì, ìbì, j-ìbì, íbīi, ìbīi. J'asperge, tu asperge, il/elle asperge, nous aspergeons, vous aspergez, ils/elles aspergent.
ìbō VT acheter. Njɔ̄ɔ́ m-ībō sāhā ɗyā gē àvī àlē njàā má. Hier j'ai acheté des nouvelles chaussures mes elles étaient trop grandes pour moi.
ìɓè VT piler. Mōnō-mūɲé gē ìɓè tɛ̄-há lò ɓī màgā. Les filles ont pilé le petit-mil pour faire la boule.
ìɓì VT ne savoir pas (normalement avec gɔ̄ + inf.). M-íɓì gɔ̄ hàvò ní tà háỳ má. Je ne sais pas s'il est arrivé chez moi. [litt: je ne sais pas son arrivé chez moi.]
ìdì VI être âpre, acide. Mvī móngò ìdì. Les feuilles du manguier son un peu amères.
ìfī VT taper (avec qqc), chicoter, frapper. Négē ùhà ní-ɓògòō vī ìfī nì tì súlū ní. Ils ont pris le voleur et ils l'ont frappé avec le chicotte.
ìfò VT préparer (la bouillie). Màndà-kóò à ìfò víyā tì mōnō-ń gē. La femme est en train de préparer la bouillie pour ses enfants. VT taper (pour corriger un enfant). Màndà-kóò ìfò mōnō ní. La femme corrige son enfant.
18
ìjì VT péter (obj est toujours kìɲī). M-úsà mònjò nàá m-íjì-ń kìɲī kókòń. J'ai mangé des haricots, c'est pourquoi je pète beaucoup. VI être pourri sous l'effet d'une espèce d'insecte (la viande ou du poisson séché ou fumé). Dìdī ùndà hānjē nàá dànà-ń ìjì-ń. L'insecte "didi" a attaqué le poisson (sec) et son intérieur est pourri.
ìɗyō VT tresser. Jí m-īɗyō dōbō lò kùlī gɔ̄ má. Je vais tresser du secko pour entourer ma concession.
ìlā VT lancer, jeter. Mōnō-sáā ìlā kólē tì ngáā ní. L'enfant a jeté une pierre sur l'oiseau. VT chanter (obj. est 'chanson'). Mōnō-vàlā gē à njíkī vī ìlā lā jɔ̀ nāfē njàfà. Les jeunes sont en train de danser et chanter à la claire de la lune. Expr: ìlā jírō -jouer le jeu de l'escargot en le lançant
īlī N ongle. īlī jīnī má àwù. L'ongle de ma main est long.
ìmī N criquet dévastateur. ìmī ùtī màā màgì. Les criquets dévastateurs ont envahi le champ.
ìmvè VT trouver (v. èmvè). m-ímvè, ímvè, nì ìmvè, dēgé d-ímvè, sēgé ímvè, négē ìmvè - j'ai trouvé, tu as trouvé, il a trouvé, nous (excl.) avons trouvé, vous avez trouvé, ils ont trouvé.
íŋàā [ḭ́ŋàā] N rasoir. Dèɓē hɔ̀nɔ́ gē hà dìsā ngà tì íŋàā-ń. Les gens d'entretemps rasaient leurs cheveux avec un rasoir.
ìnjī VI s'asseoir, être assis. m-ínjī, ínjī, nì ìnjī, mōnō ìnjī, j-ìnjī, d-ínjī, ínjī, négē ìnjī - j'habite, tu habites, il habite, nous habitons, vous habitez, ils habitent.
ìɲà V laisser. m-íɲà, íɲà, nì ìɲà - j'ai lassé, tu as laissé, il/elle a laissé. íɲà mōnō-sáā gē tì-njíkī ɗá tà vā. Laisse les enfants jouer au bord du fleuve. VT décider de ne pas (faire). M-íɲà hàɓē kùlà. J'ai décidé de ne pas aller au travail. Expr: íɲà [támà námū] -il ne faut [faire qqc] íɲà hɔ̀dɔ̀ gúrsù má.Il ne faut pas toucher mon argent.
ìɲī N scorpion. Mɔ̀tɔ̀ ìɲī-ń à jēé, ní nɔ̀fɔ̄-ń òyō vī ìtì à vī nɔ̀fɔ̄ à mārāngā. Il y a deux types de scorpions, l'un qui est gros et noir, et l'autre est jaunâtre.
ìsè (Syn: èsè) VT prendre (de l'eau dans la rivière, marigot, mais pas au puits à trou). m-ísè mànī, ísè mànī, nì ìsè mànī, j-ìsè mànī, d-ísè mànī, sēgé ísè mànī, négē ìsè mànī - je puise de l'eau, tu puises de l'eau, il puise de l'eau, nous puisons de l'eau, vous puisez de l'eau, ils puisent de l'eau.
ìsō VI tomber. Mōnō-sáā àɓē vī njàā ní ùgà-ǹ vī ìsō ngáā. L'enfant marche et il a trébuché et il est tombé par terre. [litt: ... son pied a trébuché et ...] m-īsō, īsō, nì ìsō, j-ìsō - je tombe, tu tombes, il tombe, nous tombons.
ìtì VI être noir. Ngīyā kìbō má njɔ̄ɔ́ ɲā ìtì. L'habit que j'ai acheté hier est noir. Expr: mὲkɛ̄ [dèɓē] ìkì -[qqn] être méchant Ní-tàdàrū má mὲkɛ̄ ní ìtì kókòní, dúrù sáà nāhā dèɓē.
ìtō V donner (quand l'objet n'est pas un pronom, il est précédé par la prép. "avec"). m-ītō, ītō, nì ìtō - j'ai donné, tu as donné, il/elle a donné. ìtō mà, ìtō kī, ìtō nì, ìtō jέὲ, ìtō dēgé, ìtō sēgé, ìtō nέὲ - il m'a donné, il t'a donné, il lui a donné, il nous a donné (incl.), il nous a donné (excl.), il vous a donné, il leur a donné. ītō mà mànī hàyē; ītō tè ní-mbā mànī hàyē. Donne-moi de l'eau à boire; donne à l'étranger de l'eau boire.
ìvíẁ N esp. d'oiseau, pigeon vert. ìvíẁ à ɔ̀ɲɔ̀ ɲùɓú kókòní. Le pigeon vert mange beaucoup le fruit de karité.
ìyō VT écouter, entendre. Kóò mōnō ìyō nō mōnō ní. La mère écoutait le pleur de son enfant. V sentir. VT goûter. Expr: ìyō nɔ̀fɔ̄ -s'entendre, être en harmonie
19
j- AUX marqueur du futur (avant une voyelle). Mōnō-sáā gē j-ùnù mɔ̀tɔ̀ lèkɔ́lɔ̀ véhē. Les enfants vont commencer l'école demain.
j- PRA nous (incl, sujet d'un verbe qui commence avec une voyelle). j-àɓē, j-ávò, j-ɔ̀rē - nous allons, nous venons, nous enlevons.
N animal. Mí dúrù tárō jā kókòń. J'aime beaucoup la sauce de viande. N viande.
jā-dɔ̀gɔ̀ N buffle. Jā-dɔ̀gɔ̀ ùmā kókòń nì à dúrù sáà dèɓē. Le buffle est très agressif, il n'aime pas les gens.
jā-mɔ̀tɔ̀-ŋāŋā NIN gencives. M-ásà sáà kùsà jā ɲā lòfà gì jā-mɔ̀tɔ̀-ŋāŋā má ùfù. Je ne peux pas manger cette viande dure, mes gencives sont enflées.
jā-yūwā N porc-épic. Jā-yūwā hōnō ògò gìdì ní. Le porc-épic a des piquants au dos.
jàgà N la natte. ínjī tàḿ màā jàgà, jí mí tínì kóò má. Assieds-toi sur la natte, je vais appeler ma mère.
jámàlà N chameau (v. lángámù).
jàmbā N civette. Hàtù jàmbā ɲīmī kókòní. L'odeur laissée par la civette est très désagréable.
PR notre (incl, mais seulement toi et moi). nέɓὲ dé, nέɓὲ jέὲ, nέɓὲ jé - notre (excl.) ami, notre (incl.) ami, notre (incl: toi et moi) ami.
jēé NUM deux. Nónjò má gē jēé à ɔ̀mvɔ̀ sáà fà tè nɔ̀fɔ̄. Mes deux frères ne parlent pas l'un à l'autre.
jēgé PR nous (incl.). Jēgé jí j-àɓē kùwà nέɓὲ jé àvī ī ī-náŋà lòō. Nous allons voir notre ami mais toi tu restes ici.
jēmē N caracal. Jēmē tīsī hàbà àvī mbàtà. Le caracal est pareil au léopard mais il est plus petit.
jέὲ PR notre, nos (incl.). Mí ndālē tè nónjò má m̄-váà kóò jέὲ yɔ̄ tíyō-ǹ. J'ai dit à mon frère que notre (incl.) mère est malade.
jέὲ PR nous (obj. de verbe, incl.). négē ìfī jέὲ; négē ùwà jέὲ - ils nous ont tapés; ils nous ont vus.
jέὲ Pr nous (incl. forme d'emphase). Jέὲ jì j-àɓē súkù. Nous, nous allons au marché.
AUX marqueur du futur. jí mí tɔ́ɔ̀, jí tɔ́ɔ̀, nì jì tɔ́ɔ̀ - je vais laver, tu vas laver, il va laver.
PRP de. Mōnō ìsō jī jɔ̀ hāgā. L'enfant est tombé de l'arbre. (litt: de sur l'arbre). Màgì ní ùrà jī yɔ̄ ɓē. Son champ est loin du village.
AUX marque une activité conditionnelle. N-ìsō dànà bɔ̀dɔ́ nī j-í-tɔ́ɔ̀ yέ. Si tu tombes dans la boue, tu vas te laver.
AUX marqueur du futur (devient j- avant une voyelle, mais le ton est maintenu). jí m-āɓē súkù, ī j-áɓē súkù, mōnō j-áɓē súkù - j'irai au marché, tu iras au marché, l'enfant ira au marché.
jī-gɔ̄ PRP derrière. Mōnō-sáā gē àɓē jī-gɔ̄ kóò nέὲ. Les enfants marchent derrière leur maman. PRP après. Kàmyō tàkī jī-gɔ̄ òtòrò. Le camion est parti après la voiture.
20
jī-hàmù PRP avant. M-únù móngò jī-hàmù nónjò má. J'ai pris la mangue avant mon frère. AV avant. M-únù móngò jī-hàmù. J'ai pris la mangue avant (quelqu'un d'autre).
jī-hɔ̀nɔ́ AV jadis, autrefois, auparavant (v. hɔ̀nɔ́).
jìjì VI roter, éructer. VT faire roter. Wúlī à jìjì mā kókòń. Les arachides me font roter beaucoup.
jìɗyò VT demander. Jìɗyò mā fà vìyà má àvò lɔ́ɔ̀. Il m'a demandé si mon père est déjà arrivé.
jīnī N main. Jīnī má à tíyō mā. Ma main me fait mal. jīnī má, jīnī yέ, jīnī ní - ma main, ta main, sa main. Expr: jīnī ngīyā -la manche d'un habit Expr: jīnī jēé nέὲ, jīnī mùtá nέὲ -les deux ensemble, les trois ensemble, etc. Expr: ùndā jīnī mà mbētē -signer
jīnjɔ̄ N matin. Jīnjɔ̄ ɗà yā àrì. Ce matin il a plu.
jīnjɔ̄ń N matin. Jīnjɔ̄ń mā m̄-tɔ́ɔ̀ yɔ̄ má. Le matin je me lave. Expr: véhē jīnjɔ̄ń -demain matin
jīrá AV là-bas, là. Náŋà má jīrá ɓē Kúlfā mā m-āɓē mvō hānjē. Quand je restais là-bas dans le pays Koulfa je faisais la pêche.
jírō N jeu avec l'escargot. Expr: ìlā jírō -jouer avec l'escargot en le lançant
jìyò VI tomber par terre. ɲélē ùlà kókòní nàá fórè hāgā jìyò ní. C'est parce que le vent a beaucoup soufflé que les fleurs d'arbre sont tombées.
jòō VT attendre. mí jóō kī, ī-jóō mā, nì jòō mà - je t'ai attendu, tu m'a attendu, il m'a attendu. Mōnō sáā gē àɓē jòō kólē. Les enfants sont partis pour chasser les oiseaux. VT chasser (les oiseaux dans les champs).
jɔ̀ N tête. jɔ̀ má, jɔ̀ yέ, jɔ̀ ní - ma tête, ta tête, sa tête.
jɔ̀ PRP sur, dans. Mōnō àlō jɔ̀ hāgā. L'enfant est monté sur l'arbre.
jɔ̀-ɓàdà N cimetière.
jɔ̀-ɓūlū N profondeur, profonde. Jɔ̀-ɓūlū dàngà nàá hānjē ɗòsò-ń. C'est dans les parties profondes du marigot que les poissons sont nombreux. Màā ògò ɗá jɔ̀-ɓūlū dàngà. Le crocodile se trouve dans la partie profonde d'un marigot.
jɔ̀-háӯ-jɔ̀-hàré NUM vingt-et-un.
jɔ̀-háyɛ̄ NUM vingt. Háỳ gē ùmbā jɔ̀-háyɛ̄ mà ɓē dé. Il y a plus de vingt cases dans notre village.
jɔ̀-háyɛ̄-jēé NUM quarante.
jɔ̀-háyɛ̄-jēé-vìjɔ̀-hàré NUM quarante-un (ou bien dɔ̀-háӯ-jēé-jɔ̀ɔ̄-hàré).
jɔ̀-ndéē NIN tibia. Mōnō ùɓà jɔ̀-ndéē má. L'enfant m'a donné un coup de pied au tibia.
jɔ̀-ngárè N stubbornness. ɔ̄ɗyɔ̄ mōnō sé t-ìɲà jɔ̀-ngárè. Conseillez votre fils de laisser l'entêtement.
jɔ̀-njà N la partie du pied où se trouvent les orteils. ɓàánà ùɓà jɔ̀-njà má vī tíyō mā. L'âne ma piétiné le pied et il me fait mal.
21
jɔ̀ɲɔ̀ VT mordre. Bísī màlā jɔ̀ɲɔ̀ ní-sáā má. Un chien enragé a mordu mon petit frère. VT manger (qqc mou).
jɔ́ɲɔ̄ VT mordre, piquer (plus. fois) (fréq. de jɔ̀ɲɔ̀).
jùfà VT fendre. mí júfā, ī júfā, nì jùfà, jέὲ jì-jùfà, dēgé dí júfā, sēgé í-júfā, négē jùfà - je fends, tu fends, il fend, nous (incl.) fendons, nous (excl.) fendons, vous fendez, ils fendent. VI être fendu. Njɔ̄ɔ́ yā àrì kókòń vī háỳ má jùfà. Hier il a beaucoup plu et ma maison s'est fendue.
júfā VT fendre, diviser (beaucoup de choses, etc.) (fréq. de jùfà). Màndà-kóò à júfā kēy lòfà táhà fàrù. La femme est en train de fendre le fagot pour allumer le feu.
jùjú N la farine. Màndà-kóò ɓī màgā tè jùjú tɛ̄ ní. La femme prépare la boule avec la farine de mil. Màndà-kóò à góngō jùjú tì kèē-ń. La femme vanne la farine avec le van.
jújū VT malaxer. Mōnō-mūɲé à jújū jùjú lò támà gàtō. La fille malaxe la farine pour faire des gâteaux. VT écraser. Mí-jújū kìnínī tì mōnō t-àyē. J'écrase le comprimé pour que l'enfant le boive.
jùjú-hāgā N médicament. M-āyē jùjú-hāgā lòfà ngàmú. J'ai pris un médicament pour l'hernie.
jūlī-ngāngā N youyou. màndà-kóò gē à ùndā jūlī-ngāngā jɔ̀ ní mbùlà gē. Les femmes poussaient les youyous (pour encourager) les lutteurs.
jùlù N esp. d'antilope (biche-cochon). Jùlù à jā mbàtà ávò vīɲā vī àɲā kókòní. La biche cochonne est un animal de la taille d'une chèvre, mais il court vite.
júmà Arabe NP vendredi (normalement avec njɔ̄ 'jour'). Njɔ̄ júmà jí m-āɓē mbā. Le vendredi je vais faire un voyage.
jūnū [jūnṵ̄] NIN hanche. Ní-nὲɛ̄ nàá ɔ̀mvɔ̀ jīnī ló jūnū. Le paresseux reste avec les mains sur la hanche.
jútì N hibou.
jùvū V enterrer. Dèɓē àɓē jɔ̀-ɓàdà jùvū nūnú. Les gens sont partis au cimetière et ils ont enterré le cadavre.
ɗyā VI être nouveau, nouvelle. Ngīyā má gē àjì fέfέ jí m-ībō ní ɗyā. Mes vêtements son vieux, je vais acheter des nouveaux.
ɗyáa-rà N aujourd'hui. ɗyáa-rà jí m-āɓē súkù. Aujourd'hui je vais au marché.
ɗyàlō N esp. d'antilope, cobe des roseaux.
ɗyàngàlè [ɗyàŋgàlè] N esp. d'oiseau, épervier. ɗyàngàlè à ùhà mōnō kūnjá gē. L'épervier saisit les poussins.
ɗyélè VT verser, jeter. Màgā ɲā hálā hɔ̄, ɗyélè há. Cette boule est gâtée, il faut la jeter. VI se verser.
ɗyélì VT jeter (pour ne plus utiliser). Màndà-kóò ɗyélì mànī ndínɔ̄. La femme jet l'eau sale.
ɗyɔ̄ VT plaisanter avec. Má mí ɗyɔ̄ kī. Je plaisante avec toi.
ɗyɔ́hɔ̄ INT quand?. ɗyɔ́hɔ̄ j-áɓè-ń ɓē lò kùwà hàfā yέ gē. Quand iras-tu au village pour voir tes parents.
22
ɗyɔ̄ɗyɔ̄ VI se dissoudre. súkrà ɗyɔ̄ɗyɔ̄ tàḿ hàm mànī. Le sucre se dissout dans l'eau.
kàmyō N camion. Kàmyō gē àvò hɔ̀hɔ̀ ɲàlwέὲ lòō Kíyāɓē. Les camions sont venus pour porter le coton à Kyabé.
kàndā Sango N boulettes. Màndà-kóò gē à ùrì tárō kàndā tì dòngó-ń. Les femmes préparent la sauce de boulettes avec le gombo.
Prp avec. Jùjú ngàlè nàá mōnō-sáā gē òfò kè ní víyā. La farine de manioc, les enfants préparent la bouillie avec.
N fagot. Mōnō-sáā gē àɓē dànà hāgā lò kùɗyà kēy. Les enfants sont partis en brousse pour couper du fagot.
kèē N van. Màndà-kóò à góngō jùjú tè kèē-ń. La femme vanne la farine avec le van.
kéē N sésame. Màndà-kóò èɓè kàndā tì kéē ní vī hàmù mvē. La femme prépare les boulettes avec le sésame et les grains de courge. Kéē tólō ɲèlē. Le sésame grillé est délicieux.
kèɓè VN piler (pour faire la farine) (inf. de èɓè).
kēlé N morceau de poterie cassée. ùɗù kólē tì kēlé ní. Il a lancé un morceau de poterie cassée sur les oiseaux.
kèmvè VN trouver (inf. de ìmvè). Màndà-kóò ndélè ɓēé hāyé jī kèmvè-ń mōnō-ń. La femme est rentrée au village sans trouver son enfant.
kèn̄ AV à cause de ça (qqc. qui précède) (v. aussi , qui est utilisé plus généralement que ). Yā àrì mà-njɔ̄-ń kókòń nàá háỳ gē ndátē kèn̄. Il a beaucoup plu cette nuit, c'est pourquoi les maisons se sont écroulées (à cause de ça). ɓàtī gē tújù tɛ̄ kókòní nàá dèɓē gē tɔ̄lɛ̄ kèn̄. Les singes détruisent beaucoup de mil, c'est pourquoi les gens les tuent. Pr avec, à laide de (qqc dont on a déjà parlé). Mōŋō à hāgā nàpà vī dèɓē gē à támà kèn̄ kùlā = Mōŋō à hāgā nàpà vī dèɓē gē à támà ní kùlā. Le "mongo" est un bon arbre et les gens en font la corde.
kén [kén, kén̄] SPC marque un verbe dans une proposition temporale quand le sujet est au pluriel. Lòō-gì mōnō gē t-àɓē kén lèkɔ́lɔ̀ kóò nέὲ àɓē súkù. vs. Lòō-gì mōnō t-àɓē-n̄ lèkɔ́lɔ̀ kóò ní àɓē súkù. Quand les enfants sont partis à l'école leur mère est partie au marché. vs. Quand l'enfant est parti à l'école sa mère est partie au marché.
kétē AV avant, entre-temps. Kétē hàjī gē ɗòsò kókòń àvī nì-yá-rà ndò kέ hɔ̄. Avant les éléphants étaient nombreux mais maintenant il n'y en a plus. AV premier. Mōnō kétē má à mūɲé. Mon premier enfant est une fille.
kēy N fagot. Lòō mà ɓē kókòō dèɓē gē táhà fàrù tè kūlū ní, vī tàḿ mà ɓē sáā gē négē táhà fàrù tè kēy ní. Dans la grande ville les gens font le feu avec le charbon, et dans les petites villes ils font le feu avec le fagot.
AV seulement, sans plus dire. àɓēe kέ. Ils sont partis seulement.
kέɓɛ̄ N rat. Mōnō-sáā gē àɓē mvō kέɓɛ̄. Les enfants sont partis pour chasser les rats.
kέɓɛ̄-fālā N esp. de rat, rat rayé. Kέɓɛ̄-fālā à tòrò mὲɛ̄ vúhà njɔ̀mὲ. Le rat rayé habite dans le trou de l'écureuil.
kὲmὲ N poison. Ní-mògò ní dánjī-nì tì kὲmὲ-ń tàḿ hàm tárō. Son rival l'a empoisonné avec du poison dans la sauce.
kέngὲ [kέŋgὲ] N argile. Dèɓē gē à ùɓā ɓɔ̄ tì kέngὲ-ń. Les gens fabriquent les marmites avec l'argile.
23
kɛ̄sέ N lit, lit de boit. Tíɲà ɗòsò yɔ̄ kɛ̄sέ má. Mon lit en bois est plein de punaises.
PR te (obj. de verbe). ìfī kī, ìtō kī, ɓēé - il t'a tapé, il t'a donné, il t'a effrayé.
CMP pour (marqueur de but). M-āɓē yɔ̄ nónjò má hàjà kí t-ìtō mà gúrsù. Je vais chez mon frère pour qu'il me donne de l'argent. M-ītō gúrsù tì vìyà má hàjà kí t-òbō-ní sā njàhā = m-ītō gúrsù tì vìyà má lò kòbō sā njàhā. J'ai donné de l'argent à mon père pour qu'il achète un boeuf d'attelage. āɓē kí fúwɛ̄ dànà bàtā gē vī ávò-ń ní mà ní kókòō. Va choisir un gros mouton et amène-le moi.
kí-bàlì N varan de terre.
kí-dàsí N esp. de plante, tapioca rouge. Jùjú tī kí-dàsí àkè. La farine du tubercule "kidasi" est rouge.
kí-mà-mālā N papillon. Kí-mà-mālā gē à ùgà jɔ̀ gē ɗá tà ɗèӯ. Les papillons se rassemblent à côté du puits.
kí-mèlū N hyène.
kí-ndàtá N sauterelle, criquet. Kí-ndàtá à kùū gì ɔ̀ɲɔ̀ ùmù vī dèɓē gē à ùsà gè-nɔ̀fɔ̄. La sauterelle est un insecte qui mange des feuilles des herbes; les gens mangent certains d'entre eux.
kí-tānjí N sangsue. Kí-tānjí ògò ɗá mὲɛ̄ dàngà vī n-ùhà dèɓē-ń à ùlù másù-ń. La sangsue vit dans le marigot et si elle se fixe à quelqu'un elle suce son sang.
kí-tɔ̄hɔ̄-bāsā N esp. d'insecte, mante religieuse (v. tɔ̄hɔ̄-bāsā).
kìbō VN acheter (inf. de ìbō). Hànā móngò kìbō yέ njɔ̄ɔ́ ɲā njùmù fέfέ. Les mangues que tu as achetées hier son pourries.
kìfī VN frapper, taper (Inf. de ìfī). íɲā kìfī nónjò yέ. Il ne faut pas frapper ton frère.
kìfò VN préparer (la bouillie) (Inf. de ìfò). Víyā kìfò hāyé jī màsā ɲèlē sáà mà. La bouillie préparée sans le tamarin n'est pas agréable pour moi.
kīɗyō VN tresser (inf. de īɗyō). Kīɗyō má dòbō nàá mí-ɓíī ní vī m-údù-ń ló-njà-lò. Quand j'ai tressé le secko je l'ai enroulé et je l'ai mis à côté.
kīlā NIN verge, pénis. Kīlā súndā àwù kókòní. Le pénis d'un cheval est très long.
kílá N queue. Kílá sā àwù ùmbā kílá vīɲā. La queue du boeuf est plus longue que celle de la chèvre.
kílī N margouillat. Jɔ̀ kílī ngàɓà àkè. La tête du mâle du margouillat est rouge.
kìmvè VN trouver (Inf. de ìmvè). Lò kìmvè kùlà hàmùrà àngā. Trouver travail de nos jours est difficile.
kìnínī Français N comprimé. Dàmtórò ìtō mà kìnínī mí-túlì nàá gὲrὲ-ní yɔ̄-má ngárè ní. Le médecin m'a donne des comprimés et je les ai pris et après je suis guéri.
kīndí N zorille. Hàtù kīndí ɲīmī kókòń. L'odeur laissée par la zorille est très désagréable.
kíndìndī N libellule. Kíndìndī à kùū gì à hùwà másā gē. La libellule est un insecte qui attrape les moucherons.
24
kìnjī VN s'asseoir, être assis. íɲā kìnjī lóò lòō ɗà. Il ne faut pas t'asseoir ici. VN vivre.
kínjī N lèpre. à jùvū sáà ní kínjī vī ìɲà īlī-jīnī ágāá. On n'enterre pas un lépreux en laissant les ongles de ses doigts dehors (prov: ne fait du bien à moitié).
kìɲī N excrément. Bísī yέ à ɗáā kìɲī kókòní lòō mὲkɛ̄ dòbō dé. Ton chien laisse trop d'excrément dans notre concession.
kīɲō N arbre de karité. Hàm kīɲō nàpà hɔ̀sɔ̀ ùɓū. Le grain de karité est bon pour faire l'huile.
kìsè VN puiser (inf. de ìsè).
kìsō VN tomber (inf. de ìsō).
kìtì VN être noir (Inf. de ìtì). Kóò mōnō ìbō ngīyā yā kìtì tè mōnō ní. La mère de l'enfant a acheté un nouveau vêtement pour son enfant.
kìtō VN donner (inf. de ìtō).
kíyà N argile rouge, caolin. Mōnō mbùlà gē ɔ̀fɔ̀ kíyà yɔ̄ gē. Les lutteurs enduisent leurs corps avec le caolin.
Kíyāɓē NP Kyabé.
kìyō VN entendre, écouter (inf. de ìyō).
kíyù INT où?.
N pierre. M-īlā bísī tè kō ní àvī nì ùwì yɔ̄. J'ai jeté une pierre sur le chien mais il a esquivé. N colline, montagne. Kō à mùtá mὲɛ̄ ngáā Kúlfā, kō Sákūyá, kō ɗyàngā, kō Mālē. Il y a trois collines dans le pays Koulfa, la colline de Sakuya, la colline Dyanga, et la colline de Malé.
kòō AV beaucoup (forme abrégée de kókòō). N grand.
kòō N la mort. Kòō mōnō-sáā tíyō ùmbā kòō ní-hàjì. La mort d'un enfant est plus douloureuse que la mort d'un ancien.
kóò NUM trente. ɓālā kóò má à kóò. Ma mère a trente ans.
kóò N mère. kóò má, kóò yέ, kóò ní, kóò jέὲ, kóò sé, kóò nέὲ - ma mère, ta mère, sa mère, notre mère, votre mère, leur mère. Kóò má ùrì tàrò. Ma mère prépare la sauce.
kó-ngúlū [kó.ŋgúlū] N termite ailé. Mà ɓà kó-ngúlū gē à tàkī kókòní, dèɓē gē à ùhà vī à ùsà. Dans la saison des pluies les termites ailés sortent beaucoup et les gens les attrapent et les mangent.
kóò-jēé NUM soixante.
kóò-jēé-vì-dɔ̀gɔ̀ NUM soixante-dix.
25
kóò-mùtá NUM quatre-vingt-dix.
kóò-vì-jɔ̀-hàré NUM trente-et-un.
kóò-vì-jɔ̀-jēé NUM trente-deux.
kòbō Français VN acheter (inf. de òbō).
kòfò VN préparer la bouillie (inf. de òfò).
kòfō VN taper, frapper (inf. de òfō). íɲà kòfō mōnō mbàtà kókòń. Ne tape pas l'enfant, il est trop petit.
kōfō N semence, grains pour la semence. ɓālā ɗà jí m-ūsī kōfō wúlī. Cette année je vais semer les grains d'arachide.
kògò VN marier, épouser (inf. de ògò). Mōnō má dúrù kògò mōnō-mūɲé nɔ̀fɔ̄ àvī gúrsù kògò-ń ndò. Mon enfant veut épouser une certaine jeune fille mais il n'y a pas de l'argent pour le mariage.
kòjè N asticot. Kòjè ɗòsò kókòń mὲɛ̄ vóhà kìɲī, ūtī hɔ́ɔ̄ tà. Il y a beaucoup d'asticots dans le WC, ferme le bout (du trou).
kòɗyò VN enfanter, accoucher (inf. de òɗyò). N famille, parents. Ní kòɗyò má gē à ìnjī ɗá ɓē ndὲtὲ hàjù Álákō . Ma famille habite dans un village à côté d'Alako.
kōkī N concombre. Kōkī à hájī dèɓē kókòní. Le concombre rend les gens uriner beaucoup.
kókòō N grand. Mà-dòbō kúngàyὲ à kókòō. La concession du chef est grande.
kókòń AV très; beaucoup (v. kókòní).
kókòní AV très (très souvent on dit kókòń). AV beaucoup. D-ínvè tɛ̄ kókòń ɓālā ɗà. Nous avons beaucoup de mil cette année.
kòlè VN passer sur le feu (pour enlever le poil) (inf. de òlè).
kólē N oiseau. Mōnō-sáā gē tɔ̄ɓɔ̄ kólē gē. Les enfants chassent les oiseaux.
kòlò N girafe. Míndì kòlò àwù ùmbā míndì jā gē fέfέ. Le cou de la girafe est plus long que le cou de tous les autres animaux.
kólō VT siffler.
kòngóō N mille-pattes. kòngóō à tàkī dànà ɓà-ń. Le mille-pattes sorte en pleine saison des pluies.
26
kōnjō N vapeur. Kōnjō mànī nɛ̄bɛ̄ lúwē jī-ń. La vapeur de l'eau bouillante l'a enlevé (la peau de) sa main.
kɔ́hɔ̄ AV déjà (avec le sujet au pluriel). Mōnō má àɓé hɔ̄. vs. Mōnō má gē àɓē kɔ́hɔ̄. Mon enfant est déjà parti. vs. Mes enfants sont déjà partis.
kɔ̀sɔ̀ VN arracher (inf. de ɔ̀sɔ̀).
kɔ̀wɛ̄ N sorte de sac.
kùū N insecte. Màā ɓà kùū gē à tákī ɗòsò-ń. Dans la saison des pluies les insectes sortent beaucoup.
kùū-kìɲī N bousier, scarabée sacré. Dèɓē gē à ùsà sáà kùū-kìɲī. Les gens ne mangent pas le scarabée.
kùbā VN payer (Inf. de ùbā).
kùɓā VN construire (avec la boue, argile) (inf. de ùɓā).
kùdù VN piquer (Inf. de ùdù).
kùgà VN frapper, taper (avec la main); couper (avec hache) (inf. de ùgà).
kùhà VN attraper, saisir (inf. de ùhà).
kùjà VN insulter (inf. de ùjà). Kùjà má nέɓὲ má nàá wōngō támà ní. C'est parce que j'ai insulté mon ami qu'il s'est fâché.
kùjā VN attacher (inf. de ùjà).
kùjì VN descendre (inf. de ùjì).
kùjì NIN stérilité. Ní-tàdàrū má, mōnō-ń ndò lòfà gì màndà-kóò-ń à kùjì. Mon voisin n'a pas des enfants parce que sa femme est stérile.
kùjí N nasse tressé pour la pêche.
kùɗyà VN couper, récolter (inf. de ùɗyà).
kùkū VN tarir (inf. de ùkū). Kùkū vā nàpà sáà tì ní-mvō hānjē gē. Quand le fleuve se tarit, c'est mauvais pour les pêcheurs.
kùlà VN envoyer; chercher (inf. de ùlà).
kùlà N travail. ògò-ń à támà kùlà. Il est en train de travailler. Njàhā à kùlà dè-ngàɓà vī kùrì tárō à kùlà màndà-kóò. Labourer est le travail de l'homme, et faire la sauce est le travail de la femme. Expr: támà kùlà -travailler
kùlā N corde. Mí dúrù kùlā ndé lò tɔ̄lɛ̄ tà dōbō hà kīɗyō má. Je veux encore de la corde pour finir le secko que je suis en train de tresser.
Kúlfā NP Koulfa. Mōnō má gē fέfέ ɔ̀mvɔ̀ tà Kúlfā. Tous mes enfants parlent le Koulfa. Expr: tà Kúlfā -la langue Koulfa Kóò má vī vìyà má jīnī jēé nέὲ ɔ̀mvɔ̀ tà Kúlfā.Mon père et ma mère, tous les deux parlent la langue Koulfa.
27
kùlì VN avaler (inf. de ùlì). Mōnō-sáā àsà sáà kùlì dáwà. Le petit enfant ne peut pas avaler le comprimé.
kùlī VN entourer (inf. de ùlī).
kūlī N le froid. Kūlī ɔ̀ɲɔ̀ mā. J'ai froid.
kūlī NIN manche. Kūlū dùngùsī àlē mὲkɛ̄ ɓōndō-ń. Le manche de la hache est démanché dans son trou.
kúlī V faire la sauce longue. Màndà-kóò kúlī tàrò gómvò hānjē háɗyū. La femme prépare la sauce longue de poisson frais.
kùlù V sucer. Mōnō-hákè ὲmὲ nɔ̄ lòfà dúrù kùlù mvà. Le bébé pleure parce qu'il veut téter.
kùlū VN être profond (inf. de ùlū).
kūlū N charbon. Màŋà ɔ̀gɔ̄ kùgà hāgā lò kùmā kūlū. Le gouvernement a défendu couper les arbres pour faire le charbon.
kùmā VN griller (inf. de ùmā). VN fabriquer (charbon) en brûlant.
kúmā N chaud, chose chaude. ágà tèē mà-háỳ, hàjà kúmā j-ùmā kī. Entre dans la maison, le soleil chaud va te brûler.
kúmú [kúmṵ́] N nombril. Kúmú mōnō-sáā à dìyò jí m-āɓē-ń nì làptánì. Il y a une lésion sur le nombril de l'enfant, je vais lui emmener à l'hôpital.
kùnù VN prendre (inf. de ùnù). Kùnù gúrsù má àsà hɔ̄ nāfē hàré. Kùnù má gúrsù àsà hɔ̄ nāfē hàré. Il y a à peu près un mois que j'ai gagné mon salaire [prendre-mon salaire il-y-a un mois].
kúnū [kúnṵ̄] N nez. Mōnō sáā ìsō vī másù tàkī jī kúnū-ń. Le petit enfant est tombé est le sang sorte de son nez.
kùndā VT mettre, poser. VT construire.
kùndè N cithare, harpe. à ùɓà kùndè kókòní. Il joue la cithare très bien.
kúndū N balafon. Kúndū nàdù ùmbā kùndè. Le balafon résonne plus que la cithare.
kúngàyὲ [kúŋgàyὲ] N chef. Kúngàyὲ má támà ɓē ní náǹjā. Mon chef a bien fait son village (c'est à dire, il est bon chef.)
kūnjá N poulet. Mànī kúmā tɔ̄lɛ̄ kūnjá mā mí-dúrù sáà. L'eau chaude a tué le poulet, moi je n'en veux pas.
kùpā VN pagayer (inf. de ùpā). Kùpā tòpò jɔ̀-ɓūlū ɲīmī. Pagayer la pirogue dans l'eau profonde est dangereux.
kūrā N dette. Kūrā òyō jɔ̀ má vī ùmbā mā kùbā. La dette sur moi est grande et je ne peux pas la payer.
kúrà SPC autre. Ní-gàbē kóò má kúrà ɗyā mὲkɛ̄ njàfà sáà jɔ̀ má. Le mari nouveau de ma mère n'est pas gentil avec moi. Nébè má kúrà nɔ̀fɔ̄ ɗāngō. Mon autre ami est grand de taille. Expr: kúrà nɔ̀fɔ̄ -l'un d'eux Mōnō má gē à jēé kúrà nɔ̀fɔ̄ à támà kùlà àvī nɔ̀fɔ̄ jɔ̀ ngárè.J'ai deux enfants, l'un d'eux travail, l'autre est têtu.
28
kúrà-hɔ̀ĺ INT lequel. Vīɲā kúrà-hɔ̀ĺ njà ndàtè? Laquelle chèvre a la patte cassée?
kùrì VN creuser (inf. de ùrì). Kùrì vúhà ɗá jɔ̀ tàɓā tíyō. Creuser un trou dans le sol dur est difficile.
kùrì VN cuire (Inf. de ùrì).
kùɗù VN lancer sur (inf. de ùɗù).
kùsà VN manger (Inf. de ùsà). Jī jīnjɔ̄ń m-áɗyà kùsà námū. Depuis le matin je n'ai pas encore mangé.
kùsì VN semer (inf. de ùsì).
kùsī VN porter, mettre (vêtements) (inf. de ùsī). Mōnō má ní sáā àsà sáà kùsī ngīyā tàḿ yɔ̄ ní. Mon petit enfant ne peut pas s'habiller.
kùtà VN piquer (scorpion et insecte) (inf. de ùtà). N piqure. Kùtà tíɲā tíyō kókòní. La piqûre de la fourmi jaune faut beaucoup mal.
kùtā N bouclier. ìlā nìŋà fà n-ùɗù-ń ní-ɓāngā-ń nà náŋà-ń lò yɔ̄ kùtā. Il a jeté la sagaie sur son ennemi mais elle est restée dans le bouclier.
kùtī N furoncle, bouton au visage. Kùtī tàkī hàm má. Des boutons sont sortis sur mon visage.
kùvù VN éventer (feu) (inf. de ùvù).
kùwà VN voir (Inf. de ùwà).
kùyā VN garder, conserver (inf. de ùyā).
kùyā N couteau. ítō mā kùyā m-úɗyà ní jā. Donne-moi un couteau pour que je coupe la viande avec.
kūyā N esp. d'arbre, kapokier.
kùyì VT construire. íɲà kùyì háỳ lòō màā dúmbà. Il ne faut pas construire une maison dans un endroit marécageux.
kùyū VN coudre (inf. de ùyū).
N chant, chanson. Lā kìyō má njɔ̄ɔ́ ɲā ɲèlē mà kókòń. La chanson que j'ai écoutée hier m'a beaucoup plu. Expr: lā lā -chanter une chanson
làlà AV vite. ávò làlà. Viens vite. ɔ́mvɔ̀ fà làlà ànī ɔ́mvɔ̀ mā fɔ̀. Tu parles vite, il faut me parler lentement.
làmánì N amende. Jí m-úlà gúrsù m-ùbā-ń làmánì jī jɔ̀ mōnō má. Je vais chercher de l'argent pour payer l'amende de mon fils.
lámpà Français N la lampe.
lángámù [láŋgámṵ̀] (Syn: jámàlà) N chameau. Kòlò à nónjò lángámù. La girafe est le frère du chameau.
làptánì Français N l'hôpital. Háỳ làptánì ndò mà ɓē Hàlàkò. Il n'y a pas d'hôpital à Alako.
29
làwē N pigeon, tourterelle. ī-tɔ̄ɓɔ̄ làwē jī jɔ̀ tɛ̄ àvò ɔ̀ɲɔ̀ fέfέ. Chasse les pigeons du sorgho de peur qu'ils le mangent tous.
INT marqueur d'une question. ávò lé? Es-tu arrivé?
lédà N sac en plastique.
lèkɔ́lɔ̀ N l'école. Mōnō-sáā ùgà bál̀ tàḿ lèkɔ́lɔ̀. Les enfants jouent football devant l'école.
lélé AV jusque. àɓē lélé tà-vā vī ndélè sáà. Il est parti jusqu'au fleuve et il n'est pas revenu.
létrè N lettre. Ní-jɔ̀-dòbō má dúrù fà tì mí-ɓálà ní létrè tì mōnō-ń. Mon voisin veut que j'écrive une lettre (pour lui) à son fils.
lέlέ AV longtemps. PRP longtemps jusque, avant de. àɓē lέlέ grὲń ìmvè-ń ɓē. Il a marché longtemps avant de trouver le village.
lέpɛ̄ N glissade. Lέpɛ̄ ɔ̀rē mā àvī m-īsō sáà. J'ai glissé (dans la glissade) mais je ne me suis pas tombé.
líbrì N aiguille. Mí-dúrù kùyū ngīyā má gì tì ndīlī vī líbrì ndò. Je veux coudre mon habit déchiré mais il n'y a pas d'aiguille.
N marqueur d'un nom verbal (pour introduire l'infinitif). Lò támà kùlà tì dùngùsī-ń ɲīmī lòfà mōnō-sáā. Travailler avec une hache est mauvais pour un enfant.
CMP pour, pour que (abréviation d lòfà). Sā tɔ̄ɓɔ̄ mā lò kùdù mā. Le boeuf m'a poursuivi pour m'encorner. Expr: àsà lò [támà námū] -pouvoir faire [faire qqc] (avec inf.) Ní-mvō àsà sáà lò tɔ̄lɛ̄ hàjī. vs. ɗyáa-rà ní-mvō àsà sáà tɔ̄lɛ̄ hàjī.Le chasseur ne peut pas tuer l'éléphant. vs. Aujourd'hui il n'a pas pu tuer l'éléphant.
lòō N endroit, place. M-úwà sáà lòō hàɓē ní. Je n'ai pas vu là où il est parti. N temps. Lòō ùmā kókòní. Il fait très chaud.
lóò AV ici (on peut dire aussi ). ávò lóò yɔ̄ má. Viens ici auprès de moi.
lò-ndā N lieu pour se coucher, dortoir. Mànī ùnù lò-ndā ní. L'eau a inondé là ou il se couche.
ló-njà-lò AV ici à côté. M-āɓē ló-njà-lò. Je vais ici à côté.
lòō-gì CNJ quand. Lòō-gì màndà-kóò gē t-àɓē kén màā màgì kùlà dè-ngàɓà gē ndòó hɔ̄. Quand les femmes vont au champ le travail des hommes est fini.
lòō-ndúbō N réunion. Vìyà má ɔ̀yɔ̀ kókòń nàá àɓē sáà-ń lòō-ndúbō. Mon père est très fatigué, c'est pourquoi il n'est pas allé à la réunion.
lòfà (Syn: lò) CMP pour, pour que. M-ɔ̄tɔ̄ nì hàm hàjà lòfà tàfā-ń. Je l'ai mis au soleil pour qu'il sèche. CNJ parce que.
lòfà-gīnī CNJ parce que. Vìyà má àsà sáà támà kùlà lòfà-gīnī yɔ̄-ń à tíyō-ǹ. Mon père ne peut pas travailler parce qu'il est malade.
lɔ̀ɔ̄ N grand-cultivateur (v. ní-lɔ̀ɔ̄).
lɔ́ɔ̀ AV déjà. J-áɓē lɔ́ɔ̀? Est-ce que tu partes déjà? ávò lɔ́ɔ̀ jī súkù? Es-tu rentré du marché?
30
lùngú N esp. de petit moucheron. Lùngú ndò mὲɛ̄ ɓà ní. Le petit moucheron est absent pendant la saison des pluies.
lúwē VT enlever (la peau). Lúwē ndá vīɲā lò hɔ̀rɛ̄ dālā. Il a enlevé (tanné) la peau de la chèvre pour faire un tambour.
m- PR je (sujet de verbe). m-āɓē, m-ávò, m-ɔ̄rē - je vais, j'arrive, j'enlève.
m̄- PRA je (abréviation de ).
PRA me (obj. de verbe). gὲɛ̄ mà, ìbō mà, ìfī mà, ìtō mà - il me connaît, il m'a acheté, il m'a chicoté, il m'a donné.
PR me, moi (obj. de verbe). útì mā, àsà mā, ɓēé mā, ùwà mā - dis-moi, ça me suffit, il a peur de moi, il m'a vu. ɓēé mā = ɓēé mà; ùwà mā = ùwà mà - il a peur de moi; il m'a vu. PR moi (forme d'emphase). Mā mí dúrù sáà. Moi je ne veux pas.
PRA mon, ma. mōnō má, màndà-kóò má, háỳ má - mon enfant, ma femme, ma maison.
màā PRP dans. M-ógò-ń màā háỳ. Je suis dans la maison.
màā N crocodile. ī gέɛ̄, màā ògò ɗá tà vā. Fait attention, il y a un crocodile au bord du fleuve.
màā N intérieur. Màā háỳ ní àɓà kókòń. L'intérieur de sa maison est très large.
mà-ndīkī AV prochain. dìmásì mà-ndīkī, nāfē mà-ndīkī - la semaine prochaine, le mois prochain.
mà-njɔ̄ N la nuit. Hàɓē dànà hāgā mà-njɔ̄ ɲīmī lòfà mōnō-sáā gē. Aller en brousse pendant la nuit est mauvais pour les petits enfants. Vìyà má ɔ̀gɔ̄ dēgé tàkī mà-njɔ̄ lò njíkī. Mon père nous empêche de sortir la nuit pour nous amuser. Expr: mà-njɔ̄ ní -pendant la nuit
mà-njɔ̄-rà AV cette nuit. Mà-njɔ̄-rà mí-tórò sáà ɓī náǹjā. Cette nuit je n'ai pas bien dormi.
mà-sìlī N forêt. Ngèsè ɗòsò kókòní ɗá mà-sìlī. Les lions sont nombreux dans la forêt dense.
màā-dòbō N concession. Yā àrì kókòní vī mànī ùnù màā-dòbō fέfέ. Il a beaucoup plu et l'eau a pris toute ma concession.
màā-ngáā [màā.ŋgáā] V territoire. Màā-ngáā čádì òyō. Le territoire de Tchad est grand.
mábàā N babouin, cynocéphale. Mábàā à tújù tɛ̄ ùmbā ɓàtī. Le cynocéphale détruit plus de mil que le singe.
màgā N la boule ( ɓī màgā 'faire la boule'). Màgā tɛ̄-há fólō ní màgā ngàlè ɲèlē mà. J'aime la boule de petit-mil mélangée avec la boule de manioc.
màgàjā Français N boutique, petit magasin. Jí m-āɓē màgàjā kìbō àlmétè. Je vais à la boutique pour acheter des allumettes.
màgì N le champ. ɗyáa-rà jí mí njáhà mà màgì má. Aujourd'hui je vais labourer mon champ.
màgɔ̄ N nuque. màgɔ̄ má, màgɔ̄ yέ, màgɔ̄ ní, màgɔ̄ dé, màgɔ̄ sé, màgɔ̄ nέὲ - ma nuque, ta nuque, sa nuque, nos nuques, vos nuques, leurs nuques.
májīrī Arabe N élève de l'école koranique. Mōnō májīrī njàɓè kókòní. Les enfants de l'école coranique mendient beaucoup.
31
màlā N la rage. N la folie. Expr: màlā támà [jā] -[animal] être enragé íɲā ndὲtὲ yɔ̄ bísī ɲā, màlā támà-ǹ.Il ne faut pas t'approcher de ce chien, il est enragé. Expr: bísī màlā -chien enragé Expr: màlā támà [jā] -[qqn] être fou
mālá N sorcellerie. Mālá à tɔ̄lɛ̄ dèɓē. La sorcellerie tue les gens.
málà N trace de (reptile). M-úwà málà màmà ɗá tà màgì má. J'ai vu les traces de boa à côté de mon champ.
málè N dot. Hàm-ɗā-rà málè màndà-kóò òyō. Maintenant la dot est beaucoup (d'argent).
mālō N charognard. Mālō à kólē kókòō, jɔ̀ ndɔ̀rē vī ɔ̀ɲɔ̀ jā. Le charognard est un grand oiseau, sa tête est chauve et il mange la viande.
màmà N python, boa. Fɔ́fɔ́n hàsí m-úwà màmà kùlì-ń jùlù. Ce matin j'ai vu un boa avaler une petite antilope.
màmū [màmṵ̄] NIN écorce sec. Dànà-ùmùú dèɓē gē à táhā fàrù tì màmū-ń. En brousse les gens utilisent les écorces des arbres morts pour faire les feus.
mànī [mànḭ̄] N l'eau. Mànī ɗèӯ ɗà hàmù tálē. L'eau de ce puits est claire. N mouillé, chose mouillée. Ngīyā má à mànī. Mes habits sont mouillés.
màndà-hàjì N femme vieille. Màndà-hàjì ɔ̀rè mándò tì gúù ní. La vieille femme fume le tabac avec sa pipe.
màndà-kóò N femme. Màndà-kóò má àɓē mbā. Ma femme est partie en voyage.
mándò N tabac. Vìyà má njàhā mándò ndὲtὲ yɔ̄ Sár̀. Mon père a cultivé le tabac près de Sar. Expr: ɔ̀rè mándò -fumer
màngà [màŋgà] N arabe (v. màŋà). Expr: ní màngà -arabe, personne arabe Expr: tà màngà -la langue arabe
mángā N esp. d'arbre [Anogeissus leiocarpus]. Mángā à hāgā ɗángó vī màmū ní à nέɓὲ lòfà njémē. Le "manga" est un arbre haut et son écorce, on la boue pour la diarrhée.
màngásì N outil utilisé pour tresser les cheveux des femmes. màngásì nàá màndà-kóò gē à ùɓā ní ngà. C'est l'outil "mangasi" que les femmes tressent les cheveux avec.
màŋà N Arabe. Màŋà ɔ̀gɔ̄ dèɓē gē lédà lòfà à tújù ɓē. Le gouvernement a défendu aux gens les sacs en plastique parce qu'ils détruisent la ville. N gouvernement. Expr: tà màŋà -la langue arabe Expr: àɓē màŋà -aller à l'étranger
mápà N pain. Mápà nàpà kùsà tì sέὲ ní. Le pain est bon pour manger avec le thé.
mārāngā [mārāŋgā] N jaunâtre, chose jaunâtre. Tíɲā nì à mārāngā, ìtì sáà. La fourmi des manguiers est jaunâtre, et pas noire.
màrdánì Arabe (Syn: mὲtù) N maladie. Màrdánì àvò jɔ̀ súndā vī à ndélè tì ɓàánà-ń. La maladie vient au cheval mais fait le retour avec l'âne.
màsā N tamarinier. Hànā màsā hálā vī ndɛ̄rɛ̄. Le fruit du tamarinier est acide et sucré. N tamarin.
másā N esp. d'insecte, moucheron. Másā à ɔ̀ɲɔ̀ dèɓē ɗá màgì. Le moucheron pique les gens au champ.
32
másù N le sang. Nɛ̄έ má yɔ̄ tíyō-ǹ vī másù ní ɗūkū. Ma soeur est malade, elle manque du sang [litt: ... son sang manque]
mātō N esp. d'arbre, néré. Mātō à hāgā gì hànā-ń nàpà lò hɔ̀ɲɔ̀ àvī íɲā ní hálā grὲń. Le néré est un arbre dont le fruit est bon à manger mais il faut le laisser devenir acide d'abord. N grain de néré utilisé dans la sauce.
màwáā N grêle. Yā màwáā àrì njɔ̄ɔ́. Il a plu de grêle hier.
màyē N esp. d'arbre, palmier doum.
màyē-fāɲā N esp. d'arbre, rônier. Màyē-fāɲā à hāgā ɗángó vī dèɓē gē à ìɗyō kèn̄ jàgà. Le rônier est grand arbre en hauteur et les gens tressent des nattes avec (ses feuilles).
mèɲē N tique. Mèɲē n-ì nàbā tàmú yɛ̄έ úsù ùɓū tàmú yɔ̄ tíyà jì nɔ̀rē. Si une tique te prend, et tu mets de l'huile sur lui, il te laissera vite. mèɲē nàbā yɔ̄ bísī. La tique s'attache au corps du chien.
métèrè Français N enseignant. métèrè gē ɗá Álákō àɗyà kùnù gúrsù nέὲ. Les enseignants d'Alako n'ont pas encore reçu leur salaire.
mɛ̄ N étoile. Mà njɔ̄ɔ́ ɗà hàmyā tálē vī mɛ̄ gē ɗòsò nīní. Cette nuit le ciel est clair et les étoiles sont nombreuses aussi.
mὲɛ̄ PRP dans (forme abrégée de mὲkɛ̄).
mὲɛ̄-kōnjō N saison chaude (mars à mai) (on dit aussi mὲɛ̄-kōnjō ní). Mὲɛ̄-kōnjō lùngú à ùsà mɔ̀tɔ̀-hàmù dèɓē. Dans la saison chaude l'insecte "lungu" sucent les coins des yeux de gens.
mὲkɛ̄ N ventre. Mὲkɛ̄ mōnō-ń tíyō-ǹ lòfà ùsà námū kókòń. Le ventre de son enfant lui fait mal parce qu'il a trop mangé. mὲkɛ̄ má, mὲkɛ̄-έ, mὲkɛ̄-ń = mὲkɛ̄ ní - mon ventre, ton ventre, son ventre. Expr: mὲkɛ̄ (dèɓē) ògò gɔ̄ [námū] -(qqn) vouloir [qqn] Mὲkɛ̄-má ògò gɔ̄ móntrò.Je veux une montre. Expr: ùndā mὲkɛ̄ -espérer M-ūndā mὲkɛ̄ má fá jì fúwɛ̄ kūnjá sáà mbàtà.J'espère qu'il ne choisisse pas un petit poulet.
mὲkɛ̄ PRP dans. Nì ùyā gúrsù ní tàḿ mὲkɛ̄ kɔ̀wɛ̄. Il a caché son argent dans le sac. Expr: tàmú mὲkɛ̄ -dans ògò tàmú mὲkɛ̄ háỳ.Il est dans la maison.
mὲkɛ̄-njàfà N gentillesse, générosité.
mὲtù (Syn: màrdánì) N la maladie. Mὲtù támà mà njā-ɓālā ndélè àvò ndé. La maladie que j'avais l'année passée est revenue encore.
PR je (sujet de verbe). mí dígì, mí dúrù, mí ndélè - je réponde, je veux, je retourne.
mìí NUM cinq. Mōnō má gē à mìí, ní-mūɲé gē à jēé, ní-ngàɓà gē à mùtá. J'ai cinq enfants, deux filles et trois garçons.
míndì N le cou. Kòlò à jā míndì hàwù. La girafe est un animal avec le cou long.
mògò N rivalité (v. nè-mògò).
mōnō N enfant. mōnō má, mōnō yέ, mōnō ní - mon enfant, ton enfant, son enfant. Mōnō má gē à mìí. J'ai cinq enfants.
mōnō-àlà N orphelin. Mōnō-àlà à mōnō gì vìyà ní sè kóò ní òyò. Un orphelin est un enfant dont son père et sa mère sont morts.
mōnō-hákè N bébé, nouveau-né. Mōnō-hákè à tíbō sáà. Un nouveau né ne rit pas.
33
mōnō-mūɲé N fille (mais mōnō-má-mōnō-mūɲé 'ma fille'). Mōnō-mūɲé gē à ìɓè tɛ̄ mà vìrī vī à ìlā lā. Les filles pilent le mil dans le mortier et chantent.
mōnō-ngàɓà [mōnō.ŋgàɓà] N garçon (mais mōnō-má-ngàɓà "mon fils").
mōnō-sáā N enfant, petit enfant. Mōnō-sáā ὲmὲ nō kókòń mà-njɔ̄. L'enfant a beaucoup pleuré pendant la nuit.
mōnō-vàlā N jeune homme. Mōnō-vàlā gē àɓē fέfέ lòō njíkī. Les jeunes hommes sont tous partis à la danse.
móntrò N montre.
móngò [móŋgò] Français N mangue. Lòō-gì móngò t-àgà-n̄ tísō háw̄ gē ɗòsò. Quand les mangues commencent à tomber les mouches sont nombreuses.
mōŋō N esp. d'arbuste. Mōŋō à hámvà gì dèɓē gē à ùɓā-ń kùlā. Le "mongo" est un arbuste que les gens font la corde avec.
mònjò NIN rognon. Mònjò jā tólō ní ɲèlē. Les rognons grillés sont agréables.
mònjò N haricot. N-úsà mònjò njábō hāyé jī òtōrō nī mὲkɛ̄-έ j-ùfù. Si tu manges le haricot cuit sans natron alors ton ventre va s'enfler.
mòtō N motocyclette. Vìyà má ɔ̀gɔ̄ mā gúrsù kìbō mòtō. Mon père a refusé de me donner de l'argent pour acheter une moto.
mɔ́dɔ̀ N chenille à poil. Fūlū mɔ́dɔ̀ nì nàbā yέ tíyà fílū. Si le poil de la chenille te touche et il colle sur toi, ça va te donner des cloques.
mɔ̀tɔ̀ N les fesses. Mōnō-sáā ὲmὲ nɔ̄ lòfà ùdù-ń tàḿ mɔ̀tɔ̀-ń. L'enfant pleure parce qu'on l'a piqué (avec une injection) aux fesses. N lieu et temps de (qqc). Mɔ̀tɔ̀ hāfī njɔ̄-njɔ̄ɔ́ hɔ̄lē ɗòsò. Dans la place du marché d'avant-hier il y avait plusieurs cas de bagarres.
mɔ̀tɔ̀-kílī NIN coude. M-éɓè mɔ̀tɔ̀-kílī má tàmú yɔ̄ mùyà nàá m-émvè ní dìyò. J'ai frappé le coude contre le mur et j'ai une plaie.
mùjū NIN vagin. ɔ̀dɔ̀ bájàlà nàá mùjū ùfù-ń. Elle a contracté la gonorrhée, c'est pourquoi son vagin est enflé.
mùlà N chat sauvage. Mùlà ùhà kūnjá má jī jɔ̀ hàɓè ní. Le chat sauvage a saisi ma poule sur ses oeufs.
mùɲā [mṵ̀ɲā̰] N fer. Hɔ̀dē-kùkù ùnù mùɲā támà ní hɔ̀kè njàhā. Le forgeron prend le fer et en fabrique la houe pour labourer.
mùɲā-fàrù N morceau de fer avec une pierre qui sert à allumer le feu. Jī-hɔ̀nɔ́ dèɓē gē à ùgà mùɲā-fàrù tì ɲólè-ń lò táhà fàrù. Entre-temps on percutait un morceau de fer à l'aide d'une pierre avec de la fibre du kapokier pour allumer le feu.
mūɲé [mṵ̄ɲḛ́] N fille, jeune fille. Mūɲé à njíkī jɔ̀ nāfē njàfà. Les jeunes filles dansent à la claire de la lune.
mùtá NUM trois.
34
mùyà N le mur. Jī-gɔ̄ yā hàrì kókòń mùyà dòbō má ìsō. Après la grande pluie le mur de ma concession est tombé.
mbā N voyage. Ní-sáā ní àɓē mbā. Son petit frère est parti on voyage.
mbā N sorte de sagaie en forme de couteau.
mbàtà VI être petit. Háỳ hà támà-ń mbàtà. La maison qu'il est en en train de construire est petite. VI être peu. Kōfō tɛ̄ má mbàtà. J'ai peu de semence de mil.
mbātā N tabouret. Màndà-kóò gē à ìnjī-ī jɔ̀ mbātā ɗá súkù lò ɗábē námū. Les femmes s'asseyent sur le tabouret au marché pour vendre les choses.
mbàwέὲ N pomme cannelle. Hànā mbàwέὲ ndɛ̄rɛ̄ kókòń. Le fruit de la pomme cannelle est très sucré.
mbētē N lettre, livre, papier. Expr: ùndā jīnī mà mbētē -signer ūndā jīnī mà mbētē gè-rè-ní í-tàhā gúrsù ɲàlwέὲ.Signe avant de prendre l'argent de coton.
mbílà NIN goût. Mbílà tárō hānjē ɲèlē kókòní. Le goût de la sauce de poisson est délicieux.
mbítέ AV peu. Njɔ̄ɔ́ mōnō-sáā gē àɓē lòō-mvō vī ùhà hānjē mbítέ. Hier les enfants sont allés à la pêche mais ils ont attrapé peu de poisson.
mbíỳ VT manger (qqc farineux). Mōnō-sáā gē à mbíỳ jùjú mātō. Les enfants sont en train de manger la farine du néré.
mbùlà N lutte traditionnelle. M-ógò-ń mɔ̀tɔ̀ mbùlà nέὲ njɔ̄ɔ́. J'étais présent lors de leur lutte hier. V se battre, bagarrer. Nébè má tɔ̀gɔ̀ kókòní, m-ásà mbùlà nī. Mon ami est trop fort, je ne peux pas battre avec lui.
mbūsī VT bourrer. Ní-ɓògòō mbūsī ngīyā gē tàḿ mà sákì vī àɲā-ń. Le voleur a bourré les habits dans le sac et il s'est enfui avec.
mbùtì VI être troué. VT percer, trouer. Hōnō mbùtì njàā vèlō má. L'épine a percé la roue de mon vélo.
mbútī VI être troué (avec beaucoup de trous). M-ísō dànà hōnō vī pāntālōn má mbútī. Je me suis tombé dans les épines et mes pantalons se sont troués en plusieurs endroits. VT percer, trouer (en plus. endroits).
mvà N le lait. Màndà-kóò ìtō mvà tì mōnō ní. La femme donne du lait à son enfant. N sein.
mvāhā N espace entre les jambes. Bísī tàkī mà mvāhā vī m-ísō. Le chien s'est mis dans l'espace entre mes jambes et je me suis tombé. N espace entre (deux choses). Expr: mvāhā fīlī -espace entre les rocher du foyer
mvē N sorte de courge.
mvélē VT échanger [qc]. í mvélē mà gúrsù má. Change ces pièces pour moi.
mvī N oreille. Mvī ōmō àwù kókòń. Les oreilles du lièvre sont très longues. N feuille. Mvī hāgā ɗà nàpà lòfà tàrò. Les feuilles de cet arbre sont bonnes dans la sauce.
mvìyā N barbe. Ní-hàjì ɗà mvìyā ní njàfà kókòń. Ce vieux là a une barbe très blanche.
35
mvō V faire la chasse. Vìyà má à mvō kókòń. Mon père fait beaucoup la chasse. Expr: ní-mvō -chasseur Ní-mvō gē ndélè jīnī hāyé nέὲ.Les chasseurs sont rentrés les mains vides.
mvō N champignon. úrī mvō gè-rè-ní ɔ́ɲɔ̀. Prépare les champignons avant de les manger.
n- CNJ si (abréviation de avant une voyelle). N-áɓē súkù nì ìbō mà hānjē jīrá. Si tu vas au marché, achète-moi du poisson là. Nì n-àɓē súkù nī vìyà ní j-ìfò-ǹ. S'il va au marché alors son père le frappera.
-ǹ PRA le, la, lui (obj. de verbe) (abréviation de -nì). ìbō-ǹ, ìfī-ǹ, àsà-ǹ - acheter pour lui, le chicoter, le suffire.
-n̄ PRA marque un verbe dans une proposition temporale quand le sujet est singulier. Lòō-gì mōnō t-àɓē-n̄ lèkɔ́lɔ̀ kóò ní àɓē súkù. vs. Lòō-gì mōnō gē t-àɓē kén lèkɔ́lɔ̀ kóò nέὲ àɓē súkù. Quand l'enfant est parti à l'école sa mère est partie au marché. vs. Quand les enfants sont partis à l'école leur mère est partie au marché.
PRA son, sa, ses (abréviation de -ní). mōnō-ń gē, háỳ-ń, hāgā-ń - ses enfants, sa maison, son bois.
N le front. Hàvò yέ jīrá hàm ɗóvò nā m-úwà-ń nà yέ. Quand tu venais là-bas sur la route alors j'ai vu ton front. nà má, nà yέ = nὲέ, nà-ń = nà ní - mon front, ton front, son front.
CMP qui (après interrogatif). Nóò nà ìfī mōnō má? Qui était-ce qui a frappé mon enfant?
PRP devant. ògò nà háỳ; mí-ɗéè nà háỳ. Il est devant la maison; je me tiens devant la maison. váhà ògò nà-má, váhà ògò nèé, váhà ògò nàā, váhà ògò nà-dé, váhà ògò nà-sé, váhà ògò nà-gē = váhà ògò nà-nέὲ - il y a un trou devant moi, devant toi, devant lui, devant nous (excl.), devant vous, devant eux.
CMP quoi que, qui qui/que (après un interrogatif). Nóò nā támà námū ɲā? = à nóò nā támà námū ɲā? Qui était ce qui a fait cela?
PR quelque chose, une chose. M-úwà ná nɔ̀fɔ̄ hàm ɗóvò támà mà ɓēé. J'ai vu quelque chose sur la route qui me faisait peur.
nàá CMP c'est (donne l'emphase à la proposition qui précède). à nέɓὲ má nàá nāhā dèɓē gē. C'est mon ami qui aide les gens.
nà-hàɗyū (Syn: hàɗyū) PRA genou. Nà-hàɗyū mōnō má à tíyò-ń. Le genou de mon enfant lui fait mal.
ná-kùsà N nourriture. Hàvò má tà háỳ ɲā ná-kùsà ndò. Quand je suis arrivé chez moi il n'y avait pas de nourriture.
ná-mīndī N perles. Mōnō-mūɲé gē à tūsī ná-mīndī. Les jeunes filles enfilent des perles (sur les ficelles).
ná-mɔ̀tɔ̀ N tradition.
nàá-gì CNJ c'est pourquoi. Mōnō yέ ùjà kóò má nàá-gì m-īfī nì. Ton enfant a insulté ma mère, c'est pourquoi je l'ai chicoté.
nàbā VT coller. Tībī kīɲō nàbā tàmú yɔ̄ ngīyā má. La sève de l'arbre de karité est collée à mon habit.
nàdù VI résonner. Dālā nàdù ùmbā ndùmù. Le tambour résonne plus que le petit tamtam.
nāfē N la lune. Nāfē njàfà náǹjā ɗyáa-rà. La lune brille beaucoup cette nuit.
36
nágā VT démener; arracher. Ní-ɓògòō nágā gúrsù má ɗá súkù. Le voleur a arraché mon argent au marché.
nāgē VT nier. íɲà nāgē, ī nàá í-ndālē. Ne le nie pas, c'est toi qui l'a dit! Mí nāgē fàā j-àvò sáà. Je doute qu'il viendra [litt: qu'il ne viendra pas].
nāhā VT aider. Lóò màā ɓē dé dèɓē gē à nāhā nɔ̀fɔ̄. Ici dans notre village les gens aident l'un à l'autre.
nàjō VT disputer, quereller. Vìyà gē ùgà nàjō lòfà málè. Les parents ont discuté sur la dot. Expr: fà-nàjō -discussion, dispute Fà-nàjō nέὲ ɲā námū nàá fà-ní ɲèlē.Dans leurs dispute, c'est lui là qui a eu raison.
nàɗyà VT étaler, étendre (au soleil). Màndà-kóò nàɗyà wúlī tàḿ hàm hàjà. La femme a étalé les arachides au soleil.
námū [námṵ̄] N chose. Vìyà má à dèɓē gὲɛ̄ námū. Mon père est une personne (qui) connaît des choses.
náǹjā AV bien, excellent. Njā-ɓālā dèɓē gē ùɗyà tɛ̄ náǹjā. L'année passée les gens ont récolté abondement. Nì ɔ̀mvɔ̀ tà Nàsárā náǹjā. Il parle le français très bien.
náŋà VI rester (derrière). mí-náŋà, náŋà, nì náŋà, jì náŋà - je reste, tu restes, il reste, nous restons. Náŋà mā yɔ̄sɔ́n háyé. ça me reste un peu seulement.
nàpà VI être bon, bien. Mànī tálē nàpà lò hàyē. L'eau claire est bonne à boire. VI être beau, belle. Mōnō kúngàyὲ nàpà kókòń. L'enfant du chef est très beau.
nàrí INT combien?. Mōnō yέ gē à nàrí? Tu as combien d'enfants? INT comment?. ā támà nàrí vī ímvè ní gúrsù kókòń. Tu as fait comment pour trouver beaucoup d'argent?
Nàsárā Arabe NP Français. Nàsárā gē ndò màā-ngáā Kúlfā. Il n'y a pas des Européens dans le pays Koulfa. N un blanc, une personne blanche.
nè-mògò (Syn: mògò) N rivalité, jalousie (entre femmes mariées au même homme). Màndà-kóò gē ɗà à nè-mògò nέὲ njáà sáà. Ses femmes là, leur rivalité est extrême.
nébè N ami, copain, camarade. Mōnō má támà wōngō lòfà gì nébè ní gē ɔ̀gɔ̄-ǹ njíkī bàlóò. Mon enfant s'est mis en colère parce que ses camarades l'empêchent de jouer au football. N autre. Njílī gùlā nàpà ùmbā nébè hāgā gē. L'ombre de l'arbre "gula" est mieux que celle des autres arbres. Nónjò ní àɓē, nébè náŋà. L'un de ses frères est parti, l'autre est resté.
négē PR ils, elles (suj. de verbe). Négē ávò sáà. Ils ne sont pas venus. PR les, leur (obj. de verbe).
néèń PR avec (qqc dont on a déjà parlé, quand le sujet est au pluriel). Dèɓē gē ɔ̀hɔ̀ gɔ̀lè gē ìfī-néèń ní-ɓògòō. Les gens ont pris leur gourdins pour frapper le voleur avec.
néngè N propriétaire. Néngè háỳ má dúrù gúrsù kókòní. Le propriétaire de ma maison veut beaucoup d'argent.
nὲɛ̄ VI être paresseux. Nónjò má nὲɛ̄ kókòń, nì ìɲà kùlà fέfέ tàḿ màā jīnī má. Mon frère est très paresseux, il laisse tout le travail à moi.
nέὲ PRA leur, leurs. nέɓὲ nέὲ, háỳ nέὲ gē, gέὲ nέὲ, mōnō nέὲ gē - leur ami, leurs maisons, leur grenier, leurs enfants.
37
nὲέ PRP devant toi (forme irrég. de nà yέ).
nɛ̄έ N soeur. nɛ̄έ má, nɛ̄έ yέ, nɛ̄έ ní, nɛ̄έ jέὲ, nɛ̄έ sé, nɛ̄έ nέὲ - ma soeur, ta soeur, sa soeur, notre soeur, votre soeur, leur soeur.
nɛ̄bɛ̄ VI bouillir. Tárō nɛ̄bɛ̄ tàḿ jɔ̀ fàrù. La sauce bouillit sur le feu.
nέɓὲ N ami. Nέɓὲ má àɓē hɔ̄ Njàménà, jí m-āɓē gɔ̄ ní dìmásì mà-ndīkī. Mon ami est parti en N'djaména, je vais le suivre la semaine prochaine.
nέὲń PR avec (qqc dont on a déjà parlé, quand sujet est pluriel). Mōnō-sáā gē ndóò námū kókòní lòfà kèmvè nέὲń kùlà. Les enfants étudient beaucoup pour qu'ils trouvent le travail (grâce à leurs études).
PR le, la, lui (obj. de verbe). ìbō nì, ìfī nì, àsà nì - acheter pour lui, le chicoter, le suffire.
PRP à, pour. à nì má, à nì yέ, à nì ní, à nì jέὲ, à nì dé, à nì sé, à nì nέὲ - il est a moi, toi, lui, nous (incl.), nous (excl.), vous, eux.
PR il, elle (sujet de verbe). Nì àvò sáà. Il n'est pas venu. Nì ndālē fà nì àvò sáà. Il a dit qu'il n'est pas venu. Nì ndālē fà nì jì n-àvò. Il a dit qu'il va venir. Nì ndālē fà nì n-àvò sáà. Il a dit qu'il ne vient pas. Nì ndālē fà nì tì-yɔ̄ ní jì n-àvò. Il a dit que lui même viendra.
AUX marqueur conditionnel, si. Nì nì tɔ́ɔ̀ mōnō ní nī mànī jí ndò. S'il lave son enfant il n'y aura pas de l'eau.
AUX marqueur de but (seulement après ). ùgà ɓólō fà nì tɔ́lè-ń tòpò. Il a abattu un caïlcédrat pour en faire une pirogue.
SPC marqueur de la fin d'une proposition conditionnelle. Nì mí tɔ́ɔ̀ mōnō má nī mànī jí ndò. Si je lave mon enfant il n'y aura pas de l'eau. N-í tɔ́ɔ̀ mōnō yέ nī mànī jí-ndò. Si tu laves ton enfant il n'y aura pas de l'eau. N-í tínì-ń nī jí m-ītō kī gúrsù mí. Si tu l'appelles alors je te donnerai cinq francs.
PR ceux de, celle de. Mvī hàjī òyō ùmbā ní àvà. Les oreilles de l'éléphant sont plus larges que celles de l'hippopotame.
PR avec (quelque chose dont on a déjà parlé). M-úɗyà ùmù lòfà kīɗyō-ń dòbō. J'ai coupé des herbes pour tresser le secko avec. M-únù hāgā lòfà kìfī-ń nì. J'ai pris un bois pour le frapper avec. Nì ùnù hāgā lòfà kìfī-ń mā. Il a pris un bois pour me frapper avec.
PRA son, sa, ses. mōnō ní gē, háỳ ní, hāgā ní - ses enfants, sa maison, son bois.
SPC marqueur de la fin d'une locution prépositionnelle (toujours après ). Nì ìfī mā tì hāgā ní. Il m'a frappé avec un bois. M-īfī nì tì hāgā ní. Je l'ai tapé avec un bois. M-úgà hāgā tì pásì jēé-ń. J'ai coupé le bois avec deux haches. . dànà hàjà ní; dànà ɲélē-ní; dànà yā-ní = dànà hàjà-ń; dànà yā-ń; dànà ɲélē-ń - au soleil; sous la pluie, dans le vent.
ní-ɓāngā [ní.ɓāŋgā] N ennemi. Ní-ɓāngā yέ à jòō kī hàm ɗóvò. Ton ennemi t'attend sur la route.
ní-ɓògòō N voleur. Ní-ɓògòō gē ɗòsò ɗá súkù Démbē. Il y a beaucoup de voleurs dans le marché de Dembe (à Ndjaména).
ní-gàbē N mari, femme (de quelqu'un). Ní-gàbē ní òyó hɔ̄ nàá nì ìnjī-ń dànà táɓà. Son mari est mort, c'est pourquoi elle vit dans la souffrance.
ní-gējé N engoulevent. Ní-gējé à tàkī lò kìtì ní lò kùsà kùū gē. L'engoulevent sort au moment crépusculaire pour manger les insectes.
38
ní-hàɓē SPC copain. Ní hàɓē má gólū mà tì gúrsù-ń. Mon copain m'a trompé avec l'argent.
ní-hàjì N vieux, personne âgée. Ní-hàjì à dèɓē gì ɓālā ní ɗòsò. Un vieux est une personne qui a beaucoup d'années.
ní-hàɲā-ɗɔ̄ N réfugié.
ní-jàjárī Arabe N boucher. ɗá Álákō ní-jàjárī gē fέfέ à ní-màngà gē. À Alako tous les bouchers sont des Arabes.
ní-jɔ̀-dòbō (Syn: ní-tàdàrū) N voisin. Ní-jɔ̀-dòbō má àɓē kùɗyà kēy. Mon voisin est parti pour couper du fagot.
ní-lɔ̀ɔ̄ N expert cultivateur. Vìyà má à ní-lɔ̀ɔ̄ kókòō, jì njàhā kùlā ɲàlwέὲ dɔ̀gɔ̀. Mon père est un grand-cultivateur, il peut labourer dix champs de coton.
ní-màlā N le fou. Ní màlā à dèɓē gì à ɗè hàm ɗóvò lò ndā ní ndò. Un fou est une personne qui se promène dans les rues sans abri.
ní-mālá V sorcier, sorcière. Ní mālá nɔ̀fɔ̄ ùhà njílī mōnō-sáā. Un certain sorcier prend l'esprit de l'enfant.
ní-màŋà N Arabe, personne Arabe. Njɔ̄ júmà ní-màŋà gē àɓē màā háỳ-sálà lòfà tɔ́rē tà gē. Le vendredi les arabes vont à la mosquée pour faire la prière. N autorité, personne avec pouvoir.
ní-mògò N rivale.
ní-mɔ̀dɔ́ɔ̀ N célibataire. ɓō à támà ní-mɔ̀dɔ́ɔ̀ dànà ɓà-ń. La faim va frapper le célibataire dans la saison des pluies.
ní-mùɲē N fille, jeune femme. mōnō má ní-mùɲē, ní-sáā má ní-mùɲē, ní-ɗέmὲ má ní-mùɲē - ma fille, ma petite soeur, ma grande soeur.
ní-mūɲé N une femelle.
ní-mvī-bɔ̄rɔ̄ N sourd-muet. Ní-mvī-bɔ̄rɔ̄ à ìyō sáà nàdù búndù. Un sourd-muet n'entend pas la détonation d'un fusil.
ní-mvō N chasseur. ɗyáa-rà ní-mvō àsà sáà tɔ̄lɛ̄ hàjī. Aujourd'hui le chasseur n'a pas pu tuer l'éléphant.
ní-mvō-hānjē N pêcheur. Ní-mvō-hānjē gē àɓē tà vā. Les pêcheurs sont partis au fleuve.
ní-nὲɛ̄ N le paresseux. Ní-nὲɛ̄ àsà sáà kògò màndà-kóò. Un paresseux ne peut pas marier une femme.
ní-nùɓū N aveugle. Ní-nùɓū àm̄ sámā lòō. L'aveugle est en train de tâter (l'endroit).
ní-ɗèmè N grand-frère. Ní-ɗèmè má àjì sáà àvī jɔ̀ ndɔ̀rē. Mon grand-frère n'est pas vieux mais il est chauve.
ní-ɗέmὲ N grand frère ou grande soeur. Ní-ɗέmὲ má àɓē màŋà kùlà kùlà. Mon grand frère est allé à l'étranger pour chercher le travail.
ní-sáā N petit frère ou petit soeur. Ní-sáā má ní-mùɲē àɓē tì ɓālā tíījē. Ma petite soeur a sept ans.
39
ní-tàdàrū (Syn: ní-jɔ̀-dòbō) N voisin. Ní-tàdàrū má àɓē mbā nàá dèɓē ndò-ń lò ndālē má. Mon voisin est parti en voyage, je n'ai personne à qui causer. Njɔ̄ɔ́ ní-tàdàrū dé àvò yɔ̄ vìyà má hàjà kí t-ìtō-ǹ gúrsù. Hier notre voisin est venu chez mon père pour qu'il lui donne de l'argent.
nì-yá-rà AV maintenant. Tàhàsà àsà hɔ̄ nì-yá-rà lò hàɓē. Il est déjà le moment maintenant de partir.
níì-rà PR ça, cette chose. Níì-rà támà sáà kùlà. Cette chose ne marche pas.
nìbì VI se perdre, s'égarer, être perdu. Vīɲā má gē nìbì dànà hāgā. Mes chèvres se sont égarées en brousse. VT soigner, guérir (plaie).
nīní AV aussi. Nì ùjà mā vī ìfī mā nīní. Il m'a insulté et il m'a frappé aussi.
níngè [níŋgè] V propriétaire. Níngè háỳ jέὲ dúrù fà tì j-ùbā gúrsù ndé. Le propriétaire de notre maison veut que nous payions plus.
nìŋà N sagaie. Ní-mvō ùɗù njɔ̀mὲ tì nìŋà-ń. Le chasseur a lancé la sagaie sur l'écureuil.
nīŋá NIN anneau, bracelet. Nīŋá jīnī màndà-hàjì ɔ̀yɛ̄ kókòń. Les anneaux d'une vieille femme sont très lourds.
nīpō VI flotter, couler. Mànī à nōpō tàḿ mὲkɛ̄ vā. L'eau coule dans le fleuve.
nìyárà AV toute de suite, maintenant. Jí m-āɓē súkù vī jí mí-ndélè nìyárà. Je vais au marché et je vais revenir toute de suite.
níyō VI bâiller. ɓī ùhà mā nàá mā mí níyō ní. J'ai sommeil, c'est pourquoi je bâille.
VI pleurer. N pleur. M-īyō nō mōnō-sáā. J'ai écouté le pleure d'un enfant.
nóò INT qui?. Nóò nā ndālē kī fà ɲā. Qui t'a dit cela? Dèɓē ɗà à nóò? Qui est cet homme?
nòbòō N cigogne marabout. Nòbòō à ɔ̀sɔ̀ tāsō lò kùhà hānjē. La cigogne marabout fait la pêche pour attraper le poisson.
nōnō N oncle maternel. nōnō má, nōnō yέ, nōnō ní - mon oncle, ton oncle, son oncle.
nónjò N frère, soeur. Nónjò má àɓē Kíyāɓē lò kùlà. Mon frère est parti à Kyabé pour le travail.
nɔ̀fɔ̄ SPC autre. Míndì kòlò àwù ùmbā míndì jā nɔ̀fɔ̄ gē. Le cou de la girafe est plus long que le cou des autres animaux. SPC un certain, certain. Dèɓē nɔ̀fɔ̄ àɓē tè mōnō gē jēé. Une certaine personne avait deux enfants. Mōnō nɔ̀fɔ̄ gē ìyō sáà nɔ̀fɔ̄ tè vìyà gē. Certains enfants ne s'entendent pas avec leurs parents. PR de l'un à l'autre, les uns les autres. Négē ìfī nɔ̀fɔ̄. Ils se frappent l'un à l'autre.
nɔ̀rē VI s'enlever, être arraché. ɲélē ùlà kókòní vī hāgā nɔ̀rē. Le vent a beaucoup soufflé et l'arbre a été arraché. VI être terrassé (normalement avec ìsō).
nūɓá N ruche. Nūɓá à hāgā mὲkɛ̄ ndíẁ lòfà kìnjī tàgì gē. La ruche est un tronc creux pour que les abeilles y habitent.
40
númā VT griller (viande, poisson). Ní-mvō gē à númā jā. Les chasseurs grillent la viande.
nùmū [nṵ̀mṵ̄] VI cacher. Mí nùmū lòfà ásgàrà gē àvò ùhà mà. Je me cache des soldats de peur qu'ils m'attrapent.
nūnú [nṵ̄nṵ́] N cadavre. Mōnō-sáā gē ìmvè nūnú dèɓē nɔ̀fɔ̄ tàḿ hàm mànī. Les enfants ont trouvé le cadavre de quelqu'un dans l'eau.
ndā VI se coucher. Lòō à hɔ̄ njɔ̄ɔ́, jí m-āɓē lò ndā. Il est déjà nuit, je vais me coucher.
ndá N la peau. Ndá vīɲā nàpà lò támà dālā. La peau de la chèvre est bonne pour faire le tamtam.
ndákī N reste. ɔ̀ɲɔ̀ màgā kókòní vī ɔ̀gɔ̄ ndákī tì nébè-ń. Il a beaucoup mangé la boule mais a refusé le reste à son ami.
ndālē V dire. í ndālē mà fà kìyō yέ. Dit-moi ce que tu as écouté.
ndándā N scolopendre. Ndándā n-ùtà-kī nī tíyō ùmbā ìɲī. Si la scolopendre te pique alors il fait plus mal qu'un scorpion.
ndàtè VI être cassé (le bois, les os, etc.). Hāmū hāgā ndàtè vī mōnō-sáā ìsō ngáā. La branche de l'arbre est cassée et l'enfant est tombé par terre.
ndátē VI être cassé, écroulé (plus. choses). Hāgā gē ndátē lòfà kùlà ɲélē. Les arbres se sont cassés à cause du (souffler du) vent.
ndé AV encore. ītō mā mànī ndé. Donne-moi encore de l'eau. AV plus. Vènū má j-àvò sáà tà háỳ jέὲ ndé. Ma tante paternelle ne vient plus chez nous.
ndèé CNJ or, mais au contraire. M-ávò kùwà yέ ndèé ī-ndóò tà-háỳ. Je suis venu te voir mais tu n'es pas chez toi.
ndéē VI s'ouvrir. Màgàjā gē à ndéē jīnjɔ̄ń fɔ́fɔ́n. Les boutiques s'ouvrent tôt du matin.
ndélè V faire (qqc) encore, de nouveau. ɗyɔ́hɔ̄ ī-ndélè ávò-ń? Quand es-tu revenu? Ngīyā ìsō hàm bɔ̀dɔ́ vī màndà-kóò ndélè tɔ́ɔ̀ nì. L'habit est tombé dans la boue et la femme l'a lavé de nouveau.
ndɛ̄rɛ̄ VI être sucré. Sέὲ kùrì yέ ɗyáa-rà ndɛ̄rɛ̄ kókòń. Le thé que tu as préparé aujourd'hui est trop sucré.
ndὲtὲ VI être près. íɲā hὲmὲ nō, ɓē ndὲtέ hɔ̄. Ne pleure pas, le village est près.
ndíī AV condiment préparé du grain de néré. Ndíī támà tì hàm mātō. Le condiment "ndii" se fabrique avec le grain de néré.
ndīfī VI éclater; vacarme. Bàlóò ndīfī nàá dèɓē gē ɓēé kèn̄. La balle s'est éclatée et les gens ont pris peur.
ndīkī VI être coupé, se couper. Kùlā kùjā dōbō ndīkī vī dōbō ìsō. La corde qui attache le secko est coupée et le secko est tombé. VI s'arrêter. Kàmyō ndīkī ɗá tà vā. Le camion est arrêté au bord de la rivière. Expr: lòō ndīkī-ń tàḿ jɔ̀ -jusqu'au matin [... jusque le matin est arrivé sur lui] Mōnō ὲmὲ nɔ̄ lòō ndīkī-ń tàḿ jɔ̀.L'enfant pleurait jusqu'au matin.
ndīlī VT déchirer. Ngīyā ɗyā kìbō má njɔ̄ɔ́ ndīlī. L'habit nouveau que j'ai acheté hier est déchiré. Mí gέɛ̄ sáà fà kɔ̀wɛ̄ má ndīlī nā m-ɔ̄tɔ̄-ń gúrsù. Je ne savais pas que mon sac était déchiré et j'ai mis l'argent dedans.
41
ndīmā VT faire l'oracle ou la recherche sur la cause d'une maladie ou un problème. ndīmā lòfà mōnō njùŋā gē. Il a fait l'oracle pour les jumeaux.
ndínɔ̄ VI être sale. Ngīyā yέ gē ndínɔ̄, āɓē ī tɔ́ɔ̀ nέὲ. Tes habits sont sales, va les laver.
ndīngā V convoiter. íɲà ndīngā ná nébè-é. Ne convoite pas les choses de ton ami.
ndīrī VT déterrer (un tubercule). Mōnō mūɲé gē àɓē ndīrī ngúlū. Les filles sont parties pour déterrer les ignames.
ndìsā N balai. únù ndìsā vī ī-tísā-ń màā-dòbō. Prends le balai et balaye la concession avec.
ndíẁ N creux. N trou. Ndíẁ kùjí nàá hānjē tàkī-ń. C'est à cause du trou dans la nasse que les poissons sont sortis.
ndò VI n'exister pas. Tàhàsà mà ɓà tɛ̄ ndò mà gέὲ. Dans la saison des pluies il n'y a pas de mil dans les greniers. VI être absent. Hàvò yέ mí ndóò tà háỳ. Quand tu es venu je n'étais pas à la maison.
ndóò VT étudier; apprendre.
ndɔ̄bē VI être piquant. Tárō ndɔ̄bē kókòń jí-m-ɔ́ɲɔ̀ sáà. La sauce est trop piquante, je ne vais pas la manger.
ndɔ̄hɔ̄ VI se casser, être cassé (en morceaux). ɓɔ̄ kóò má ndɔ̄hɔ̄ vī mànī mὲkɛ̄-ń ùnù lòō. La jarre de ma mère est brisée et l'eau dedans s'est versée.
ndɔ́hɔ̄ VI maigre : être. Yɔ̄ tíyō nì nàá ndɔ́hɔ̄-ń. La maladie lui a frappé, c'est pour quoi il a maigri.
ndɔ̀rē VI être chauve. Ní-ɗèmè má àjì sáà àvī jɔ̀ ndɔ̀rē. Mon grand-frère n'est pas vieux mais il est chauve.
ndɔ́ɗỳɔ̀ VI être redressé. J-à j-ùlà hāgā ndɔ́ɗỳɔ̀ lò tɔ́lè-ń tòpò. Nous cherchons un tronc redressé pour tailler la pirogue avec.
ndúù N briller, flamber. Lámpà má ndúù sáà náǹjā lòfà pílì ní òyó hɔ̄. Ma lampe ne brille pas parce que les piles sont déjà faibles.
ndújù VI être détruit. ɓālā ɗɔ̄ námū gē ɗòsò ndújù. Pendant la guerre beaucoup de choses étaient détruites. VI être en panne, tomber en panne. Hàɓē-má Álákō gɔ̄-má ùrà lòfà kàmyō ndújù-ń. Quand je suis parti à Alako, j'ai duré parce que le camion est tombé en panne.
ndùmù [ndùmṵ̀] N sorte de petit tamtam.
ndúrū VI se déplacer. Hàjà ùmā kókòní, jí mí ndúrū ɗá njílī. Le soleil est très chaud, je vais me déplacer à l'ombre. VI se déménager.
ndútù VI être sec (ex. fagot, poisson, etc.). Kēy àɗyà ndútù náǹjā, nì ndúù sáà làlà. Le fagot n'est pas encore bien sec, il ne prend pas feu vite.
ngà N cheveux. Ngà má njàfà. Mes cheveux sont blancs.
ngàā [ŋgàā] N varan aquatique. Ngàā ògò hàm mànī. Le varan vit dans l'eau.
42
ngáā [ŋgáā] N la terre. Ngáā lòō ɗà àfā kókòń, dèɓē àsà sáà kùsì-ń kōfō. La terre est très sèche, on ne peut pas y semer. N un morceau de terre.
ngáā [ŋgáā] AV en bas, à terre. ínjī ngáā. Assieds-toi. Hànā ìsō ngáā. Le fruit est tombé à terre.
ngà-jɔ̀ [ŋgà.jɔ̀] N cheveux. Dìsā ngà-jɔ̀-ń. Il a rasé ses cheveux.
ngá-mvīyá N galago. ngá-mvīyá à òɲò ɲùɓú vī wōlō kókòń. Le galago mange beaucoup le fruit de karité et le fruit de l'arbre "wolo".
ngàɓà [ŋgàɓà] N mâle.
ngàlè [ŋgàlè] N manioc. Màgā tɛ̄ njà ùmbā màgā ngàlè. La boule de mil est mieux que la boule de manioc.
ngàlùū [ŋgàlùū] N pangolin. Dèɓē gē à ndālē fà ngàlùū à ɔ̀gɔ̄ hàrì yā. Les gens disent que le pangolin empêche la pluie de tomber.
ngàmú [ngàmṵ́] N hernie. Dèɓē gì ngàmú tàtì támà nī, à dúrù sáà kūlī. La personne que l'hernie souvent dérange n'aime pas le froid.
ngàngàrà [ŋgàŋgàrà] VI être rugueux. Gìdì kí-bàlì à ngàngàrà. Le dos du varan de terre est rugueux. VI être brutal. Njíkī mōnō-sáā gē ɲā à ngàngàrà. Le jeu des enfants là est brutal.
ngárè [ŋgárè] VI être dur, solide. Hāgā ɓólō ngárè. Le bois du caïlcédrat est dur. Expr: jɔ̀ [dèɓē] ngárè -[qqn] être têtu
ngāw [ŋgāw] N brindille. Nɛ̄έ má àɓē dànà hāgā kùlà ngāw lòfà táhà fàrù. Ma soeur est partie en brousse pour trouver des brindilles pour faire un feu.
ngèsè [ŋgèsè] N lion. Ngèsè à jā ɲīmī, n-úwà-ǹ nī āɲā. Le lion est un animal méchant, si tu le vois, fuis.
ngísā N pou. Tà ngísā à njɔ̀ɲɔ̄ jɔ̀ mōnō-sáā gē. La piqûre de pou démange la tête des enfants.
ngìyà VI avoir des tendons (de viande). Jā ɓàtī à ngìyà. La viande de singe a beaucoup de tendons.
ngīyā [ŋgīyā] N vêtement. Ngīyā má ndīlī. Mon vêtement est déchiré.
ngòfō [ŋgòfō] N torche de paille. à ùnjī fàrù ngòfō lò kùwà lòō mà-njɔ̄-ń. On utilise la torche en paille pour voir la nuit.
ngɔ̀ɔ̄ [ŋgɔ̀ɔ̄] N termite blanc. Ngɔ̀ɔ̄ ɔ̀ɲɔ̀ kɛ̄sέ má. Les termites rongent mon lit en bois.
ngɔ́lɔ̀ N coquille, écaille, écorce. Kùū à ùsà sáà wúlī ngɔ́lɔ̀ làlà. Les insectes ne détruisent pas les arachides dans la coquille rapidement. N carapace (d'insecte).
ngɔ́ɔ̀lɔ̄ N escargot.
ngɔ́ɔ̀lɔ̄-mɔ̀tɔ̀-hàwù N sorte de escargot à la partie inférieure pointue. Mōnō-sáā gē à ìlā jírō ngɔ́ɔ̀lɔ̄-mɔ̀tɔ̀-hàwù. Les enfants jouent avec l'escargot au bas pointu
ngɔ̀wɛ̄ N testicules. Mōnō-sáā gē à ùmā ngɔ̀wɛ̄ vīɲā vàlà. Les enfants grillent les testicules du bouc.
43
ngúlū [ŋgúlū] N igname. Tàrò ngúlū sè jā ní ɲèlē kókòní. La sauce d'igname avec la viande est délicieuse.
ngūrū NIN poitrine. ìvíẁ à kólē tīsī làwē vī ngūrū ní mārāngā. C'est un oiseau de la taille d'une colombe, mais sa poitrine est jaunâtre.
ngùrùmù [ngùrùmṵ̀] N faucille. ītō mà ngùrùmù m-āɓē-ń kùɗyà ɓútù. Donne-moi la faucille, je vais couper la paille.
ngútì VI être beaucoup brûlé, carbonisé. Tárō ngútì hátā. La sauce brûlée est amère. VT carboniser, brûler beaucoup. Fàrù tìyō mòtō ngútì njà-má. La chaleur de la motocyclette m'a beaucoup brûlé le pied.
ŋāŋā [ŋā̰ŋā̰] N dents. ŋāŋā má, ŋāŋā yέ, ŋāŋā ní - mes dents, tes dents, ses dents.
njà N fois. Njà hàré nàá m-ávò-ń Álákō. C'est la première fois que je viens à Alako.
njàā N pied, pieds. njàā má, njὲέ = njàā yέ, njàā ní, njàā-jé, njàā-dé, njàā-sé, njàā nέὲ - mes pieds, tes pieds, ses pieds, nos pieds, vos pieds, leurs pieds.
njáà VI être important. Ní màŋà njáà gē fέfέ àvò lòō-ndúbō. Toutes les autorités importantes sont venues à la réunion. VI être de valeur. VI être bon. Nì à dèɓē njáà, nì jì támà sáà kī ná ɲīmī. Il est une bonne personne, il ne te fera pas du mal. Expr: njáà sáà -à la l'extrême Mōnō-sáā ɗà kùlà fà-ń njáà sáà.Cet enfant cherche des problèmes à l'extrême.
njā-ɓālā AV l'année passée. Njā-ɓālā dèɓē gē ɗábē tɛ̄-nέὲ fέfέ nàá ɓō ògò-ń ɓālā ɗà. L'année passée les gens ont vendu tout leur mil c'est pour quoi il y la famine cette année.
njà-hàjà-ń Av à l'heure. Kàmyō ndújù nàá ɔ̀gɔ̄ dēgé hàvò njà-hàjà-ń. Le camion est tombé en panne, c'est pour quoi nous n'avons pas arrivé à l'heure.
njà-mànī N le rhume. kūlī n-ɔ̀ɲɔ̀ nī njà-mànī jì támà mōnō-sáā gē. S'il fait froid les enfants vont attraper le rhume.
njábō VT cuir (dans l'eau). njábō mònjò, njábō tɛ̄, njábō vàŋà - cuire des haricots/le mil/le maïs.
njàɓè VT quémander, solliciter (don). íɲà njàɓè nì tɛ̄ àvò tóbō kī. Ne lui quémande pas du mil de peur qu'il se moque de toi.
njàfà VI être blanc. Jùjú ngàlè njàfà. La farine du manioc est blanche. Expr: mὲkɛ̄ [dèɓē] njàfà -[qqn] être gentil Ní-jɔ̀-dòbō dé mὲkɛ̄ njàfà, nì à ìtō dēgé ná-kùsà njɔ̄-njɔ̄.Notre voisin est gentil, il toujours nous donne à manger.
njàfā N pauvreté. Expr: njàfā támà [dèɓē] -[qqn] être pauvre njàfā támà-mà mā lò kòbō vìlō má ndò.Je suis pauvre, je n'ai pas les moyens d'acheter un vélo.
njàhā VT labourer, cultiver. ɓὲlɛ̄ jí mí njáhà vàŋà. L'année prochaine je vais cultiver du maïs.
Njàménà NP N'djaména.
njèē VT filtrer, fabriquer (la boisson en filtrant). Màndà-kóò gē à njèē tàhā lóò Njàménà. Les femmes préparent la boisson ici à N'djaména.
njémē VI diarrhée : avoir. Mōnō má à njémē tì másù-ń. Mon enfant a la diarrhée avec du sang.
44
njὲɛ̄ VT confier un travail. Ní-lɔ̀ɔ̄ njὲɛ̄ màgā tì màndà-kóò ní-tàdàrū ní lòfà ní-njàhā gē. Le grand-cultivateur a commandé de la boule d'une voisine pour les gens qui travaillent dans son champ.
njìī VI égoutter. Ngɔ̀ɔ̄ ɔ̀ɲɔ̀ háỳ má nàá à njìī-ń. Les termites ont rongé le toit de ma maison, c'est pourquoi il s'égoutte.
njíkī VT jouer. Mōnō-sáā gē à njíkī tàḿ nà háỳ. Les enfants sont en train de jouer devant la maison. N jeu. VI danser. Mōnō-vàlā gē àɓē njíkī jɔ̀ nāfē njàfà-ń. Les jeunes sont tous partis à danser au clair de lune.
njílī N ombre. Njílī hāgā ɗà nàpà, dèɓē gē à ùvù-ń hàwū. L'ombre de cet arbre est bon, les gens s'y reposent. N esprit. Dèɓē gē à ndālē fà njílī ɲīmī gē à ìnjī mɔ̀tɔ̀ ɓólō. Les gens disent qu'il y a des esprits mauvais sous le caïlcédrat.
njō N douleurs prenatales. Njō támà màndà-kóò tíyà òyò ní mōnō ngàɓà. La femme a eu les douleurs d'accouchement et après elle a accouché un garçon.
njòɲō VT démanger. Tīsá tɛ̄ njòɲō kókòń. La balle du mil démange beaucoup.
njòrò N aubergine. Màndà-kóò gē à ùrì tàrò njòrò. Les femmes sont en train de préparer une sauce d'aubergine.
njɔ̄ N jour. Jí mí ndélè dànà njɔ̄ mìí. Je vais revenir dans cinq jours.
njɔ̄ɔ́ AV hier. Njɔ̄ɔ́ lò wūlī àvī yā àrì sáà. Hier il faisait froid mais il n'a pas plu.
njɔ̄-njɔ̄ AV toujours, souvent. Màā ɓà mōnō má gē à àɓē njɔ̄-njɔ̄ mà màgì lò njàhā. Dans la saison des pluies mes enfants vont toujours au champ pour labourer.
njɔ̄-njɔ̄ɔ́ AV avant-hier. Njɔ̄-njɔ̄ɔ́ yā àrì. Avant-hier il a plu.
njɔ́lē V penser, réfléchir. Mí njɔ́lē kókòní vī jí m-āɓē Njàménà. J'ai beaucoup réfléchi et j'irai à N'djaména.
njɔ̀mὲ N écureuil. Jā njɔ̀mὲ ɲèlē kùsà. La viande de l'écureuil est bonne à manger.
njɔ̀njɔ́ AV avant-hier. Njɔ̀njɔ́ kòō ìsō jɔ̀ dé. Avant-hier il y avait un cas de décès [litt: ... une morte est tombé sur nous].
njɔ̀ɲɔ̄ VT démanger. Tà wúlū njɔ̀ɲɔ̄ à kókòń. Les piqûres de moustique me démangent beaucoup.
njɔ́rē VT tirer. Sā njɔ́rē mōnō njàhā. Le boeuf a tiré l'enfant qui laboure.
njū NIN voix. M-īyō njū mōnō má hὲmὲ nō. J'ai écouté la voix de mon enfant en train de pleurer.
njúbū VT sucer. VT donner un baiser (obj. est 'bouche'). Kóò mōnō njúbū tà mōnō ní. La mère de l'enfant a donné un baiser à son enfant.
njùfà VI s'écrouler, se casser. Háỳ dé njùfà njɔ̄ɔ́ dànà yā ní. Notre maison s'est écroulée hier pendant la pluie.
45
njúfā vi s'écrouler, se casser. Yā àrì kókòní nàá mùyà gē njúfā. Il a beaucoup plu et les murs se sont écroulés.
njúgà N hameçon. Dúrù kùlà hānjē tì njúgà-ń. Il aime faire la pêche avec l'hameçon.
njùlà N langue. Lòō-gì mōnō t-ùsà-n̄ vàŋà nì jɔ̀ɲɔ̀ njùlà-ń. Lorsque l'enfant mangeait le maïs il a mordu la langue.
njùlē VI se flétrir. Hàjà ùmā nàá mvī wàsō njùlē-ń. Le soleil est très chaud et les feuilles du melon se sont flétries.
njùmù [njùmṵ̀] VI être pourri. Tárō ɗà njùmú hɔ̄, ī ɗyélè nì. Cette sauce est pourrie, jette-la.
njúmū [njúmṵ̄] VI être pourri (v. njùmù).
njùŋā [njùŋā̰] N jumeaux, jumelles. Màndà-kóò jɔ̀-dòbō dé òɗyò njùŋā. Notre voisine a donné naissance à des jumeaux.
njúrù N hérisson. Njúrù à ùsà ùmù vī kí-ndàtá. Le hérisson mange des herbes et des sauterelles.
ɲā SPC indique la fin d'une proposition relative. ɓē ní hà hùwà yέ ɲā à ɓē dé. Ce village que tu vois là est la notre (exclusif).
ɲā SPC ce, cet, ces ... là. Mὲkɛ̄ má ògò-ń jɔ̀ mòtō ɲā kókòń. J'aime cette moto là beaucoup.
ɲàlà N bambou. Hāgā ɲàlà nàpà kùlī gɔ̄ màgì. Le bambou est bon pour entourer le champ.
ɲàlā VT rater. Mōnō-sáā gē ùrù kólē tì ngáā-ń vī négē ɲàlā-ǹ. Les enfants ont lancé une pierre sur l'oiseau mais ils l'ont raté.
ɲālō NIN braises. ɲālō ndīfī ɗyélì tàḿ yɔ̄ má kī. Les braises ont projeté des étincelles sur moi.
ɲàlwέὲ N coton. ɲàlwέὲ kùsī hāyé jī hàtā à ànā sáà náǹjā. Le coton planté sans engrain ne produit pas bien.
ɲámā (Syn: dòngó) N gombo. Màndà-kóò ùrì tárō ɲámā lòfà ní-ngàɓà-ń. La femme préparait une sauce de gombo pour son mari.
ɲè N esp. d'herbe aquatique. Dòbō tūwā vī dòbō nàá ngɔ̀ɔ̄ ɔ̀ɲɔ̀ sáà. C'est le secko en roseau et le secko de l'herbe "±e", sont des seckos que les termites ne rongent pas.
ɲè-mōnō N placenta. Màndà-kóò n-òɗyò mōnō nī ɲè ìsō. Quand une femme donne naissance à un enfant, le placenta sort.
ɲèlē VI être agréable, délicieux. VT plaire, être agréable pour. Tárō kùrì yέ ɲèlē mā. La sauce que tu as préparée m'a plu. Expr: fà [dèɓē] ɲèlē -[qqn] avoir raison Mí njɔ́lē fáà fà ní ɲīmī ndèé fà ní ɲèlē.Je pensais qu'il avait tort or il avait raison.
ɲélē N vent. Jī mɔ̀tɔ̀ ɓà ɲélē ùlà kókòń. Au début de la saison des pluies le vent souffle beaucoup.
ɲīmī N antilope, Éland de Derby. ɲīmī tīsī bàā vī gàjà-ń ɗòsò. L'Éland de Derby est pareil à l'antilope cheval, mais il a beaucoup de cornes.
46
ɲīmī VI être mauvais, méchant. Tárō ɗà ɲīmī, íɲà hɔ̀ɲɔ̀. Cette sauce est mauvaise, il ne faut pas la manger. Expr: mὲkɛ̄ [dèɓē] ɲīmī -être méchant Kúngàyὲ ɗyā mὲkɛ̄ ɲīmī, ùndā làmánì kókòń jɔ̀ dèɓē gē.Le nouveau chef est méchant, il donne beaucoup d'amendes aux gens.
ɲólè N fibre du kapokier.
ɲɔ̀gɔ̀rɔ̀ VI vanter, se. Mōnō yā gē à ɲɔ̀gɔ̀rɔ̀ kókòń. La jeunesse d'aujourd'hui se vante beaucoup.
ɲɔ̄ngɔ̄ [ɲɔ̄ŋgɔ̄] N os. N arêtes (de poisson). ɲɔ̄ngɔ̄ hānjē ùdù njàā mōnō-sáā. Les arêtes de poisson ont piqué le pied de l'enfant.
ɲùɓú N fruit de karité. ɲùɓú ndɛ̄rɛ̄ nàá ɓàtī gē à dúrù kén̄. Le fruit de karité est sucré, c'est pour quoi que les singes l'aiment.
òbō VT acheter.
òfò VT préparer la bouillie. Màndà-kóò à òfò víyā tì mōnō-ń. La femme prépare la bouillie pour son enfant.
òfō VT frapper, taper. Pòlísì gē òfō ní-ɓògòō. Les policiers ont frappé le voleur.
ògò VI se trouver, être. Ní-sáā má ògò yɔ̄ kóò má. Mon petit frère se trouve avec ma mère. Expr: ògò-ń à [támà námū] -en train de [faire qqc] Kóò má ògò-ń à ɓī màgā.Ma mère est en train de préparer la boule.
ògò VT épouser, se marier avec. Nónjò má ògò mōnō-mūɲé jī Sàlī. Mon frère s'est marié avec une fille de Sali.
òɗyò VT enfanter, accoucher. òɗyò kī ɗá-kíyò? Ils t'ont enfanté où? (c'est à dire, où es-tu né?)
òlè VT passer sur le feu (pour enlever le poil). òlè jɔ̀ vīɲā lò kùrī-ń tárō. Il carbonise la tête du mouton pour le cuire dans une sauce.
ōmō [ōmō̰] N lièvre. Dànà súsúlē dèɓē gē à ndālē fà ōmō à jā hàm-hàjī. Dans les contes les gens disent que le lièvre est un animal intelligent.
òɲò VT manger (qqc mou). ávò sáà nàá d-óɲò-ń màgā. Tu n'es pas venu et alors, nous avons mange la boule. m-óɲò, óɲò, òɲò, j-òɲò, óɲòò, òɲòò - je mange, tu manges, il mange, nous mangeons, vous mangez, ils mangent.
òtòrò N voiture. òtòrò vìyà má ndújù hàm ɗóvò. La voiture de mon père est tombée en panne sur la route.
òtōrō N natron. Mònjò njábō hāyé jī òtōrō nàpà sáà lò kùsà. Les haricots cuits sans le natron ne sont pas bon à manger.
òyò V mourir. Hàhā má òyò njɔ̄ɔ́. Mon grand-père est mort hier. VI être faible (les piles).
òyō VI être grand. Njàménà òyō ùmbā Sár̀. N'djaména est plus grand que Sarh.
ɔ̀bɔ̄ VT chauffer la base d'un arbre. M-ɔ̄bɔ̄ hāgā m-íɲà-ń lòō tì tɛ̄ tàgà-ń. Je brûle la base de l'arbre pour laisser la place où mil peut développer.
47
ɔ̀dɔ̀ VT toucher. Kùlā má àwù ɔ̀dɔ̀ mɔ̀tɔ̀ ɗèӯ. Ma corde est longue, elle touche le fond du puits. VI n'être pas (dans qqc). Hàtā ɔ̀dɔ̀ sáà hàm tárō. Il n'y a pas de sel dans la sauce.
ɔ̀fɔ̀ VI se masser (avec l'huile) (toujours avec ùɓū). Mōnō mūɲé ɔ̀fɔ̀ ùɓū. La jeune fille se masse avec l'huile.
ɔ̀gɔ̄ VT empêcher. Vìyà má ɔ̀gɔ̄ mà hàɓē Njàménà lòfà kùlà kùlà. Mon père m'a empêché d'aller à N'djaména pour chercher le travail.
ɔ̀hɔ̀ VT ramasser. Mōnō-sáā gē ɔ̀hɔ̀ màmū lò táhà fàrù. Les enfants ramassaient l'écorce sec pour faire le feu avec. Nì ɔ̀hɔ̀ tɛ̄ tàḿ mà dùw̄ vī télè tàḿ mà gέὲ. Il a ramassé le mil dans le panier et l'a versé dans le grenier.
ɔ̀jɔ̀ VT enseigner.
ɔ̀jɔ̀ VT filtrer, fabriquer (la boisson en filtrant).
ɔ̀ɗyɔ̄ VT conseiller. ɔ̄ɗyɔ̄ mōnō sé t-ìɲà jɔ̀-ngárè. Conseillez votre fils de laisser l'entêtement.
ɔ̀lɛ̄ VT aiguiser, affûter. Má m-ɔ̄lɛ̄ kùyā tì kō ní lò kùɗyà jā. J'aiguise le couteau avec une pierre pour que je puisse couper la viande.
ɔ̀mὲ VT crépir. Jí m-ɔ́mὲ yɔ̄ háỳ má. Je vais crépir les murs de ma maison.
ɔ̀mὲ VI être visqueux, gluant. Tárō kúlī ɔ̀mὲ ùmbā tárō dɔ̀ngɔ́. La sauce longue est plus visqueuse que la sauce de gombo.
ɔ̀mvɔ̀ VT mettre (plus. choses). V verser. ɔ́mvɔ̀ wúlī jɔ̀ jàgà. Verse les arachides sur la natte.
ɔ̀mvɔ̀ VT parler. Vìyà má ɔ̀mvɔ̀ tà nàsárā náǹjā. Mon père parle français très bien. m-ɔ́mvɔ̀, ɔ́mvɔ̀, nì ɔ̀mvɔ̀ - je parle, tu parles, il/elle parle.
ɔ̀ɲɔ̀ VT manger (la boule, la sauce, etc.). ɗyáa-rà d-ɔ́ɲɔ̀ màgā tɛ̄-há tè tárō gómvò. Aujourd'hui nous avons mangé la boule de petit mil avec la sauce longue.
ɔ̀rè VT tirer. Sā gē ɔ̀rē hɔ̀kè-njàhā. Les boeufs tirent la charrue. VT fumer (tabac). Expr: ɔ̀rē vèlē -déplumer Màndà-kóò ɔ̀rē vèlē kūnjá lò kùrì-ní tì ní-mbā gē.La femme déplume le poulet pour le préparer pour les invités.
ɔ̀rē VT enlever. Nì ɔ̀rē hāgā vī ùsì ní ɗyā. Il a enlevé le poteau pour y mettre un nouveau.
ɔ̀rɛ̄ VT retirer. Mōnō mūɲé gē ɔ̀rɛ̄ mànī mὲɛ̄ ɓī. Les filles retirent l'eau du puits. V tirer. Sā ɔ̀rɛ̄ kùlā nàá ndīkī-ń. Le boeuf a tiré la corde et elle est cassée. VT fabriquer (tambour, en tirant la peau).
ɔ̀sè VT mettre en odre, entasser en ordre. màndà-kóò ɔ̀sè kē jɔ̀ nɔ̀fɔ̄. La femme a entassé les bois de chauffe l'un sur l'autre.
ɔ̀sɔ̀ VT arracher. ɔ́sɔ̀ ɓútù vī jì-njàhā ní vàŋà. Arrache l'herbe "butu" et nous y plantons le maïs. m-ɔ́sɔ̀, ɔ́sɔ̀, nì ɔ̀sɔ̀, j-ɔ̀sɔ̀, d-ɔ́sɔ̀, sēgé ɔ́sɔ̀, négē ɔ̀sɔ̀ - j'ai arraché, tu as arraché, il a arraché, nous (incl.) avons arraché, nous (excl.) avons arraché, vous avez arraché, ils ont arraché. VT fabriquer (huile). Expr: ɔ̀sɔ̀ mɔ̀tɔ̀ -commencer
ɔ̀tɔ̄ VT mettre, poser (quelque chose qui reste "couché"). Nì ɔ̀tɔ̄ jàgà vē dàbà. Il a mis la natte dessous le hangar.
ɔ̀yὲ V crier. Jútì ɔ̀yὲ kókòní mà-njɔ̄. Le hibou crie beaucoup pendant la nuit.
48
ɔ̀yɛ̄ VI être lourd. Hāgā ɗà ɔ̀yɛ̄ kókòní, mōnō-sáā ɗà àsà sáà kìtō-ń. Ce bois est très lourd, ce petit enfant ne peut pas le porter. VI être épais.
ɔ̀yɔ̀ VI être fatigué. m-ɔ́yɔ̀, ɔ́yɔ̀, nì ɔ̀yɔ̀, j-ɔ̀yɔ̀, dēgé d-ɔ́yɔ̀, sēgé ɔ́yɔ̀, négē ɔ̀yɔ̀ - je suis fatigué, tu es fatigué, il est fatigué, nous sommes fatigués, vous êtes fatigués, ils sont fatigués.
pāntālōn N pantalon.
pásì N hache moderne. Pásì má tɔ̀gɔ̀ náǹjā, ī tàhā ī jùfà-ń kēy yέ gē. Ma hache est bien dure, prends-la et fends ton fagot avec.
pílì N pile.
pòlísì N police.
pōmbē Français VT pulvériser.
ɗà SPC ce, cette. Kùlā ɗà mbàtà lòfà ɗèӯ. Cette corde est courte pour le puits.
ɗā VI être rassasié. Mὲkɛ̄ má ɗā m-ɔ́ɲɔ̀ sáà ndé. Je suis déjà rassasié, je ne peux plus manger.
ɗá AV là-bas. Mōnō-sáā gē àɓē ɗá. Les enfants sont partis là-bas. kúngàyὲ ɓē ɗá à dúrù mōnō má vī àgē. Le chef du village là-bas veut marier ma fille mais elle a refusé. Expr: ɗá jɔ̀ -en haut de, dans Mōnō-sáā àlō ɗá jɔ̀ hāgā.L'enfant est monté (en haut) sur l'arbre.
ɗáā VI faire les besoins. í jóō mà mí ɗáā. Attends-moi, je vais faire les besoins. Expr: ɗáā kìɲī -faire les selles
ɗá-kíyò INT où?.
ɗábē VT vendre. Kóò má àɓē súkù lò ɗábē kūnjá. Ma mère est partie au marché pour vendre un poulet.
ɗàjì VT déranger. Háw̄ gē ɗàjì mà kókòń. Les mouches me dérangent beaucoup.
ɗāngō [ɗāŋgō] VI être haut, long. Màyē à hāgā ɗāngō kókòō. Le rônier est un très grand arbre (en hauteur).
ɗángó [ɗáŋgó] VI être haut, grand (en hauteur). Ní-sáā má ɗángó ùmbā mà. Mon petit frère est plus grand que moi.
ɗàrà AV diffèrent; ailleurs (v. aussi ɗéē). ɓálà hārō gē tà à ɗàrà. Les dessins de cette calebasse sont différents.
ɗáàvá AV là-bas. à ìnjī ɗáàvá gɔ̄ vā. Il habite là-bas à l'autre côté du fleuve.
ɗè VI se tenir, rester debout. mí-ɗéè, ī í-ɗéè, nì ɗè, jì-ɗè - je reste debout, tu restes debout, il reste debout, nous restons debout. VI se promener. Ní-màlā à ɗè hàm ɗóvò. Le fou se promène sur la route.
ɗéē VI être différent. Mɔ̀tɔ̀ ní Kúlfā gē tì ní Màngà gē ɗéē. L'origine des Koulfa et les Arabes sont différents.
49
ɗéē V errer, aller sans but. Mōnō má à ɗéē kókòń, à támà sáà kùlà. Mon enfant erre partout, il ne travail pas. VI vivre, habiter (en parlant des animaux qui ne reste pas dans un seule endroit). Hàjī gē à ɗéē ɗá dànà hāgā. Les éléphants habitent dans la forêt.
ɗèlē N petite calebasse en forme de cuillère. Mōnō sándírí ὲmὲ nō lòfà tɔ̄hɔ̄ ɗèlē. L'enfant pleur parce qu'il a cassé la petite calebasse.
ɗèmè VI être grand (dans le sens de l'âge). VI grandir. Mōnō yέ ɗèmè kókòń ɓālā ɗà. Ton enfant a beaucoup grandi cette année. mí ɗémè, ī ɗémè, nì ɗèmè, jì ɗèmè - j'ai agrandi, tu as agrandi, il a agrandi, nous avons agrandi.
ɗéré VT verser une liquide en laissant la partie lourde au fond. í-ɗéré sέὲ ávò-ń m-āyē. Verse le thé (en laissant les feuilles au fond) et apport-le pour que je boive.
rètɨ̀ VT déplumer. Màndà-kóò rètɨ̀ kūnjá lò kùrì-ní ì ní-mbā gē. . Elle déplume ladéplume lle poulet pour le préparer pour les invier.
ɗèӯ N le puits. ùlà mōnō-sáā tà ɗèӯ lò kìsè mànī. Il a envoyé l'enfant au puits pour puiser de l'eau.
ɗìngā [ɗìŋgā] VT finir, achever. N-í támà kùlà kókòní j-í ɗíngā véhē. Si tu travailles bien tu vas le finir demain. Tɛ̄ hɔ̀ɲɔ̀ dé dí ɗíngā hɔ̄. Notre mil pour manger, nous l'avons fini. mí ɗíngā kùlà, ī ī-ɗíngā kùlà, nì ɗìngā kùlà - j'ai fini le travail, tu as fini le travail, il a fini le travail.
ɗíyà INT que, quoi?. ímvè ɗíyà? Qu'as-tu trouvé? ɗíyà nā ímvè vī yɔ̄ yέ ɲèlē-ń kī kókòń? Qu'était-ce que tu as trouvé et que tu en es très content?
ɗòō N intestins.
ɗójō VT mesurer. Màndà-kóò gē à ɗójō tɛ̄ tì hārō-ń. Les femmes mesurent le mil avec la calebasse. VT imiter. Mōnō-mūɲé à ɗójō hàɓē kóò. Une jeune fille imite la démarche de sa mère.
ɗónò VT arranger, mettre en ordre. Ní-mbā n-àvò nī kóò má jí ɗónò màā háỳ ní. Quand un étranger vienne alors ma mère met sa maison en ordre. VT réparer.
ɗòsò VI être nombreux, beaucoup. Dèɓē gē ɗòsò súkù. Il y a beaucoup de monde au marché. Hānjē gē ɗòsò màā dàngà dé. Il y a beaucoup de poissons dans notre marigot. VT remplir. Mànī ɗòsò gírò. L'eau remplit la jarre.
ɗóvò N chemin, route. Mà ɓà ɗóvò hàɓē Hàlàkò ɲīmī. Pendant la saison des pluies la route à Alako est mauvaise.
ɗɔ̄ N la guerre. ɓālā ɗɔ̄ dèɓē gē àɲā ùlà lòō kùyā yɔ̄ nέὲ tàḿ jɔ̀ ɓē háyī. Les années de guerre les gens fuient pour chercher un endroit pour se cacher dans une autre région.
ɗɔ́hɔ̄ VT tendre (un piège). Mí ɗɔ́hɔ̄ gūmbī kókòń vī ùhà sáà jā. J'ai tendu plusieurs pièges mais ils n'ont pas attrapé un animal.
ɗùgù VI tordre; être courbé. Hāgā gɔ̀lè ɗùgù. Le gourdin en bois est recourbé.
ɗūkū V manquer. Tɛ̄ ɗūkū mā lò ɓī màgā. Il me manque du mil pour faire la boule.
rùmbā N sorte de tambour en argile. Rùmbā nàdù kókòní ùmbā ndùmù. Le tambour "rumba" résonne plus que le petit tambour.
50
ɗùnī VT chavirer. Tòpò ɗùnī mὲɛ̄ vā nàá dèɓē gē òyò kèn̄. La pirogue a chaviré dans le fleuve et les gens sont morts (à cause de ça).
ɗūnɗū VI être court. Kùlā ɗà ɗūnɗū àsà sáà lò kùjā dòbō. Cette corde est courte, il ne suffit pas pour attacher le secko.
ɗýélè VI être versé, se verser. Mànī kúmā ɗýélè jɔ̀ njàā ní. L'eau chaude était versée sur son pied.
N boeuf. Sā à dúrù kùdù mā àvī mā m-āɲā jī hàm ní. Le boeuf a voulu me piquer mais je me suis enfui de lui. Expr: sā-kóò -vache Expr: ùɓū-sā -le beurre
sáà AV pas, ne... pas. Ngīyā kìbō yέ ɲā nàpà sáà. Les vêtements que tu as achetés ne sont pas beaux.
sáā VI être petit. N petite, petite chose. Mōŋō à hāgā sáā. Le "mongo" est un petit arbre.
sāhā N chaussure. Sāhā gì kóò má t-ìbō mā ɓōy njàā má. Les chaussures que ma mère m'a achetées sont trop petites pour moi [litt: me serrent mes pieds].
sáɗyò N beau-frère, belle-soeur. Sáɗyò má à ní-gàbē nɛ̄έ má. Mon beau-frère est le mari de ma soeur.
sákì Français N le sac.
sálà VI faire la prière musulmane.
sālīnjā NUM huit.
sámā VT tâter. Mí sámā lòō mà njɔ̄ɔ́-ń nàá m-émvè ní bíkī má. J'ai tâté l'endroit dans l'obscurité pour trouver mon bic.
sándírí N petit, petite chose. Hārō sándírí nàpà lò kùgà víyā. Une petite calebasse est bonne pour goûter la bouillie.
sāpā NIN fourreau. úsì kùyā tàmú mὲkɛ̄ sāpā-ń. Remet ton couteau de jet dans le fourreau.
Sár̀ NP Sarh (capital du Moyen-Chari).
sàrbàkéè N piège, collet. ùdù sàrbàkéè lò kùhà tànjà. Il a tendu le piège pour attraper la pintade.
sàwī VI passer, s'écouler. D-ímvè nɔ̀fɔ̄ hàm ɗóvò àvī nì sàwī àɓē. Nous sommes rencontrés sur la route mais il a passé et il est parti. Expr: dìmásì sàwī, ɓālā sàwī, nāfē sàwī -la semaine passée, l'année passée, le mois passé.
CNJ et, avec. Vìyà ní sè kóò ní àvò jīnī jēé nέὲ. Son père et sa mère sont venus ensemble. PRP pour. Hɔ̀ɲɔ̀ kòō nàpà sáà sè mōnō-sáā-ń. Manger beaucoup n'est bon pour un petit enfant.
PRP vous (obj. de verbe).
PR votre. kóò sé; háỳ sé; vīɲā sé gē - votre mère; votre maison; vos chèvres. PR vous (obj. de préposition). tàḿ jɔ̀ sé; hàjō sé; gɔ̄ sé - sur vous; à côté de vous; derrière vous.
51
sēgé PR vous (suj. de verbe). Pr vous (obj. de verbe). Ndālē mà fàā ásgàrà gē òfō sēgé. On m'a dit que les soldats vous ont tapé.
sὲɛ̄ PRP avec. àɓē sὲɛ̄ vìyà ní. Il est parti avec son père. nì àɓē sὲɛ̄ mà = nì àɓē sὲɛ̄ ì; nì àɓē sὲɛ̄-έ ì; nì àɓē sὲɛ̄ nì; nì àɓē sὲɛ̄ jέὲ - il est allé avec moi; il est allé avec toi; il est allé avec toi! il est allé avec lui; il est allé avec nous.
sὲέ PRP avec. M-āɓē sὲέ vìyà má. Je suis parti avec mon père.
sέὲ Arabe N le thé. Dèɓē gē àyē sέὲ tì súkrà kókòń. Les gens boivent le thé avec beaucoup de sucre.
(Syn: tūsī) VT enfiler (sur une corde, ficelle, etc.). Ní-mvō sī hānjē tàḿ tà kùlā. Le pêcheur a enfilé les poissons sur la ficelle.
sìlī N la fumée (normalement avec fàrù). Fàrù ɗà ndúù kókòń vī sìlī-ń ùtì mā hàwū. Le feu brûle beaucoup et sa fumée me coupe la respiration.
sítà Arabe N piment. Mí dúrù sáà tárō gì sítà ùmbā hàm. Je n'aime pas les sauces avec trop de piment. Sítà ndɔ̄bē hàm tárō. Le piment est piquant dans la sauce.
sóò Français N seau. Mōnō-mūɲé èsè mànī tì sóò ní lò hàɓē ní màgì. La fille a pris de l'eau avec le seau pour l'apporter au champ.
sɔ̀ɔ́ NUM quatre.
AV ne ... pas (dans une question). Vìyà yέ nì tínì kī nī ī jí dígì sú? Ton père, s'il t'appelle alors ne vas-tu pas répondre? ávò sú sè vìyà yέ. N'es-tu pas venu avec ton père?
súkrà N sucre.
súkù VT rincer. Ní-màngà gē à súkù tà gē tì mànī-ń gὲrὲ-ní à sálà. Les arabes rincent leurs bouches avant de prier.
súkù V marché. Súkù ùlùvē òyō ùmbā súkù Hàlàkò. Le marché à Oulouvé est plus grand que le marché a Alako.
súlū N chicotte. Vìyà mōnō ìfī mōnō ní tì súlū ní lòfà nì àgē hàɓē lèkɔ́lɔ̀. Le père de l'enfant a tapé son enfant avec le chicotte parce qu'il a refusé d'aller à l'école.
súlú N marqueur interrogatif (politesse). Jí j-àɓē súlú? Tu ne viens pas avec nous? [litt: nous (incl.) allons, d'accord?]
súndā N cheval. Ní màŋà gē dúrù àɲā tì súndā-ń kókòní. Les arabes aiment beaucoup courir avec leurs chevaux.
súsúlē N contes. Hàhā má gὲɛ̄ súsúlē gē ɗòsò-ń. Ma grand-mère connaît beaucoup de contes.
t- Aux marqueur d'une commande indirecte. Màndà-kóò tínì mōnō-ń gē fà t-àvò tèē yɔ̄-ń. La femme a appelé ses enfants de venir auprès d'elle. Aux marqueur d'un verbe dans une proposition relative qui indique une activité complétée. Dáwà gì t-ítō mà ɲā nàpà. Le médicament que tu m'as donné était bon.
NIN langue, langage. Vìyà má gὲɛ̄ tà Nàsárā kókòní. Mon père connaît la langue française très bien.
N bouche. íɲā hùsì hɔ̄yɛ̄ ngáā tàḿ tὲέ. Ne mets pas le morceau de terre dans ta bouche. tà má, tὲέ, tà ní, tà jέὲ, tà dé, tà sé, tà nέὲ - ma bouche, ta bouche, sa bouche, nos bouches, vos bouches, leurs bouches.
52
Spc ce là, celle là. Mōnō gē tà vìyà-nέὲ à hàré vī kóò-nέὲ gē à ɗàrà. Ces enfants, leur père est le même mais leurs mères sont différentes.
tàá AV devant. Háỳ njùfà àvī mōnō-sáā gē ɗè ɗá tàá. La maison s'est cassée mais les enfants sont restés devant.
tà-bītí N l'entrée.
tà-hàɓē N camarade, copain. Ní-hàɓē má ɲùlì jī gɔ̄ má. Mon camarade m'a oublié.
tà-háỳ N la porte. ūtī tà-háỳ; téē tà-háỳ. Ferme la porte; ouvre la porte. N concession.
tà-tìyó AV haut, en haut. Kólē gē à élē tà-tìyó. Des oiseaux sont en train de passer au dessus.
tábùlù Français N table.
tàɓā N sol dur. ùmù à ùtù sáà ɗá jɔ̀ tàɓā. L'herbe ne pousse pas dans le sol dur.
táɓà VI souffrir. ɓālā ɓō dèɓē gē táɓà kókòń. Pendant les années de famine les gens souffrent beaucoup. VT déranger.
táɓùlù N table. ɔ̄tɔ̄ kèē tàḿ jɔ̀ táɓùlù. Mets le van sur la table.
tàfā VI sécher, se sécher. íɲā ùmù tàfā. Laisse les herbes sécher.
tāfā VT fendre. Màndà-kóò à tāfā kēy lóò tà háỳ. La femme divise en morceaux le fagot à côté de la maison.
tàgà VI développer (plante). Mí pōmbē ɲàlwέὲ má hàjà tàgà-ń. J'ai mis l'engrais sur mon coton pour qu'il développe.
tàgā N le soir.
tàgì N abeille. Tɔ̄ɓɔ̄ tàgì gē tì fàrù ngòfō-ń. Ils ont chassé les abeilles avec une torche de paille. N miel.
tāgō N genette. Tāgō tīsī jàmbā vī mbàtà. La genette ressemble la civette, mais elle est petite.
tàhā VT prendre (de la main de qqn). ī-táhā mápà ɗà vī ītō tè ní-sáā yέ gē. Prends ce pain et donne-le à tes petits frères.
tàhā N boisson alcoolisé. Ní-jɔ̀-dòbō má àyē tàhā kókòń nàá-gì àsà sáà-ń támà kùlà. Mon voisin boit beaucoup de boisson alcoolisé, c'est pourquoi il ne peut pas travailler.
táhà VT allumer. Mā m-úlà ngāw gē lò táhà fàrù. Je cherche des brindilles pour allumer le feu.
tàhàsà N période. Tàhàsà kùɗyà tɛ̄ lòō kùvù hàwū ndò. Pendant la période de la récolte il n'y a pas de temps pour se reposer.
tájà VT montrer, dire, expliquer. Mōnō-sáā tájà mā lòō kùyā ní gúrsù ɲā. L'enfant m'a montré là où il a caché l'argent.
53
tàkī VI sortir. Vìyà má tàkī jī mà háỳ vī ndélè sáà. Mon père est sorti de la maison et il n'est pas revenu.
tákī VI sortir en masse. Jī-gɔ̄ hàrì yā kó-ngúlū gē tákī jī màā háỳ nέὲ. Après les pluies les termites ailés sortent en masse de leur nid.
tàlbō N chacal.
tálē VI être clair (l'eau). Hàmì-yā tálē, mànī tálē. Le ciel est clair, l'eau est claire. VI étinceler. Yā tálē nàá ùhà ní hāgā. L'éclair (a étincelé) et (la foudre) a frappé l'arbre. VI lucir, relucir. Gìdì tɔ́rsì tálē. L'extérieur d'une torche métallique reluit beaucoup.
tàlō N rosée. Jīnjɔ̄ń tàlō à ùhà ùmù gē. Le matin il y a de rosée dans les herbes.
tàḿ PRP sur (forme abrégée de tàmú). ìmvè dìyò tàḿ jīnī ní. Il a trouvé une plaie sur la main. Prp dans,. tàḿ hàmù hàjà au soleil sous (la pluie). tàḿ hàmù yā sous la pluie Expr: tàḿ jɔ̀ -sur ɔ̄tɔ̄ mápà tàḿ jɔ̀ táɓùlù.Mets le pain sur la table.
tàḿ-jɔ̀ PRP sur. Kèē tàḿ-jɔ̀ táɓùlù. Le van est sur la table.
támà VT faire. VT construire. Háỳ má àjí hɔ̄, jí mí-támà ní háyī. Ma maison est vieille, je vais construire une autre. Expr: támà kùlà -travailler
tàmú [tàmṵ́] N sur. ìmvè dìyò tàmú jīnī-ń. Il a trouvé une plaie sur la main.
támù [támṵ̀] N gui, plante parasite. Támù gè nɔ̀fɔ̄ gē à dáwà. Certains guis sont des remèdes.
tànjà N pintade. Dèɓē gē à ɔ̀hɔ̀ hàɓè tànjà jī dànà hāgā vī ɔ̀mvɔ̀-ń lóò mɔ̀tɔ̀ kūnjá. Les gens ramassent les oeufs de la pintade dans la brousse et les mettent dessous les poules.
tàrò N sauce (v. tárō).
tárō N la sauce (on dit aussi tàrò). Tárō ní ɗyáa-rà ɲèlē kókòń. La sauce d'aujourd'hui est délicieuse.
tásà N cuvette, tasse.
tāsō N la pêche collective. Expr: ɔ̀sɔ̀ tāsō -faire la pêche, aller à la pêche collective Expr: ɔ̀sɔ̀ mɔ̀tɔ̀ [támà námū] -commencer à faire [qqc]
tàtè VT casser. Tàtè njàā tì búndù-ń. Il a cassé la jambe avec le fusil.
tátē VT casser (plus. choses). ɲélē tátē dòbō tàmú ngáā. Le vent a cassé les seckos par terre.
tàtì AV toujours, souvent. Mōnō gì tàtì ùsà wúlī à njémē. Un enfant qui mange toujours les arachides aura la diarrhée.
tàwá N marmite en métal.
tàyó AV en haut. Mōnō-sáā ìsō jī tàyó. L'enfant est tombé d'en haut.
PRP avec. Mōnō-sáā gē njàhā tè vìyà nέὲ. Les enfants labourent avec leur père. Expr: àɓē tè -avoir
tèē PRP vers, envers. M-āɓē tèē tà vā. Je vais vers la rive.
54
téē VT ouvrir. í téē tà-bītí téē kóò yέ. Ouvre la porte à ta mère. mí téē, í téē, nì téē - j'ouvre, tu ouvres, il/elle ouvre. ī téē tà-bītí dòbō hàjà òtòrò tì-tàkī-ń. Ouvre la porte de la concession pour que le camion puisse y sortir. VT dépecer (un animal). Ní-jàjárī gὲɛ̄ téē sā kókòní. Le boucher sait très bien dépecer le boeuf.
télè VT verser. Màndà-kóò télè tɛ̄ tàḿ mà vìrī. La femme a versé le mil dans le mortier.
télè VT garder (les animaux). Mōnō ní hà télè sā má gē nìbì tàḿ dànà-hāgā. L'enfant qui garde mes animaux est égaré dans la brousse.
tèmē N tamis. Màndà-kóò à góngō jùjú tì tèmē-ń. La femme est en train de tamiser la farine avec le tamis.
tɛ̄ VT lécher. Mōnō-sáā à tɛ̄ jīnī. L'enfant lèche ses doigts.
tɛ̄ N le mil. ɓālā ɗà tɛ̄ àjì kókòń. Cette année le mil a beaucoup produit.
tέɛ̄ VT croquer. bísī à tέɛ̄ ɲɔ̄ngɔ̄. Le chien est en train de croquer l'os.
tɛ̄-há N petit mil, pénicillaire. Màgā tɛ̄-há àhà-ń lò màgā vàŋà. Les mil du pénicillaire est mieux que le mil de maïs.
tὲpὲ N intestins. Tὲpὲ hānjē nàpà sáà lò kùsà. Les intestins du poisson ne sont pas bons à manger.
PRP avec (une chose) (normalement avec à la fin). Nì tɔ̄lɛ̄ hàjī tì búndù ní. Il a tué l'éléphant avec un fusil. PRP pour (qqn). Hɔ̀ɲɔ̀ kòō nàpà sáà tì mōnō-sáā-ń. Manger beaucoup n'est bon pour un petit enfant.
Aux marqueur d'une commande indirecte (devient t- avant une voyelle). Mí dúrù dèɓē tì-támà mā kùlà má ɲā làlà. Je veux que quelqu'un fasse mon travail vite. Níngè háỳ jέὲ dúrù fà tì j-ùbā gúrsù ndé. Le propriétaire de notre maison veut que nous payions plus. Tíɲà hàɓē lòō gì ngèsè gē t-ògò-ń. Il ne faut pas aller là où il y a des lions. AUX marqueur d'un verbe dans une proposition dépendante qui indique un souhait. Mí dúrù sáà fá yā t-àrì ló Njàménà. Je ne veux pas qu'il pleuve ici à N'djaména. Aux marqueur d'un verbe dans une proposition relative qui indique une activité complétée. Dáwà gì tì m-ítō kī ɲā nàpà. Le médicament que je t'ai donné était bon.
N racine. Tī hāgā ɗà dèɓē gē àyē lò mὲkɛ̄ tíyō. La racine de cet arbre, les gens la boivent contre les maux de ventre (c'est à dire, on le bout et on boit l'eau).
tí-yōngō-ɓālā N caméléon. Tí-yōngō-ɓālā à mvélē yɔ̄ lòfà gì dèɓē gē tìɲà kùwà kèn̄ nì. Le caméléon change sa couleur pour que les gens ne puissent pas le voir (à cause de ce changement).
tì-yɔ̄ PR même (donne emphase au prénom qui précède) (le prénom qui suit est suivi de ou ). mā tì-yɔ̄ má-ń, ī tì-yɔ̄ yέ-ń, nì tì-yɔ̄ ní-ń, jēgé tì-yɔ̄ jέὲ-ń, sēgé tì-yɔ̄ sé-ń, négē tì-yɔ̄ nέὲ-ń - moi même, toi même, lui/elle même, nous même, vous même, eux/elles même.
tībī V cracher. íɲà tībī wō lòō màā háỳ. Il ne faut pas cracher dans la maison. N sève (d'un arbre).
tíbō (Syn: tóbō) V rire. Mōnō-sáā gē tíbō kókòní jɔ̀ súsúlē hàhā nέὲ. Les enfants ont beaucoup rit (en écoutant) les contes de leur grand-père. VT se moquer de.
tíɓō VT rassembler. Kúngàyὲ tíɓō dèɓē gē tà mà dòbō ní. Le chef a rassemblé les gens devant sa concession.
tíījē NUM sept.
55
tīkī VT couper. VT traverser. Mōnō-sáā tīkī kùlā dòbō vī dòbō ìsō. L'enfant a coupé la corde du secko et le secko est tombé.
tíkīrā NUM six.
tīlī VT déchirer. Hà ndélè hàvò má jī mà màgì nàá hōnō tīlī-ń jīnī ngīyā má. C'était quand je revenais du champ que l'épine a déchiré mon habit.
tímī VI gémir. Mōnō-sáā màrdánì à tímī kókòń mà-njɔ̄-ń. L'enfant malade gemmait beaucoup pendant la nuit.
tínì VT appeler, rassembler. Kóò mōnō à tínì mōnō ní gē t-àvò tì-nāhā ní kùlà. La mère a appelé ses enfants pour qu'ils viennent l'aider avec le travail. jí mí tínì-ǹ, ī jí tínì-ǹ, nì jí tínì-ǹ, jí jì tínì-ǹ, sēgé jí tínì-ǹ, négē jí tínì-ǹ - je vais l'appeler, tu vas l'appeler, il va l'appeler, nous allons l'appeler, vous allez l'appeler, ils vont l'appeler.
tìɲà VT ne devoir pas. Màndà-kóò tìɲà hɔ̀ɲɔ̀ lóò hàmù hàhā-ń. Une femme ne doit manger à la présence de son beau-père.
tíɲà N punaise. Tíɲà ɔ̀ɲɔ̀ mā kókòń njɔ̄ɔ́ ɗà. Les punaises m'ont beaucoup piqué cette nuit.
tíɲā N esp. de fourmi jaunâtre qui habite souvent sur les manguiers. ɔ́fɔ̀ vūkū tàmú yέ kī lòfà tíɲā àvò jɔ́ɲɔ̄ kī. Couvre les cendres sur le corps à fin que les fourmis ne te piquent pas.
tìpò N pirogue. ɗyáa-rà jí mí-tīkī vā tì tìpò-ń. Aujourd'hui je vais traverser le fleuve avec la pirogue.
tīsā VT essuyer. Tīsā jɔ̀ tábùlù lòfà hɔ̀ɲɔ̀ màgā. Essuie la surface de la table pour qu'on y mange la boule. M-ītō-nì gúrsù jɔ̀-háyɛ̄ nì tīsā-ń màā-dòbō. Je lui ai donné 25 CFA pour qu'elle balaie la concession.
tīsā VT nettoyer, balayer. D-áɓē tīsā ɓàdà kóò dé. Nous allons nettoyer la tombe de notre mère. M-ītō gúrsù jɔ̀-háyɛ̄ tì mōnō-mūɲé tì tīsā ní mà màā háỳ. J'ai donné cent francs à la fille pour qu'elle balaie pour moi la maison.
tīsá N la balle (de mil). Tīsá tɛ̄-há njɔ̀ɲɔ̄ kókòní. La balle du pénicillaire démange beaucoup.
tīsī VI pareil : être. Mōnō ɗà tīsī sáà vìyà-ń. Cet enfant n'est pas comme son père.
tísō VI tomber (en masse: plus. choses). ɲélē ùlà kókòní vī hànā hāgā gē tísō ngáā. Le vent a beaucoup soufflé et les fruits des arbres sont tombés à terre.
títìbī VI pleuviner, bruiner. Njɔ̄ɔ́ yā ùlū vī títìbī háyé. Hier la pluie a menacé mais il a pleuviné seulement.
tīyā N rive, côté du fleuve.
tíyà CNJ alors. ìɲī n-ùtà kī tíyà j-ɔ̀gɔ̄ kī tòrò ɓī. Si le scorpion te pique alors ça va t'empêcher de dormir.
tìyō Français N tuyeau.
tīyō N herbe qui détruit le mil, Striga. Tīyō à ùmù ɲīmī à tɔ̄lɛ̄ tɛ̄ gē. Le Striga est une herbe qui tue le mil.
tíyō VT faire mal à, faire souffrir. Dìyò má tíyō mā kókòń. Ma plaie me fait beaucoup mal. VI être pénible.
56
tóbō VI rire (v. tíbō).
tólō VT griller. Kóò tólō hānjē lò ní-mbā gē. Ma mère a grillé du poisson pour les invités.
tòpò N pirogue (v. tìpò).
tɔ́ɔ̀ VT laver. Ngīyā má gē ndínɔ̄ jí mí tɔ́ɔ̀ nέὲ. Mes vêtements sont sales, je vais les laver.
tɔ̄ɓɔ̄ VT chasser. Bísī yέ à tɔ̄ɓɔ̄ vīɲā má gē njɔ̄-njɔ̄. Ton chien toujours chasse mes chèvres.
tɔ̀gɔ̀ N la force. Yɔ̄ tíyō-ǹ vī yɔ̄ tɔ̀gɔ̀ sáà. Il est malade et il n'a pas de force.
tɔ̀gɔ̀ VI être dur. Hāgā ɓólō tɔ̀gɔ̀. Le bois du caïlcédrat est dur.
tɔ̄hɔ̄ VT casser, briser. Mōnō-sáā gē tɔ̄hɔ̄ gírò mànī vī kóò nέὲ wōngō. Les enfants ont cassé la jarre d'eau et leur mère s'est fâchée.
tɔ̄hɔ̄-bāsā N mante religieuse. Tɔ̄hɔ̄-bāsā à kùū kókòō gì à ùsà kùū sáā mōnō gē. La mante religieuse est un grand insecte qui mange beaucoup de petits insectes.
tɔ̀jɔ́ N hache (v. dùngùsī).
tɔ́jɔ̀ VT compter. Nì tɔ́jɔ̀ jā gē àvī ní hàré ndò. Il a compté ses animaux mais l'un d'eux était absent.
tɔ́ɗyɔ̀ V redresser. Mōnō-sáā tɔ́ɗyɔ̀ ɲàlà lò kùsì jɔ̀ nìŋà. L'enfant redresse le manche du bambou pour y mettre la sagaie.
tɔ́lè N tailler, fabriquer en taillent. Hɔ̀dē à tɔ́lè vìrī. L'artiste fabrique le mortier. Màndà-kóò à tɔ́lè ngúlū lò kùrì-ń tì jā-ń. La femme épluche l'igname pour le préparer avec la viande. VT éplucher.
tɔ̄lɛ̄ VT tuer. Ní-mvō tɔ̄lɛ̄ ngèsè. Le chasseur a tué le lion.
tɔ́rē VT enlever (plus. choses). Dèɓē gē tɔ́rē hāgā gē lòfà támà ɗóvò ɗyā. Les gens ont enlevé beaucoup d'arbres pour faire la nouvelle route. Expr: tɔ́rē tà -faire la prière, prier Expr: tɔ́rē tà [dèɓē] -bénir [qqn]
tɔ́rsì Français N torche.
túɓà VT maudire. Vìyà ní túɓà nì lòfà jɔ̀ ní ngárè. Son père l'a maudit parce qu'il il est têtu.
tūfū VT enfumer (viande, poisson). Ní-mvō-hānjē gē tūfū hānjē lò ɗábē-ń. Les pêcheurs enfument le poisson pour le vendre.
túfū VI être enflé, gonflé. ìsō jī jɔ̀ hāgā nàá njàā túfū-ń. Il est tombé de l'arbre, c'est pourquoi sa jambe est gonflée.
túgā VT couper (à plus reprises, plus. choses, etc.). Màndà-kóò gē àɓē túgā kēy dànà hāgā. Les femmes sont parties pour couper du fagot en brousse.
túgū VT cueillir (plus. feuilles). Màndà-kóò à túgū mvī ɲámā kí n-ùrì tì ní-ngàɓà-ń. La femme est en train de cueillir les feuilles de gombo pour les préparer pour son mari.
57
tújù VT détruire. Yā hàrì kókòō màā dìmásì sàwī tújù háỳ gē ɗòsò. La grosse pluie de la semaine passée a détruit beaucoup de maisons.
tūlī VT essorer, tordre. ī-tūlī ngīyā mànī tì njèē jī yɔ̄ gὲrὲ-ní ī-náɗyà hàmù hàjà. Essore les vêtements pour que l'eau sorte d'abord, et après étends-les au soleil.
túlì VT avaler (plus. choses). íɲà túlì wúlī-vē vέ mὲkɛ̄ àvò tíyō-kī. N'avale pas les pois de terres comme ça de peur que le ventre te fasse mal.
túmā VT brûler. Mōnō-sáā gē túmā lòō tà màgì. Les enfants brûlent la brousse autour du champ.
tūmū N anguille. Tūmū à hānjē tīsī yòō vī ògò ɗá mà ɓūlū. L'anguille est un poisson qui ressemble au serpent, mais elle vit dans l'eau profonde.
tūnā VT prêter, emprunter. Mí tūnā nì gúrsù vī àgē kùbā mā. Je l'ai prêté de l'argent, mais il a refusé de me payer.
túrē V vomir. Mōnō ní gì yɔ̄ tíyō-ǹ túrē. L'enfant malade a vomi.
tūsī (Syn: sī) V enfiler (sur une corde ou ficelle). Mōnō-mvō gē à tūsī hānjē lò hàɓē-néèń hāfī. Les pêcheurs enfilent les poissons pour les emmener au marché.
tūsū VT pousser. íɲā tūsū nónjò yέ. Il ne faut pas pousser ton frère.
tútà VT piquer (plus. fois).
tútè N fourmi, petite et noire : esp.. Tútè à ɔ̀hɔ̀ gínjà tɛ̄. La petite fourmi noire ramasse la semoule de mil.
tútì VT détacher, délier. Tútì kùlā jī míndì vīɲā. Détache la corde du coup de la chèvre.
tùtū N transpirer. kōnjō támà mā nàá mā m-tùtū ní. La vapeur me dérange, c'est pourquoi je transpire. N sueur. Lòō túmā kókòní nàá tùtū à njèē-ń jī yɔ̄ má. Il fait très chaud et la sueur coule de mon corps.
tūwā N esp. d'herbe aquatique, roseau. Dèɓē gē à īɗyō jàgà tì tūwā-ń. Les gens tressent la natte avec le roseau. Expr: jàgà tūwā, dòbō tūwā -natte en roseau
tūy VI réveiller, se réveiller. Mí-tūy-ǹ fɔ́fɔ́n lò hàɓē màgì àvī àgē hàvò. Je l'ai réveillé tôt pour aller au champ mais il a refusé de venir.
ùbā VT payer. Lòō-gì t-ìmvè-ń gúrsù ní nì ùbā kūrā jī jɔ̀ ní. Quand il reçoit son argent il paie sa dette [litt: la dette de son tête].
ùɓà VT piétiner. VI germer. tɛ̄ ùɓà ī-tɔ̄ɓɔ̄ kólē jī jɔ̀. Le mil a germé, chasse les oiseaux Expr: ùyù ùɓà kēlé -le coeur bat
ùɓā VT modeler, fabriquer (avec la boue, argile, etc.). Màndà-hàjì ùɓā ɓɔ̄ gē lòfà ɗábē tàḿ súkù. La vielle femme fabrique des marmites pour vendre au marché.
ùɓū N huile. Dànà mà ɓà lò kìmvè ùɓū kīɲō àngā. Dans la saison des pluies, trouver de l'huile de karité est difficile.
ùdù VT piquer, percer. V mettre (quelque chose qui reste "debout") (v. aussi ɔ̀tɔ̄, ùndā). VT donner une injection. Mōnō-sáā ὲmὲ nɔ̄ lòfà gì dòktórò ùdù nì tì dáwà ní. L'enfant pleure parce que le médecin lui a donné une injection. Expr: ùdù wōlōlō -faire de bruit
58
ùfù VI s'enfler. Mὲkɛ̄ mōnō ùfù lòfà kùū gē ɗòsò mὲkɛ̄-ń. Le ventre de l'enfant est enflé parce qu'il a beaucoup de vers. Mònjò hà kùrì yέ ùfù ùmbā ɓɔ̄. Les haricots que je préparais ont enflés plus que la marmite. VI durer longtemps (provision). ɓālā ɗà tɛ̄ ùfù kókòní. Cette année le mil a duré longtemps.
ùgà VT frapper, taper (avec la main). Vìyà ní ùgà gɔ̄ ní lòfà àgē hàɓē lèkɔ́lɔ̀. Son père l'a frappé sur la nuque parce qu'il a refusé d'aller à l'école. VT couper (avec hache). ùgà ɓólō fà nì tɔ́lè-ń tòpò. Il a abattu un caïlcédrat pour en faire une pirogue. Expr: ùgà jɔ̀ gē -se rassembler Dèɓē gē à ùgà jɔ̀ gē ɗá tà háỳ kúngàyὲ.Les gens se rassemblent devant la maison du chef. Expr: ùgà kùlā -se débattre
ùgù VT gratter. VT séparer les grains (arachides ou pois de terres) de la saleté après la récolte. VT couper (à la main). úgù mā mápà ɓὲ. Coupe-moi (à la main) un peu du pain. VT pincer. Mōnō-sáā ùgù màgā vī ɔ̀ɲɔ̀. L'enfant pince la boule et la mange.
ùhà VT attraper, saisir. Mōnō-sáā gē ùhà kólē gē kókòń. Les enfants ont attrapé beaucoup d'oiseaux.
ùjà VT insulter. Mōnō yέ ùjà kóò má nàá-gì m-īfī nì. Ton enfant a insulté ma mère, c'est pourquoi je l'ai chicoté.
ùjā VT attacher. újā kùlā tàḿ míndì vīɲā. Attache une corde au cou de la chèvre.
ùjì V descendre. ī ndālē tì mōnō t-ùjì jī jɔ̀ hāgā. Dis à l'enfant de descendre de l'arbre. V se mettre (dans l'eau) (avec hàm mànī). Mōnō ùjì hàm mànī. L'enfant s'est mis dans l'eau.
ùjū VI cuit, à point : être. íɲà kùsà jā ɲā ùjū sáà. Ne mange pas cette viande, elle n'est pas bien cuite.
ùɗyà VT couper (avec couteau). m-úɗyà, úɗyà, nì ùɗyà, j-ùɗyà - je coupe, tu coupes, il/elle coupe, nous coupons. VT récolter (en coupant, ex. le mil).
ùkù VT forger. Hɔ̀dē-kùkù ùkù mbā. Le forgeron a forgé la sagaie.
ùkū N esp. d'arbre. Njílī ùkū nàpà vī hànā ní àwù. L'ombre de l'arbre "uku" est agréable et son fruit est long.
ùkū VI tarir. Hàjà kūlī àvò nàá mànī vā ùkū. La saison sèche est arrivée, et l'eau du fleuve s'est tarie.
ùlà VT envoyer. Nì ùlà létrè tì kóò ní. Il a envoyé une lettre à sa mère.
ùlà VI souffler (le vent). Njɔ̄ɔ́ ɲélē ùlà àvī yā àrì sáà. Hier le vent a soufflé mais il n'a pas plu.
ùlà VT chercher. Sāhā má nìbì nàá mā m-úlà. Mes chaussures sont perdues et je les cherche.
ùlì VT avaler. Kílī ùlì kí-ndàtá. Le margouillat a avalé le criquet.
ùlī VT entourer (normalement avec gɔ̄). M-īɗyō dòbō gē lòfà kùlī-ń gɔ̄ mà-dòbō má. J'ai tressé des sections de secko pour entourer ma concession avec.
ùlù V sucer. Expr: ùlù mvà -téter Mōnō ùlù mvà kóò ní.L'enfant tête sa mère.
59
ùlū VI être profond. íɲā ndὲtὲ yɔ̄ ɗèӯ lòfà ùlū. N'approche pas le puits parce qu'il est profond. ɗèӯ ùlū, mōnō-sáā gē tìɲà njíkī ɗá tàá. Le puits est profond, les enfants ne doivent pas s'amuser là devant. VI ménacer (la pluie). Yā ùlū kókòní vī j-àrì sáà. La pluie menace beaucoup mais il ne va pas pleuvoir.
ùlū VT élever (les animaux). Nónjò má à ùlū vīɲā gē vī ɓālā ɗà òyò kókòń. Mon frère élève des chèvres mais cette année beaucoup sont mortes.
ùlùvē NP Oulouvé, grand village dans la frontière du canton Balé.
ùmā VI être chaud. Hàjà ùmā kókòń ɗyáa-rà. Le soleil est très chaud aujourd'hui. VT brûler. Ní-mvō gē ùmā ùmù fέfέ lò tɔ̄lɛ̄ kέɓɛ̄ gē. Les chasseurs ont brûlé les herbes pour tuer les rats. VT griller. Kóò má ùmā wúlī lòfà dé. Ma mère grille des arachides pour nous. VT fabriquer (charbon) en brûlant. VI être agressif, féroce. Jā-dɔ̀gɔ̀ ùmā kókòń nì à dúrù sáà dèɓē. Le buffle est très agressif, il n'aime pas les gens. Vànī ùmā ùmbā jā-dɔ̀gɔ̀. Le rhinocéros est plus féroce que le buffle.
ùmù [ùmṵ̀] N herbe. Ní-mvō gē ùmā ùmù fέfέ lò tɔ̄lɛ̄ kέɓɛ̄ gē. Les chasseurs ont brûlé les herbes pour tuer les rats.
ùmbā VT dépasser, surpasser. Nónjò má ùsà námū ùmbā dēgé njɔ̄-njɔ̄. Mon frère toujours mange plus que nous [litt: ...mange chose il nous dépasse toujours].
ùnī VT tremper. Jí m-ūnī ngīyā má lòfà tɔ́ɔ̀ nī. Je vais tremper mes vêtements pour les laver.
ùnù [ùnṵ̀] VT prendre. M-únù kùyā lòfà kùɗyà-ń jā. J'ai pris un couteau pour couper la viande avec. VT inonder.
ùndà VI trembler. Ngèsè èmè nàá yɔ̄ má ùndà-ń. Le lion rugit, c'est pourquoi je tremble.
ùndà VT ronger, manger (les insectes). Kòjè ùndà jā, īlā hɔ́ɔ̄. Les asticots ont rongé la viande, il faut la jeter.
ùndā VT mettre, poser (quelque chose qui reste "assis"). Expr: ùndā jīnī mà mbētē -signer
ùnjī VT allumer (feu). Mōnō ùnjī fàrù lòfà túmā yúngù. L'enfant a allumé le feu pour brûler les tas d'herbes.
ùpā V pagayer. Ní-mvō-hānjē gē à ùpā tòpò lò ɗyélè bándà. Les pêcheurs pagayent la pirogue pour jeter le filet.
ùrà VI être loin. ɓē màndà-kóò má ùrà. Le village de ma femme est loin.
ùrì VT creuser. M-úrì váhà kùlū lò ɗá kìɲī. J'ai creusé un trou profond pour en faire le WC.
ùrì VT cuire. Véhē màndà-kóò má j-ùrì tárō ɲèlē lòfà mā. Demain ma femme va cuire une bonne sauce pour moi. m-úrì, úrì, ùrì, d-úrì, j-ùrìī, úrīi, ùrìī - j'ai cuit, tu as cuit, il/elle a cuit, nous (excl.) avons cuit, nous (incl.) avons cuit, vous avez cuit, ils/elles ont cuit.
ùɗù [ùɗù, ùrù] VT lancer sur, jeter. m-úɗù, úɗù, nì ùɗù, j-ùɗù - je lance, tu lances, il/elle lance, nous lançons. Ní-mvō ùɗù njɔ̀mὲ tì nìŋà-ń vī ɲàlā nì. Le chasseur a lancé la sagaie sur l'écureuil mais il a raté. VT frapper (avec qqc. lancé).
ùrù N vif désir pour (viande, etc.). ùrù jā támà mā. J'ai un vif désir de manger la viande.
60
ùsà VT manger. Màndà-kóò ìyō tàrò kūnjá ɲèlē kókòń vī nì ùsà fέfέ jī màā ɓɔ̄. La femme a gouté la sauce de poulet, elle était agréable et elle a mangé toute dans la marmite.
ùsì VT mettre dedans. m-úsì, ī úsì, nì ùsì, j-ùsì, d-úsì, sēgé úsì, négē ùsì - je mets, tu mets, il/elle met, nous mettons (incl.), nous mettons (excl.), vous mettez, ils mettent. úsì ngīyā tàḿ màā sákì. Mets l'habit dans le sac. VT concerner. Fàā yέ ùsì sáà mā. Ton problème ne me concerne pas.
ùsī VT porter, mettre (vêtements). Mōnō má ní-mùɲē à ùsī ngīyā njáà njɔ̄-njɔ̄. Ma fille toujours port des habits de valeur. Expr: ùsī yɔ̄ tàḿ dànà -se mêler dans, se mettre entre/avec āɓē úsī yū-έ tàḿ dànà dèɓē gē.Mets-toi avec ces gens.
ùsī VT semer. m-ūsī, ūsī, nì ùsī, mōnō ùsī, j-ùsī - j'ai semé, tu as semé, il/elle a semé, l'enfant a semé, nous avons semé. ɓālā ɗà vìyà má ùsī ɲàlwέὲ kókòní. Cette année mon père a semé beaucoup de coton.
ùsù VT frotter. M-úsù mὲkɛ̄ gírò lò tɔ́ɔ̀-ǹ. Je frotte l'intérieure du canari pour le laver.
ùtà VT piquer (scorpion et insecte).
ùtì (Syn: ndālē) VI dire. Nì ùtì mā fà vìyà ní yɔ̄ à tíyō-ǹ. Il a dit que son père est malade.
ùtī VT fermer. ūtī bītī jì j-àɓē hɔ̄ nìyárà. Ferme la porte, nous allons maintenant. VT envahir, remplir (odeur, l'eau, etc.). Bàmbú ùtī mὲɛ̄ ɓē nàá mōnō sáā gē à hásì kèn̄. La poussière a envahi le village, c'est pourquoi les enfants toussent.
ùtù VI pousser, germer. Tīyō gē ùtù kókòń tàḿ màā màgì má ɓālā ɗà. Beaucoup de l'herbe Striga a poussé dans mon champ cette année.
ùvù VT éventer (feu). úvù fàrù jí mí-támà-ń sέὲ. J'ai siroté le thé parce qu'il était très chaud. M-úvù sέὲ lòfà kúmā-ń. J'ai siroté le thé parce qu'il était très chaud. Expr: ùvù hàwū -se reposer Expr: ùvù hàwū -respirer
ùwà VT voir. ùwà mā, ùwà kī, ùwà nì, ùwà jέὲ, ùwà dè, ùwà sè, ùwà nέὲ - il m'a vu, il t'as vu, il l'a vu, il nous a vu, il vous a vu, il les a vu. ɗíyà nà úwà gì támà kī ɓēé vέ? Qu'as-tu vu qui t'a effrayé comme ça? VT visiter.
ùwì VT traire (obj. mvà). Mōnō télè sā ùwì mvà. L'enfant qui garde les boeufs trait la vache. VT essorer, presser (pour quitter l'eau). Màndà-kóò tɔ́ɔ̀ ngīyā vī ùwì. La femme lave l'habit et l'essore. m-ùwíì, ùwíì, ùwì, dēgé d-ùwíì, sēgé ùwíì, négē ùwì - je presse, tu presses, il/elle presse, nous (excl.) pressons, vous pressez, ils/elles pressent.
ùyā V garder. M-ūyā kōfō tàḿ màā hārō lòfà njàhā má ɓὲlɛ̄. Je garde la semence dans une calebasse pour la plantation de l'année prochaine. VT cacher. Expr: ùyā yɔ̄ -se cacher
ùyì VT construire. Nónjò má ùyì háỳ kókòō ɗá tà súkù. Mon frère a construit une grande maison à côté du marché.
úyì VI esquiver, s'esquiver. úyì yɛ̄έ, ngáā àvò ùɗù kī. Esquive-toi, le caillou va te frapper.
ùyù N coeur. ùyù ní màrdánì à ùɓà kēlé kókòń. Le coeur du malade bat rapidement.
ùyū VT coudre. Màndà-kóò má à ùyū ngīyā má. Ma femme est en train de coudre mes vêtements.
N fleuve. Hānjē gē ɗòsò màā vā gì tì ndὲtòJòkōngā. Les poissons sont nombreux dans le fleuve qui est près de Jokonga.
61
vāá Av au fleuve (forme locative irrég. de ).
vā-hāmū NIN aisselle. Màā vā-hāmū ní ùɓū. Son aisselle est enflée.
vàlà N bouc. Vàlà vīɲā àtù kókòń. Le bouc sent très mauvais.
vàlā VI être jeune (homme). VI être beau. Mōnō kúngàyὲ vàlā nàá mōnō-mūɲé gē fέfέ dúrù kògò-ń. Le fils du chef est très beau, c'est pourquoi toutes les jeunes filles veulent le marier. N sorte de danse.
vànī N rhinocéros. Vànī àɲā ùmbā àvà. Le rhinocéros court plus que l'hippopotame.
vàŋà N maïs. Vàŋà àjì jī-nà kōfō nɔ̀fɔ̄ gē. Le maïs mûrit plus tôt que les autres semences.
vàrū V phacochère. Jā vàrū nàpà kúlī tàrò. Le phacochère est bon préparé dans la sauce longue.
PRP sous, dessous. ùndā ná-kùsà ní-mbā gē tàḿ vē táɓùlù. Elle a mis la nourriture pour les étrangers dessous la table.
véhē AV demain. Véhē jí m-āɓē njàhā mà màgì nέɓὲ má. Demain j'irai labourer dans le champ de mon ami.
vèlē N la plume. N écailles (de poisson). έfὲ vèlē hānjē gὲrὲ-ní ùrì. Enlève les écailles du poisson avant de le préparer.
vèlō Français N vélo. Vèlō má ndújù jí m-āɓē lò ɗónò-ń. Mon vélo est en panne, je vais le réparer.
vènū [vènṵ̄] N tante paternelle (abréviation de vìyā-nū). Vènū ní túɓà nì. Sa tante l'a maudit.
AV comme ça. īfī-ǹ vέ lò ɗíyà? Tu l'as tapé comme ça pourquoi? AV d'abord. ī-jóō vέ. Attends d'abord.
CNJ et, mais. Mí tɔ́ɔ̀ ngīyā má gē vī négē àɗyà hàfā. J'ai lavé mes vêtements mais ils ne sont pas secs. tɔ̄hɔ̄ vérè ɗá súkù vī ùbā. Il est cassé un verre au marché et il l'a payé.
vìí NIN résidu. Mā m-úlà vìí tàhā lò kìtō tì vīɲā má gē. Je cherche des résidus de la bière pour donner à mes chèvres.
vìlō Français N vélo (v. vèlō).
vīɲā [vīɲā̰] N chèvre. Vīɲā má gē ɗòsò àvī kùlā kùjā nέὲ à hàré, à ɗíyà? à ndìsā. Mes chèvres sont nombreuses mais la corde pour les attacher est une, c'est quoi? La balaie.
vìrī V mortier. Kóò má ìɓè tɛ̄ tàḿ màā vìrī. Ma mère pile le mil dans le mortier.
vìyà N père. Vìyà má à dèɓē njáà. Mon père est une personne importante.
víyā N la bouillie. Víyā kìfò nɛ̄έ má njɔ̄ɔ́ ɲèlē mā kókòń. La bouillie préparée hier par ma soeur m'a beaucoup plu.
vìyā-nū N tante paternelle.
vìyέ N ton père (forme abrégée de vìyà yέ).
62
vóhà [vóhà, vóà] N trou. Kέɓɛ̄ ùtī vóhà-ǹ. Le rat a fermé son trou.
vɔ̀hɔ̄ N couteau de jet. à ìlā jā tì vɔ̀hɔ̄-ń. On jet le couteau de jet sur le gibier.
vúhà N trou. ī ndélè gè-gɔ̄wέ vúhà ògò nèé. Recule-toi (en arrière), il y un trou devant toi.
vūkū V cendre. Vūkū ùtī màā mvāhā fīlī, únù ndìsā vī ɔ́hɔ̀-ń hɔ̄. Les cendres sont pleins entre les rochers du foyer, prends un balai es ramasse-les.
vúlì NIN foie. Vúlì bàtā ɲèlē kùsà. Le foie de mouton est bon à manger.
wālē N esp. d'antilope, ourébi. Wālē mbàtà vī àɲā kókòní. L'ourébi est petit mais il court vite.
wàsō N melon. Wàsō kùrì tì jā ní ɲèlē. Le melon cuit avec la viande est délicieux.
wáyè N sable. Màndà-kóò ɔ̀hɔ̀ wáyè lò tólō wúlī. La femme ramasse du sable pour griller les arachides.
wīy N pus. ūndā mònjò tà dìyò gὲrὲ-ní wīy tàkī. Mets le haricot sur la plaie est après pus sortira. Expr: támà wīy -s'infecter (une plaie) Dìyò támà wīy.La plaie s'est infectée.
N salive.
wōlō NI arbre, esp. de [Vitex doniana]. Hànā wōlō ìtì vī ndɛ̄rɛ̄. Le fruit de l'arbre "wolo" est noir et sucré.
wōlōlō N bruit (normalement avec ùdù). Mōnō-sáā gē ùdù wōlōlō kókòń, m-ásà sáà lò tòrò ɓī. Les enfants font beaucoup de bruit, je ne peux pas dormir.
wōngō [wōŋgō] VI être fâché, en colère. Vìyà má wōngō lòfà dèɓē nɔ̀fɔ̄ ɓògò kūnjá ní. Mon père est fâché parce que quelqu'un a volé son poulet. N colère. Expr: wōngō támà dèɓē -[qqn] être fâché, en colère Kùjà má nέɓὲ má nàá wōngō támà ní.C'est parce que j'ai insulté mon ami qu'il s'est fâché.
N autruche. Wū à àɲā kókòń vī à élē sáà. L'autruche court beaucoup mais il ne vole pas.
wūlī N le froid. Lòō wūlī vī ngīyā yɔ̄ hɔ̀yɛ̄ ndò. Il fait froid, mais il n'y pas des habits épais. VT maintenir frais.
wúlī N arachide. Mà ɓà wúlī háɗyū nàpà kùsà. Pendant la saison des pluies les arachides fraiches sont bonnes à manger.
wúlī-vē N pois de terres. Wúlī-vē tólō tɔ̀gɔ̀ lò kùsà. Les pois de terres grillés sont durs pour manger.
wúlū N moustique. Mà ɓà wúlū gē àvò-ń màrdánì kókòń. Pendant la saison des pluies les moustiques apportent beaucoup de maladies.
N la pluie. ɓālā ɗà yā àrì kókòń. Cette année il a beaucoup plu.
VI fondre. ùndā ùɓū jɔ̀ fàrù lò yā ní. Il a mis l'huile au feu pour la fondre.
yàā N annonce publique. ìlā yàā njɔ̄ɔ́ lòfà njàhā ɲàlwέὲ. Hier ils ont fait une annonce publique à propos de la culture du coton.
63
Av indique que le verbe est "croire" et pas "dire" (toujour un complement du verbe "dire"note lisason de vi). Má fá j-àvò yè vī àvò sáà. Je pensais qu'il allait venir mais il n'est pas venu.
yéē VT secouer. Mōnō à yéē hāmū móngò hàjà hànā móngò tì-jìyò ní. Il secouait la branche du manguier pour que les mangues tombent.
PR ton, ta, tes. mōnō yέ, háỳ yέ, vīɲā yέ gē - ton enfant, ta maison, tes chèvres.
yɛ̄έ N ton corps (forme irrégulière de yɔ̄ yέ).
yíī N oseille. à ùrì tárō tì yíī njàfà-ń. On fait cette sauce avec l'oseille blanche.
yíī V puisoir.
yíī-hàkē N oseille rouge. yíī-hàkē ɲèlē hàyē ávò sέὲ. L'oseille rouge est agréable à boire comme le thé.
yíī-kùlā N sorte d'oseille utilisée pour fabriquer la corde. yíī-kùlā ɗāngō vī dèɓē gē à ùɓā kùlā ní. L'oseille "kula" est longue et les gens fabriquent la corde avec.
yòō N serpent. Dèɓē gì yòō tì-jɔ̀ɲɔ̀-ǹ jí ɓēé kùlā. La personne que le serpent a mordue aura peur de la corde. N genie, povoir traditionel. Expr: ní yòō -chef coutumier Ní yòō nàá fūlā ngáā.Le chef coutumier adore la terre.
yò-mànī N genie de l'eau. Yò-mànī à ùhà dèɓē ɗá vāá. Le génie de l'eau prend une au fleuve.
yòndòō N cérémonie d'initiation. Yòndòō à ná-mɔ̀tɔ̀ ní-Kúlfā. Le rite d'initiation est une tradition entre les Koulfa.
yɔ̄ PRP de (une location). Háỳ má ùrà jī yɔ̄ ɓē; háỳ má ndὲtὲ yɔ̄ ɓē. Ma maison est loin du village; ma maison est près du village. PRP auprès de, à côté de. Màndà-kóò tínì mōnō-ń gē fà t-àvò tèē yɔ̄-ń. La femme a appelé ses enfants de venir auprès d'elle.
yɔ̄ N corps. Yɔ̄ ngàā à ngàngàrà. Le corps du varan est rugueux. yɔ̄ má, yū-έ= yɔ̄ yέ, yɔ̄ ní - mon corps, ton corps, son corps.
yɔ̀ɔ̄ N esp. d'arbre. Yɔ̀ɔ̄ à hāgā ngárè lò támà dàbà. Le "yo" est un arbre dur pour faire le hangar. Mvī yɔ̀ɔ̄ à nìbì dìyò. La feuille de l'arbre "yo" soigne une plaie.
yɔ̄-ɲèlē N joie, félicité. Vàlā à njíkī yɔ̄-ɲèlē. Le "vala" est une danse de joie.
yɔ̄-sán AV un peu. ītō mà mápà yɔ̄-sán. Donne-moi un peu du pain.
yɔ̄gɔ̄ N perche (pirogue). Mōnō-vàlā gē à ùpā tòpò tì yɔ̄gɔ̄-ń ɗá lòō gì t-ùlū sáà-ń. Les jeunes hommes pagayent la pirogue à l'aide d'une perche là où il n'est pas profond.
yɔ̄hɔ̄ N tortue.
yɔ̄sɔ́n AV un peu. ɔ̀ɲɔ̀ yɔ̄sɔ́n háyé. Il a mangé un peu seulement.
yúmā VI cabosser. Mōnō má ìnjī jɔ̀ tàwá nàá yúmā-ń. Mon enfant était assis sur la marmite en métal et elle est cabossée.
yúngù [yúŋgù] N tas d'herbes dans le champ (laissé pour brûler).
64
yūwā N esp. de courge ronde et petite plante[Lagenaria siceraria. Yūwā kùrì tì ùɓū kīɲō ní ɲèlē. La courge ronde cuite avec l'huile de karité est délicieuse.
yūwā N esp. de petite courgette. Mvī yūwā sè mvī hārō ní tīsī nɔ̀fɔ̄. Les feuilles de courge et de calebasse se ressemblent.